José l’Obsédé est fort gourmand

Ce bon José l'Obsédé a décidé de tester l'autofellation, car il est plutôt souple.Et ça lui a pas déplu, pour tout vous dire.

José l’Obsédé est fort gourmand

— Publié le 2 décembre 2015

Il y a des gens qui naissent avec des talents bizarres, qu’ils n’exploiteront jamais réellement. Pour prendre mon exemple, je suis né hyperlaxe et je le suis resté depuis, sans jamais vraiment bosser cette capacité. J’aurais pu bosser dans un cirque ou devenir contorsionniste sur le tard, tout comme Héléna Moon, mais non : j’ai choisi une autre voie… où ma souplesse innée ne sert clairement à rien.

Je suis né hyperlaxe et je le suis resté

Je me rendais pas compte de la chance que j’avais, quand j’étais môme. Puis petit à petit, j’ai pigé. Pendant le sport, je voyais mes potes galérer comme des malades à faire leurs étirements alors que j’attrapais avec tellement de facilité mes talons en gardant les jambes tendues.

Et donc depuis mon plus jeune âge, je choisis dans des positions peu recommandées par l’OMS pour m’assoir, je mets mes deux jambes derrière ma tête pour faire marrer la galerie ou alors je cale mes guiboles en position du lotus puis je marche sur les genoux sur quelques mètres. Autant dire que tout ça n’a que peu d’intérêt.

L’autofellation, curiosité cinématographique

Puis un jour, j’ai vu Shortbus, un film qui vise à illustrer la libération sexuelle à New York post-11 septembre. Plusieurs sociologues s’étaient auparavant penchés sur le sujet : apparemment, avoir frôlé la mort d’aussi près a ouvert les shakras de bien des New-Yorkais•es qui ont décidé d’explorer leur sexualité avant de mourir prématurément… Ça peut se comprendre. Autant faire en sorte de ne pas mourir trop bête trop tôt !

Dans les toutes premières minutes de Shortbus, donc, on voit un mec dans une position acrobatique en train de se léchouiller le gland.

shortbus

Clique pour accéder à la version non-censurée (Y A DE LA TEUB)

Devant cette scène improbable, je suis passé par trois étapes :

  1. WOW MAIS QU’EST-CE QU’IL FAIT ?
  2. WOW MAIS C’EST POSSIBLE ?
  3. WOW MAIS ATTENDS… je dois pouvoir le faire !

La révélation. Faut dire que pour moi, l’autofellation était un mythe, du niveau de la légende urbaine qui voudrait que Marilyn Manson se soit fait retirer des côtes pour se sucer plus efficacement. Cette brave personne dans Shortbus avec son zboub en bouche ne semblait pourtant pas avoir subi de chirurgie pour atteindre l’autoplaisir buccal…

Pour moi, l’autofellation était un mythe

Et je dois avouer que, grand candide que je suis, je n’y avais jamais pensé, tout simplement. Ma souplesse naturelle m’avait servi jusque-là à faire rigoler mes potes, à les scotcher, mais je n’avais jamais pensé à les surprendre en leur disant « attention regardez bien, et hop, foilà f’ai ma mite dans la mouche ! ».

L’autofellation, « un moment sympa »

Le moment fut sympa. En pleine érection, je me suis simplement mis sur le dos et j’ai remonté mes genoux jusqu’aux oreilles. La souplesse a fait le reste. S’auto-sucer, c’est marrant, c’est une sensation limite enivrante : depuis tout petit, tu apprends que tu peux te faire plaisir en jouant à touche-pipi, et voici que des années plus tard, tu découvres la joie de te satisfaire en jouant à suce-zizi.

autofellation

Un bien beau dessin signé Aurélien Fernandez, à retrouver sur son blog et sur Facebook

Il y a un truc satisfaisant dans cet effort physique qui t’amène de la joie dans ton chibre.

Je ne suis jamais allé jusqu’à m’éjaculer dans la bouche (oui je sais, j’entends vos « ooooh » de déception). Disons que j’ai pas poussé la curiosité jusque-là, mais le simple fait d’écrire ces mots m’incite à remettre en question ce manque flagrant de goût (wink wink) pour l’aventure. Et puis j’en avais pas spécialement envie… De la même façon que je n’ai jamais forcé une partenaire à le faire et que j’aime le consentement dans la relation coïtale, c’est pas parce qu’on aime l’auto-fellation qu’on doit pour autant en oublier l’auto-consentement.

