Aurore de la Belle au Bois Dormant, une princesse moderne qui inspire Héloïse !

Héloïse, lectrice de madmoiZelle, adore Aurore. La jeune lectrice belge partage sa passion pour le chant et ses affinités avec la Belle au Bois Dormant.

Aurore de la Belle au Bois Dormant, une princesse moderne qui inspire Héloïse !

En partenariat avec Disney (notre manifeste)

Aurore est une princesse Disney créée en 1955, qui s’inscrit toujours dans l’ère du temps d’après Héloïse.

Cette jeune femme belge fait des études en langues et en lettres avec une option musique près de Bruxelles.

En général, les femmes de son âge ont été marquées par les princesses créées à leur époque, proches des mœurs des années 1990.

Ariel, Mulan ou encore Pocahontas incarnent des héroïnes différentes de Blanche Neige ou d’Aurore de La Belle au Bois Dormant.

Aurore, une princesse unique dans le cœur d’Héloïse

Mais pour Héloïse, Aurore de la Belle au Bois Dormant est une héroïne unique.

« Je suis sûre qu’elle a vécu une enfance douce. C’est une des rares princesses qui a grandi dans un milieu qui n’est pas perturbé. »

Oui, enfin, elle est quand même maudite au berceau et se retrouve exilée du château et loin de ses parents alors qu’elle n’est qu’un bébé.

Héloïse est d’accord mais rétorque :

« Bien sûr, sauf qu’elle ne se fait pas maltraiter psychologiquement comme Blanche Neige ou Cendrillon.

Elle est entourée de ses marraines qui la protègent et lui donnent beaucoup d’amour. »

L’amour justement, Héloïse dit en avoir reçu toute sa vie par sa famille.

« Je n’ai jamais manqué de rien, assure-elle. Mes parents ont toujours été présents, m’ont toujours écoutée, ils sont très ouverts ».

Elle retrouve cet aspect dans La Belle au Bois Dormant. Elle développe :

« Elle est constamment aimée par tout le monde.

Ses parents qui l’envoient loin d’eux pour la protéger, c’est une preuve d’amour ; la troisième fée qui altère le vœu de Maléfique c’est une preuve d’amour ; voir les marraines qui s’activent pour faire un gâteau et lui offrir un joli cadeau à l’occasion de son anniversaire, c’est encore une preuve d’amour ! »

Baigner dans une famille aimante, grandir dans un lieu sûr, s’entourer de personnes importantes… Il n’en faut pas plus à Héloïse pour être heureuse.

Comme Aurore, la jeune belge profite des choses simples qu’offre la vie et se laisse porter par des petits bonheurs qui la contentent amplement.

C’est une philosophie de vie posée, qui contredit totalement la façon dont le monde tourne aujourd’hui : effrénée et précipitée. 

« Aurore possède un calme royal. Elle a un regard tranquille et tendre », m’explique Héloïse.

Sa passion pour le chant

Héloïse semble trouver un certain attrait à ce qui se faisait dans le passé.

Elle écoute beaucoup la radio Nostalgie par exemple et son groupe préférée est Abba, référence culte du disco des années 1980.

La musique d’ailleurs, c’est toute sa vie. Si elle se destine à une carrière dans la culture, que ce soit au sein de musées ou de salles de spectacle, Héloïse adore chanter.

Toute sa famille touche de près ou de loin à la musique : son père et son frère sont violonistes et à la maison, tout le monde écoute du classique et d’autres genres musicaux actuels.

Héloïse, quant à elle, a pratiqué le solfège durant des années par le biais de cours de piano. Mais sa spécialité reste le chant.

« C’est une passion. » déclare-t-elle avant de continuer.

« À l’académie, je faisais de la chorale une fois par semaine. J’avais 15 ou 16 ans quand nous avons rencontré notre nouvelle prof, plus jeune, plus énergique et plus intéressée par ce qu’elle faisait.

Cette prof était tellement géniale : elle m’écoutait vraiment chanter, elle prenait du temps pour analyser ma voix, et j’ai appris que j’avais une voix d’alto. »

Cette professeuse de chant a donc été le déclic dans la vie d’Héloïse et dans son rapport à la musique.

