Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Montpellier

Des concerts d’artistes super chouettes pour pas trop cher dans ta ville, c’est possible. Ce mois-ci, tes oreilles vont s'éclater sous le soleil de Montpellier !

Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Montpellier

Eh, dis, c’est la rentrée, il va bien falloir trouver quelque chose à faire pour s’aérer un peu la masse capillaire. Et si possible à moindre coût, puisqu’entre les copies à carreaux, le loyer et le budget goûter, ton porte-feuille crie un peu famine. J’ai donc deux conseils.

Le premier consiste à choisir la musique comme loisir principal, puisqu’on est vraiment rien sans elle, et que tout le monde sait que le son, ça fait du bien par où ça passe. Le second réside en quelques mots : la scène locale. Plus accessibles, moins onéreux et parfois (souvent) tout aussi talentueux que leurs aînés plus célèbres, les artistes locaux sont un peu la crème chantilly sur les fraises. Autrement dit, quand tu connais leur existence et en profite, c’est mieux !

À lire aussi : Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Strasbourg

Je poursuis donc mon tour de France, cette fois en t’emmenant, non pas au bout de la Terre telle Charles Aznavour, mais dans le sud-ouest. Pour cette édition, on va donc découvrir, si tu le veux bien, la scène de Montpellier, où l’on trouve des styles très variés. Allez, c’est parti !

Woodentrees

Comme d’habitude, on amorce un démarrage tout en douceur et en coolitude. Le premier groupe dont j’invite tes oreilles à serrer la main s’appelle Woodentrees, mais tu en as peut-être entendu parler sous le nom de For Emma (l’ancien pseudo). Il a changé de nom sur l’initiative de Mari Lexander et Benjamin Touchet, ses fondateurs, lorsqu’ils enregistraient l’album à venir dans une forêt de Norvège.

La formation n’est pas exactement originaire de Montpellier, puisque ses deux membres principaux viennent de Paris et ont ensuite recruté Arno Riva aux claviers, Walter De Castro à la basse et Frédéric Stifel à la batterie.

Woodentrees sous sa forme de For Emma a éclos en 2009, et a sorti son EP éponyme, Woodentrees, en mars dernier ! Trois clips de ce disque ont d’ailleurs été tournés en Norvège, grâce à un financement sur KissKissBankBank. Mais parlons plutôt de musique : Woodentrees fait de la folk pop, qui parle de perte et d’espoir, dans une ambiance hivernale, fraîche comme un petit vent glacé, mais avec délicatesse. Ça fait planer, ça fait voyager, bref, c’est plutôt un concentré de choses agréables à te mettre dans les oreilles.

  • À voir bientôt — C’est la rentrée, mais pour Woodentrees, la saison n’a pas encore commencé. Du coup, je n’ai pas de date précise de rendez-vous à te fixer dans la tempête ou dans la neige, même si le groupe semble laisser entendre que cela ne saurait tarder. Viens donc te bercer de joie et de nuages d’hiver sur leur page Facebook, sur Soundcloud, sur leur site Web, sur YouTube et sur Twitter (ouf) !

Pakis

Je ne sais pas toi, mais j’irais bien me poser tranquille à l’ombre des feuilles pour regarder ce qui se passe. Et voilà qu’arrive une nouvelle pépite dans mes oreilles : Pakis, de son vrai nom Yan Jullien, un jeune rappeur débarqué de Lyon qui fait onduler les rues de Montpellier. La musique de Pakis sent le hip-hop tranquille, sans pression, et ses textes parlent de la vie quotidienne, avec plus ou moins de gravité, en toute simplicité, mais avec des rimes qui fonctionnent au poil.

Il a sorti en mai dernier son EP, Cas Sociable, qui contient quatre titres dansants et posés. Son flow sonne quasi pro, et pour cause, le rappeur en est à son quatrième disque. Mais pas seulement ! Avant de se lancer en solo, Pakis est d’abord l’une des moitié du MS Crew, un duo qu’il a formé sur les bancs du collège avec son acolyte Bilna, alias Nabil Kaakeh.

Ensemble, ils avaient fait un tour sur CanalStreet, le site des cultures urbaines, et enregistré en 2013 un EP intitulé Le Temps Ne Fait Rien à l’Affaire. Bref, c’est un CV plutôt beau gosse, et j’espère que leur avenir le sera tout autant, même si Pakis fait une pause pour l’instant.

  • À voir bientôt — Malheureusement, pas de concert prévu pour Pakis cette année : l‘artiste a annoncé sur sa page Facebook qu’il « arrêtait le pera pendant un an » afin de se « concentrer sur les choses essentielles de la vie ». Mais son compte est toujours actif, et j’ai bon espoir qu’il finisse par changer d’avis. Si ça tu es d’accord et que tu veux lui donner du love, tu peux venir tâter le swag de Parkis sur sa page Facebook, sur Bandcamp, mais aussi sur Souncloud et sur YouTube !

Ndobo-Emma

À Montpellier, on a une âme, et on sait faire de la soul capable de mettre en vibration tous les pores de ta peau. En tout cas, si on s’appelle Ndobo-Emma (ce qui n’est pas le cas de tout le monde, c’est clair), un nom qui est celui de sa grand-mère camerounaise, qu’elle avait un temps troqué pour le blaze d’Endie Miralee.

