Pour répondre à Audrey Pulvar, Stéphane Guillon imite Arnaud Montebourg

Samedi soir sur le plateau de On n'est pas couché, un petit clash, qui a fait sourire les téléspectateurs, a opposé la nouvelle sniper, Audrey Pulvar, au célèbre humoriste, Stéphane Guillon.

Soirée agitée pour Audrey Pulvar, samedi dernier sur France 2. Après un clash mémorable avec Laurent Wauquiez, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à propos de son dernier livre…

Chargement du lecteur...

… la journaliste a un autre accrochage avec Stéphane Guillon.

Que s’est-il passé ?

L’humoriste était venu parler de son spectacle et a essuyé une première vague de critiques de Natacha Polony.

Chargement du lecteur...

Puis, interrogé par Audrey Pulvar qui lui a notamment reproché de trop parler de son éviction de France-Inter, l’année dernière…

« Je ne suis pas là pour prendre la défense de France Inter. Je ne crois pas que France Inter soit devenue du jour au lendemain une radio sarkozyste. Vous demandiez à Natacha d’arrêter de vous réduire à France Inter, mais dans ce cas, arrêtez de nous en parler. Ne sortez pas, encore, dans trois mois un livre sur France Inter ! »

… Stéphane Guillon répond à sa manière :

« Je ne suis pas sûr, Audrey Pulvar, que j’ai envie de vous répondre. Je n’en suis pas sûr. Je vais demander à tous les impétrants qui nous écoutent de donner leur avis. Et à ce moment-là, chère Audrey, je vous répondrai. Je n’en suis pas sûr »

Sous les rires du public et de Laurent Ruquier, l’humoriste venait d’imiter le député socialiste de Saône-et-Loire et compagnon d’Audrey Pulvar.

Sourire crispé de Audrey Pulvar : « C’est une réponse qui ne vous honore pas, Stéphane »

Si l’imitation (ton de voix + utilisation du mot « impétrant » pour lequel Arnaud Montebourg avait fait le buzz cette année) n’a pas manqué de faire rire le public, Audrey Pulvar, elle, n’a que moyennement apprécié.

« J’espère, Stéphane, que vous êtes assez progressiste pour me voir autrement qu’en étant la femme de quelqu’un, la réponse que vous venez de me faire était un peu limite », lui lance-t-elle.

Chargement du lecteur...

« C’était juste pour faire rire »

« Contrairement à vous, chère Audrey, je ris et je fais rire les gens », a répondu Stéphane Guillon, sans s’excuser. Et Audrey Pulvar de répondre que son rôle n’est pas de faire rire, et qu’elle est d’ailleurs connue pour avoir « un humour à 2 balles ».

Depuis samedi, ce clash fait le buzz sur Internet, chacun se rangeant dans le camp de Pulvar ou Guillon.

Alors, la réponse de Stéphane Guillon : indélicatesse VS liberté d’expression ou imitation drôle VS bien-pensance télévisuelle ?

Le débat « collusion entre journalistes et politiques » relancé

Souvenez-vous. Lors des primaires socialistes pour l’élection présidentielle, une partie de la droite avait critiqué la présence publique d’Audrey Pulvar – journaliste à France-Inter et chroniqueuse sur France-2 – aux côtés d’Arnaud Montebourg le 9 octobre dernier, lorsque celui-ci fêtait sa troisième place à la primaire.

Le droit à l’humour a t-il pour mission de se transformer en devoir d’irrespect ? Dans un climat politiquement correct tel que celui qui règne dans les sphères médiatiques, faut-il se féliciter d’ « être allé trop loin » ? Ou le tort revient-il à Stéphane Guillon, pour avoir choisi une réponse humoristique « maladroite » et non-respectueuse de la vie privée d’Audrey Pulvar ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Emilie Laystary
    Emilie Laystary, Le 20 décembre 2011 à 17h37

    Suite du clash Pulvar/Guillon par ici.

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)