De l’aura mystérieuse des pubs pour parfums

Plus qu'un sent-bon, le parfum c'est avant tout un univers. A grand coups de petits films que l'on voudrait estampillés "art et essais", c'est un peu la porte ouverte à toutes les fenêtres. On a décrypté pour vous quelques spots dont on cherche encore la signification.

De l’aura mystérieuse des pubs pour parfums

1 – Etre une femme libérée

Grand classique de la pub parfumée : la femme qui revient d’une nuit d’amour endiablée, et qui se pschitte du jus d’amour un peu partout sur le corps. Parisienne, d’Yves Saint Laurent, avec une Kate Moss tout en cuir, reprend le concept :

Chargement du lecteur...

Message véhiculé : Après une nuit d’amour dans des draps de satin, une jeune femme passionnée s’échappe aux petits heures du jour dans un taxi. Qui était cet homme ? Qui est cette femme qui assume si bien ses désirs ? Le seul indice qu’elle gardera de cette passion fugace, est une rose délicate (c’est une femme sensible, au fond), et quelques gouttes de parisienne. Paris, ville de l’amour quoi.

Ce qu’on en a compris : après une nuit passée en missionnaire sans enlever sa robe hyper moulante (comment a-t-elle pu écarter les jambes ?), préférant tâtouiller de la fleur en pagaille et une bouteille de parfum sur le lit plutôt que le torse du bellâtre avec elle, une femme est prise de convulsions dans un taxi alors qu’elle sent la galipette à 300 mètres à la ronde. Heureusement, elle a réussi à pécho une fleur avant de partir, histoire de ne pas y avoir été pour rien. Après avoir salopé la banquette avec ses talons de douze, le chauffeur de taxi la jette devant la tour Eiffel. Tout n’est pas perdu, elle peut encore s’asperger de Parisienne.

2 – L’homme, ce héros

Un homme qui porte du parfum est forcément un mâle viril et conquérant, prêt à happer de la femelle sur la simple présence d’une fragance qui fait tourner les têtes. Quelques pubs se sont détachées du lot par une certaine originalité (tu dois sans doute te rappeller du parfum « Egoïste », où des femmes faisaient battre leurs volets en cadence pour houspiller un coureur de jupons). Heureusement, le XXIème siècle est passé par là.

Chargement du lecteur...

Message véhiculé : Golden boy des temps modernes, un claquement de doigt suffit à lui obtenir tout ce qu’il désire : une voiture de luxe, une jolie blonde, des filles à ses trousses, une nuit d’amour. Tout ça ? C’est parce qu’il a pris les devants grâce à son parfum qui sent bon la gloire et l’argent : One million.

Ce qu’on en a compris : Un mec looké à la Heidi Slimane s’amuse à se contorsionner comme un malade de Gilles de la Tourrette, en claquant des doigts toutes les 3 secondes. Évidemment le fait de porter un parfum qui évoque Philippe Risoli (le million ! le million ! le million !) rend tous ses rêves possibles. En gros, avec un parfum, on fait craquer tout le monde. Alors franchement, pourquoi s’embêter avec nos obligations sociales ? Tous à oilpé en claquant sa paluche avec frénésie, que diable !

3 – L’amour plus fort que la mort

Hélas, je ne te parle pas du parfum de la comédie musicale Dracula, mais d’un topos tellement fréquent dans le marketing du parfum qu’on se demanderait presque pourquoi ça ne nous est pas encore arrivé. Deux protagonistes se retrouvent ainsi, contre vents et marées, pour vivre leur amour au grand jour, simplement guidé par l’odeur, le romantisme d’un parfum, le fait d’avoir profité tous les deux d’une réduction chez Séphora.

Chargement du lecteur...

Message véhiculé : chère inconnue, je viendrai vous voir un beau matin sur Paris, nous pourrons nous reconnaître par la seule force de l’odorat. Ne nous encombrons pas des choses superficielles, laissons parler notre part animale : toi, moi, du Dior Homme, l’accomplissement d’un désir, et la tour Eiffel comme point de repère pour notre fébrile histoire qui commence.

Ce qu’on en a compris : La vie n’est pas toujours une chanson de Benjamin Biolay. Tu as peu de chances de reconnaître ton âme soeur à l’odeur avec seulement la brise légère pour t’aider dans cette quête. Si les phéromones existent bel et bien, j’ai cependant de gros doutes concernant un simple parfum (et sinon, Jude Law a une calvitie mais une belle moumoute au torse, c’est rassurant)

4 – Soyons désinvolte

La femme, quand elle ne laisse pas parler sa sensualité débordante et son mystère, est un être fantaisiste capable de faire tourner la tête des beaux garçons qui la trouvent décidément trop insaisissable.

Chargement du lecteur...

Message véhiculé : Espièglerie ? Malice… Sauvage ! (et petits rires au loin)

Ce qu’on en a compris : le budget n’était peut être pas assez conséquent pour embaucher Catwoman, alors deux oreilles de chat ont suffit.

Alors, prête à choisir ton prochain parfum en conséquence ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 33 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lady.S
    Lady.S, Le 3 juillet 2011 à 3h29

    One million = Excellent parfum pour homme. L'odeur m'hypnotise. Je prend toujours quelques languettes imbiber de ce parfum en passant devant Sephora :d . je suis à deux doigts de l'acheter rien que pour le sentir tout les jours ^^. Qui dirai que je suis normal après ca?

Lire l'intégralité des 33 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)