Au bout du crayon : Phicil

Sur madmoiZelle.com, on a eu envie de te faire découvrir un peu le monde de la bd, mais le monde qui se situe de l’autre côté du crayon, le monde des auteurs. Comment leur sont venus ces personnages, ce style, cet univers ? Quel est leur secret pour, à chaque fois, nous plonger dans un […]

Au bout du crayon : Phicil

Sur madmoiZelle.com, on a eu envie de te faire découvrir un peu le monde de la bd, mais le monde qui se situe de l’autre côté du crayon, le monde des auteurs. Comment leur sont venus ces personnages, ce style, cet univers ? Quel est leur secret pour, à chaque fois, nous plonger dans un monde différent avec des cases les unes à côté des autres ?

madmoiZelle.com : Bon, d’abord on va essayer de mieux te connaître. Tu pourrais te présenter, en quelques phrases, aux madmoiZelles ici présentes ?
Phicil :
Je m’appelle Philippe Gillot, et signe sous le sobriquet Phicil, qui me suit depuis l’adolescence. J’ai 32 ans depuis le samedi 27 janvier, 32 ans marqué par une fête mémorable dans les rue et soirées d’Angoulême ! C’est un peu difficile de résumer mon parcours personnel en quelques lignes. J’ai d’abord eu une formation d’art plastique, puis je me suis tourné vers la musique (piano jazz) durant quelques années, pour enfin revenir à la bd en 2002.

madmoiZelle.com : C’est souvent difficile d’avoir un style propre à soi, dans la vie de tous les jours comme ailleurs. Tu as peut-être eu des influences, des dessinateurs qui t’ont marqués et par la même influencé le traits, ou t’ont amener à pencher vers tel univers, telle atmosphère ?
Phicil : Dans la vie de tous les jours, je n’essaie pas d’avoir de style propre à moi, je ne suis pas très fashion. Par contre, j’adore regarder les gens qui se fringuent. Dans le style graphique, j’ai beaucoup d’influences, entre autres dans l’underground nord américain (Crumb, Ware, Brown, Clowes), dans la bd européenne (Fred Peetters, Sfar, Tromdheim, Jason, Blutch, Debeurme…) et les asiatiques (Hanawa, Mizuki, Otomo, Tezuka). Enfin je cite quelques noms, mais il y en a tellement que j’apprécie, c’est un peu réducteur.

madmoiZelle.com : Je suppose que l’envie de dessiner ne t’est pas venue un matin au milieu du mois de février. Mais, est-ce que tu dessinais déjà enfant ? A partir de quand ton « rêve de gosse » t’a-t-il paru possible ?
Phicil :
Mmm, mon vrai rêve c’était de faire du piano. Malheureusement, je ne suis pas assez doué pour ça, et je me suis un peu fait mal au bras en essayant de m’améliorer. Pour le dessin j’ai des facilités, mais, comparé à la musique, c’est beaucoup moins jouissif. Ce qui m’amuse beaucoup plus c’est de raconter des histoires en images (c’est-à-dire de début du travail jusqu’au story board).

madmoiZelle.com : Tu as suivis des cours de dessins ? Une formation dans le domaine artistique ou approchant ? Ou tu es un autodidacte ?
Phicil :
Non, je ne suis pas un autodidacte. Dès la seconde, je suis rentré dans une école d’art (Maximilien vox), spécialisée dans la publicité et l’illustration. Puis, j’ai fait la fac d’art plastique, pour enfin dériver vers la musicologie.

madmoiZelle.com : Tu t’es tourné dès le début de tes études vers les arts plastiques puis la musique. Tu n’as pas eu peur de la menace de précarité qui est souvent associée à ces voies ?
Phicil :
Tu as déjà lu des biblio de jazzmen des années 30-40 ? C’est souvent des loosers ^^. Mais, moi, j’ai un travail à coté : un job d’agent de sécurité à temps partiel, qui me permet de gagner de l’argent. Là, la bd ça paye pas mal, donc c’est plutôt sympa.Mes premières études, je les ai faites dans un lycée d’art graphique où on apprenait le métier de maquettiste de pub et d’illustrateur, mais après quelques stages en entreprise de pub (Filippachi entre autres), j’ai compris que travailler dans ce milieu n’était pas fait pour moi.