L’autofellation, le monde et moi

C’était marrant, mais voilà, ça n’a pas révolutionné mon existence, je n’étais pas du jour au lendemain « un autre homme », je ne suis jamais sorti de chez moi en criant dans la rue à qui voulait bien l’entendre « JE ME SUIS AUTO-SUCÉÉÉÉÉ ! » façon Leonardo DiCaprio dans Titanic. Faut se calmer. Ceci dit, j’en parle assez naturellement quand le sujet s’y prête au détour d’une conversation : c’est pas que je suis gêné, c’est qu’à mes yeux ça n’a rien de foufou.

Rares sont les heureux élus

Pourtant, le sujet semble beaucoup plus turlupiner les esprits que je ne le pensais, et surtout, si l’on en croit ce micro-trottoir très représentatif (non) de la population française dotée d’un pénis, rares sont les heureux élus. (Les gens de Vice étant très soucieux de la représentativité de leurs articles, ils ont été jusqu’à demander à des filles si elles se « suceraient le bouton », ce qui est, à mon sens, une autre forme d’exploit… même si j’ai appris en lisant cet article que les filles ont deux côtes de moins que les garçons – FAUX ! comme dirait l’autre)

Ces quelques témoignages sont d’ailleurs plutôt représentatifs des réactions que j’ai rencontrées en parlant de mon aventure à des potes :

« Oui, une fois dans un rêve. Et c’était bien, tu vois, mais c’était gênant. C’est comme quand tu rêves que tu baises ta mère. Le lendemain t’as un peu de mal à te regarder dans la glace. »

« Quand j’étais plus jeune, en colo, un type a essayé de faire ça. Le mec était un peu le souffre-douleur du groupe. Comme il était très souple, il passait sa jambe derrière sa tête pour nous impressionner, mais on n’en avait vraiment rien à foutre. Du coup, un soir où on parlait un peu de cul, le type, dans son besoin de reconnaissance, il nous a dit : « OK, les mecs, je vais vous montrer un truc, ça va vous bluffer ». Et effectivement, on était bluffés… Mais pas dans le bon sens. »

hot dog

La société hétérocentrée VS l’autofellation

C’est marrant, parce qu’autant beaucoup de mecs sont très fiers de leur chibre, à jouer avec, à lui filer un p’tit nom — un truc que je n’ai jamais fait pour ma part — autant l’idée de se le mettre en bouche… les dérange grandement. Sans doute un énième signe de cette société hétérocentrée, où sucer un zizi serait forcément un signe d’homosexualité, et donc forcément dégradant pour la virilité de l’hétéro de base ! « Toi homme, toi pénétrer femme avec pénis, toi pas mettre pénis dans bouche de toi », un truc du genre.

Perso, j’ai trouvé ça marrant, novateur ; je vais pas vous dire non plus que je le faisais tous les soirs (c’est tout de même beaucoup plus pratique de se palucher avec cette bonne camarade, la veuve poignet) mais j’ai essayé à plusieurs reprises et ça a toujours été sympa.

J’ai toujours passé un excellent moment à mettre mon zizi dans ma bouche

On va pas non plus se mentir : pour l’auto-gorge profonde, on repassera, je ne suis pas contorsionniste et arriver à ce niveau de souplesse représente vraiment trop beaucoup de boulot pour le plaisir induit… mais j’ai toujours passé un excellent moment à mettre mon zizi dans la bouche, et contrairement à beaucoup de mecs qui en parlent sans jamais l’avoir pratiquée, l’autofellation n’a jamais remis en question mon hétérosexualité ! Axel dit dans l’article de Vice :

« Ouais j’ai un collègue qui l’a fait (…) Il a trouvé ça cool, mais c’est différent, il est gay. »

Bah moi, déso pas déso, j’ai sucé ma teub et je suis pas gay, mon pote. Tu devrais t’assouplir et donner une chance à l’aventure. On ne vit qu’une fois !

À lire aussi : Josée l’Obsédée fait du feu comme dans Koh Lanta

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ursinae
    Ursinae, Le 26 mai 2016 à 23h57

    Je n'ai jamais autant eu l'image d'un chat ou d'un chien se nettoyant les parties que pendant la lecture de cet article.

    Spoiler

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)