« Elle m’a donné le goût du chant », ajoute-elle avant de poursuivre, avec un peu d’émotion dans la voix :

« Plusieurs voix qui chantent ensemble, ça s’apparente à une expérience mystique pour moi.

Quand les voix s’harmonisent, il se crée un jeu de questions-réponses et d’interactions entre les voix. Je ressens cela presque comme une communion.

Je pense que le chant et la musique, c’est une expérience qui est plus grande que moi, qui me dépasse. »

Aujourd’hui, Héloïse chante tout le temps, sous la douche, à la chorale, au quotidien, mais aussi de tout.

« Sauf du métal ! » précise-t-elle en riant.

Aurore, la princesse à la voix d’or

Cette affinité pour le chant la rapproche aussi d’Aurore. Selon Héloïse, elle a la plus belle voix de toutes les princesses.

Il faut dire qu’Aurore, doublée au chant par Danielle Licari dans la version française finale, a une merveilleuse voix de cantatrice. Héloïse confirme :

« Elle a une voix si douce, suave aussi. On ressent bien le côté un peu rêve de la chanson qu’elle chante dans la forêt avec les animaux.

Même quand elle chantonne simplement « la la la », c’est si joli ! 

Petite, j’avais envie de rentrer dans la télévision pour danser et chanter avec elle. »

La voix d’Aurore évoque un peu le style de chant des actrices et chanteuses de comédies musicales classiques, comme les Demoiselles de Rochefort.

Héloïse est assez d’accord, et m’avoue adorer les comédies musicales : « Les deux films de ma vie ce sont Grease et La Mélodie du Bonheur », assure-t-elle, directe.

Je n’ai pas besoin de lui demander pourquoi elle aime autant La Mélodie du Bonheur, car elle enchaîne :

« Julie Andrews, c’est ma star, mon modèle. Elle incarne Maria, un personnage super optimiste que j’adore.

Elle ne se laisse pas abattre, à chaque coup dur, elle se relève grâce et à travers la musique. »

Pour finir sa liste de films préférés, elle confie : « J’adore reprendre les classiques de Singing In The Rain, du Fantôme de l’Opéra et du Violon sur le Toit. »

Héloïse semble avoir une petite vie parfaite et ça en deviendrait presque étrange, jusqu’à ce qu’elle me confie : « Je suis un personne assez stressée, et puis j’ai eu des moments difficiles comme tout le monde. »

C’est peut-être pour s’apaiser qu’Héloïse se passionne autant pour le chant. Je commence à comprendre pourquoi Aurore lui plaît autant.

Je crois qu’elle agit comme un catalyseur pour Héloïse, qui aspire à une vie tranquille, remplie d’amour et de bonheur :

« Pour moi, la princesse Aurore démontre une force tranquille dans tout le film. Je la trouve grande et impériale dans son calme.

D’ailleurs je suis sûre qu’elle ferait une bonne reine. Elle serait posée, et réfléchie, elle ne penserait qu’au bien du royaume et de ses sujets. »

En entendant ces mots, je me dis qu’Héloïse se montre très authentique vis-à-vis de ce qu’elle ressent. Et il en faut de la maturité pour déceler autant de force dans une princesse d’apparence si douce et si posée.

Pour moi, Héloïse a en elle une grande sagesse sur la vie, qu’elle ne semble pas soupçonner.

C’est peut-être ce qui la rend si mature.

À lire aussi : Sirine, 23 ans, et sa passion pour Pocahontas, une princesse différente

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Mely-ChaudronPastel
    Mely-ChaudronPastel, Le 7 août 2018 à 6h56

    Je me demandais s'il y avait une raison particulière au fait que les articles "Princesses Disney" remontent régulièrement dans le feed de Mad' (bien après leur date de publication) ? :hesite: Ca amène parfois à la confusion lorsqu'on se connecte pour y lire les derniers articles, et que l'on voit un ancien de plusieurs jours en top position :confused::oo:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!