madmoiZelle.com : Que tu sois déjà un peu confirmé ou même débutant, c’est toujours intéressant de savoir comment se sont passés les débuts. Comment tout à commencé, LE jour qui a marqué le pas entre le « je veux faire de la bd » et « ça y est, j’ai commencé » ?
Phicil : Oui, les débuts d’un auteur c’est toujours intéressant à connaître. Seulement, les miens ne sont pas très originaux. Donc, en 2001, j’ai été obligé d’arrêter le piano. Pendant une année, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir faire. Je me suis rabattu sur la bd, la seule chose que je savais déjà faire et qui, à 27 ans, n’allait pas me demander trop de travail pour réapprendre (grave erreur). En 2003, j’ai participé au concours Arte/Glénat, et je me suis retrouvé dans les finalistes. À la suite de ça, Marc Lizano, un auteur de Glénat, m’a contacté pour faire un bouquin avec lui et voilà, c’était parti !

madmoiZelle.com : Tu as des projets particuliers en ce moment ? Dont tu peux parler ? Ou c’est top secret ? Dans ce cas, je serais dans le devoir de te les soutirer sous la torture, hin hin.
Phicil : Je continu mes deux séries, Georges Frog (Carabas), dont le deuxième tome devrait sortir en avril. C’est l’histoire d’une petite grenouille française qui fait du piano jazz, tombe amoureux…^^ Et London calling (Futuropolis), avec Sylvain Runberg au scénario. Là, c’est l’histoire de deux jeunes français qui partent en Angleterre dans le début des années 90. Le premier tome vient de paraître en album et le second est prévu pour janvier 2008. Pour les couleurs, je travaille toujours avec ma coloriste Pascale Wallet (Drac).

 

madmoiZelle.com : Tu as déjà été publié(e) ? Des albums, illustrations, couvertures ?
Phicil :
Mais… Je viens d’en parler, tu ne m’écoutes pas ou quoi ? (huhuu) J’ai également fait un petit album jeunesse Waterloo, avec Max F. aux couleurs (Carabas). Et j’ai presque fini mon projet avec Marc Lizano, Ventricule, qui devrait paraître cette année aussi, chez Carabas. Avec Charles Dutertre et Ulf K, et Anne-Claire Jouvray aux couleurs.

madmoiZelle.com : Tu réalises tes dessins avec quoi ? (Croquis, crayons, palette, peinture). D’ailleurs, il y a une technique que tu préfères utiliser ? Où tu te sens le plus à l’aise ?
Phicil : J’utilise un crayon plus papier machine (très basique), ensuite j’encre à la plume. Ca correspond, pour le moment, au dessin (proche ligne clair) qui, je pense, sert le mieux mes récits. Peut-être que j’en changerai plus tard.

madmoiZelle.com : Tu penses, d’ici quelques années, revenir vers le domaine de la musique ?
Phicil : Non, je ne reviendrai pas à la musique. J’adore la musique et c’est 1000 fois plus jouissif que le dessin. Mais, par malchance, j’ai plus de facilités dans les arts graphiques. En musique, je n’étais vraiment pas doué. C’est peut-être pour ça que je me suis fait mal au bras, je travaillais comme un fou pour essayer d’avoir un niveau correct. (Bon, je ne dis pas non plus que je suis super doué en dessin, ce qui veux dire que j’étais vraiment très mauvais en musique !!)

madmoiZelle.com : Une dernière et je te laisse… Un petit dessin ?
Phicil : Hop :

madmoiZelle.com : Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions ! Au nom de toute l’équipe et de toute les Madmoizelles, je te souhaite bonne chance pour la suite.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Myfunnyvalentine
    Myfunnyvalentine, Le 9 mars 2007 à 18h46

    J'aime beaucoup son coup de crayon. Et je suis une grosse fan de London Calling.:d

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)