Cette jeune chanteuse de 25 ans a commencé son parcours par la danse hip-hop et contemporaine, dont elle a fait le centre de ses études, avant de faire une classe prépa en théâtre à Avignon et un petit tour par l’école du Jam de Montpellier.

Ndobo-Emma est armée d’une simple guitare, c’est plutôt logique, puisque finalement, la gâchette de son pouvoir, c’est sa voix. Chaude, nuancée, diffuse, cotonneuse, bref, franchement soul, et qui groove comme pas deux. Je pourrais me la passer pendant des heures sans interruption tant elle te plonge dans une bulle confortable. Son nom ne devrait pas rester très longtemps dans les étangs de l’inconnu, puisque Ndobo-Emma a déjà assuré une première partie pour Charlie Winston, et gagné la première session du concours musical Homework, organisé par Radio Campus Montpellier et Kiwi records.

  • À voir bientôt — Le 17 octobre 2015, à 20 heures, au Victoire 2, domaine du Mas de Grille, 2 rue Renaudot à Saint-Jean-de-Vedas, en première partie du chanteur camerounais Blick Bassy. L’entrée coûte 16€ en tarif plein, ce qui est tout à fait raisonnable pour admirer des gens de talent. Et pour t’envelopper encore plus de chaleur dans la voix magnifique de Ndobo-Emma, tu peux aller t’enrouler en toute quiétude sur sa page Facebook, sur son compte Soundcloud ou sur Vimeo !

TOTEM

On termine par un nouveau changement de style, parce que si tu t’appelles monotonie, nous ne sommes pas faites pour vivre ensemble. Cette fois, place aux notes funky et à la voix de mec qui n’en veut avec Totem ! Ce groupe est composé de Benjamin, Sammy, Stélio et Mathéo, qui viennent à la fois de Montpellier et de Nîmes (on ne va pas chipoter, toi-même tu sais).

Totem fait clairement du rock qui pourrait avoir quelque chose de californien lorsqu’il plane, façon Red Hot Chili Peppers, avec une base assez classique de guitare-basse-batterie. Mais ses sons sont aussi émaillés de notes funk, qui électrisent gentiment la musique.

Leur blaze, comme tu t’en doutes peut-être, est inspiré du vocabulaire d’une tribu d’indiens d’Amérique, et signifie la réunion. Il a aussi donné la direction de l’ours qui sert de logo à Totem. Et la force du grizzli est visiblement avec eux en même temps que la bonne étoile. Le groupe a sorti son premier EP, Embrace The Bear, en avril 2015, et pendant tout l’été 2015, il s’est fendu d’une tournée à Dublin, la capitale de l’Irlande. Et les quatre lurons lancent leur chaîne YouTube dès ce 9 octobre au soir ! Autant te dire qu’on risque d’en entendre rejouer dans nos esgourdes dans un avenir qui s’annonce plutôt heureux.

  • À voir bientôt — Totem venant tout juste de reposer ses valises sur le sol du Sud-Ouest, la date de leur prochain concert n’est pas encore connue. Mais il y en aura une à domicile, pour sûr, ce sont eux qui le disent, alors suis bien les traces de l’ours en attendant son annonce. Si tes oreilles ont apprécié de se faire secouer de la sorte, tu peux aller les divertir sur la page Facebook de Totem, mais aussi sur leur compte Soundcloud !

Mais aussi…

Vous êtes nombreux•ses à m’avoir parlé de Paper Boat Sailors, un groupe de quatre nanas multi-instrumentistes (à base de guitare, ukulélé et violoncelle) qui font de la folk, et d’Eve and The Travelers, également branché folk et lauréat du tremplin Musiques de RU à Montpellier. Allez donc prêter une oreille et tous les battements de votre coeur à leur musique !

À toi de jouer !

Pour que cette rubrique puisse continuer à vivre, et qu’elle soit fringuante comme un caniche sorti du bain, j’ai besoin de ton aide ! Viens, suis le guide !

Si tu connais un peu la scène musicale de ta ville ou que tu as une chouette découverte à partager, tu peux m’envoyer un mail à lea.bucci [at] madmoizelle.com ayant pour objet « Découverte musicale [NOM DE TA VILLE] » (si possible une dont je n’ai pas déjà parlé !), avec des noms de petits labels, de groupes, des liens vers des clips… Tous les styles de musique sont appréciés, à quelques conditions :

  • que ces artistes ne soient pas des blockbusters de l’industrie musicale qu’on entend partout à la radio
  • que le prix de leurs concerts reste accessible pour un•e étudiant•e en rade d’argent
  • qu’ils fassent si possible des dates dans leur ville d’origine (si si représente)
  • et bien sûr, qu’il y ait un endroit sur Internet où on puisse écouter leur musique !

Merci à Aurélie, Joanne, Elodie, Eve, Hermine, Hanna, Juliette, Manon et Cécile pour leurs suggestions pour cette édition ! 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Aquarelledream
    Aquarelledream, Le 11 octobre 2015 à 15h00

    TOTEM c'est les meilleurs :pedo: ! Dés que vous le pouvez aller les voir ils sont géniales. (commentaire non constructif)

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)