Pourquoi on devrait arrêter d’envier les animaux

On devrait arrêter d'envier les bêtes, surtout les animaux domestiques. Tu veux une preuve ? En voici mille. (Bon, seulement huit, en fait).

Pourquoi on devrait arrêter d’envier les animaux

Souvent, quand je suis en présence d’autres personnes et d’un animal (surtout s’il est en train de dormir), j’entends la phrase suivante :

« J’aimerais TELLEMENT être à sa place. »

Il m’est probablement arrivé de la prononcer moi-même, mais au fond, je n’en pense rien. J’ai d’ailleurs failli la clamer pas plus tard qu’il y a une semaine, quand Miguel, le chat du couple qui m’accueillait pendant mes vacances, s’est étiré à l’ombre sur la terrasse ensoleillée. Il avait l’air tellement paisible, tellement repu de sommeil, tandis que moi n’avais même pas réussi à faire la sieste, que j’ai failli ouvrir la bouche pour la dire, cette fameuse phrase. « J’aimerais TELLEMENT être à sa place ». 

Bah oui mais non : parce qu’après, je me suis souvenue que Miguel était effectivement très heureux chez ses maîtres qui lui donnent tout l’amour qu’il mérite, mais tout de même : y a plein de trucs auxquels on devrait renoncer en devenant un animal. Et franchement, ça m’enchanterait moyennement. Parce qu’on est des humains, avec nos habitudes d’humains, et que je suis vraiment pas sûre que 10% d’entre nous seraient capable de ne pas avoir l’impression de vivre une torture constante si on nous collait dans le corps d’un animal domestique.

Raison #1 : Tu fais ta sieste dans des lieux nuls de ton plein gré.

Laisse-moi te convaincre que la vie d’humain est bien plus alléchante que la vie d’animal en t’évoquant toutes les raisons pour lesquelles on devrait arrêter d’envier leur quotidien !

Parce que leur possibilité de divertissement est réduite

Prends ma main, ferme les yeux, et repense à ton dernier dimanche. T’as eu l’impression de t’ennuyer ? Imagine un peu ce que ça aurait été si tu n’avais pas su…

  • allumer la télé
  • ouvrir ton ordi
  • lancer une série
  • te faire une omelette ou un gâteau au chocolat
  • ou une tartine de fromage
  • te peindre les ongles de la couleur de ton choix
  • tourner les pages de ton livre.

Eh bien tu sais qui n’est pas capable de faire tout ça pour s’occuper un peu ? La plupart des animaux domestiques du monde entier. Alors la prochaine fois que tu regarderas un chien heureux de retrouver son maître dix minutes après que ce dernier a quitté la pièce, essaie de te souvenir du précepte suivant :

Si un chien est tout fou quand son maître revient 10 mn seulement après avoir quitté la pièce
C’est parce que c’est le seul divertissement qu’il a en 10mn, vu qu’il sait même pas se faire des tresses.

Parce que leur alimentation craint

On a une certaine chance, nous, humains : on peut varier les repas. Certes, à la fin du mois, la diversité se résume souvent à « pâtes – riz – pommes de terre », mais c’est déjà ça et ça dure rarement bien longtemps. On peut même aller au restaurant de temps en temps.

S’il est vrai que j’ai déjà vu feue ma grand-mère décortiquer des crevettes pour feu son chat (à mon grand regret, puisque l’animal venait toujours me souffler son haleine dans la face après son repas), la plupart du temps, le régime alimentaire des animaux domestiques se résume à des croquettes ou de la pâtée qui sent aussi mauvais qu’un boeuf en daube oublié pendant quatre ou cinq semaines en plein soleil, avec un bout de lardon glissé sous la table de temps à autres pour varier l’ordinaire.

Et ce, tous les jours, jusqu’à la fin de leur vie. Rien que pour ça, je peux pas signer.

Parce que tout le monde veut les prendre en photo

En tant qu’humain, nous avons cette chose formidable qui s’appelle le droit à l’image. Et même quand on n’est pas procédurier, on a un autre pouvoir incroyable : celui de dire « vas-y, va bien te mettre le doigt dans l’oeil jusqu’à l’hypothalamus* avec ton compte Instagram tu m’prendras pas en photo j’te dis j’ai une tête de chibre ce soir ».

Quand tu veux prendre en photo un chat, un chien ou un iguane, il peut difficilement se rebeller. À moins d’être particulièrement vif des pattes, il n’a pas d’échappatoire. Si tu étais un animal domestique, tes moindres maladresses seraient probablement immortalisées, en photo comme en vidéo, voire mises en ligne sur Internet.

As-tu vraiment envie que tout Tumblr se marre en voyant une photo de toi, la tête coincée dans un chausson, ton anus offert à toute la cybercommunauté mondiale ? Je ne pense pas.

*À ne pas confondre avec la chaîne de restaurant « Hippopotamus » : rien à voir.

Parce que tout le monde veut les caresser

Imagine un monde dans lequel, lorsque les gens te trouvent sympa, ils caressent ton corps tout entier avec leurs mains plus ou moins propres, même si tu les as rencontrés trente secondes plus tôt.

Franchement, je signe pas : je sais pas, un peu de préliminaires quoi, c’est la moindre des choses ! Je laisse pas n’importe qui me graisser le cuir chevelu après un petit « salut ça va ? », j’attends au moins de savoir quelle est leur ville de naissance et leur couleur préférée. 

Raison #1543 : si t’as le malheur d’être un chaton, y a toujours quelqu’un qui veut jouer à Rafiki porte Simba avec toi.

Parce qu’ils se lavent avec leur langue (même le trou de fesses)

Je suis moi-même très à l’aise avec mon corps. Je suis capable de me regarder nue dans le miroir sans aucune réaction. Si je me balade en culotte chez moi et que je me rends compte que mes voisins d’en face pourraient me voir, j’enfile un t-shirt, plus pour eux que pour moi. Je change ma cup sans sourciller, même quand je m’en mets sur les doigts.

Mais me lécher le trou des fesses pour qu’il soit tout reluisant de propreté, vraiment, non. J’ai mes limites, tu comprends.

Parce qu’on les stérilise sans leur demander leur avis

La pro-choix que je suis le vivrait particulièrement mal.

Parce qu’ils ne peuvent pas toujours faire leurs besoins quand ils veulent

Bien sûr, on s’est tous retrouvés un jour dans un embouteillage avec une grosse envie d’uriner. Bien sûr, pour les coincées du colon dans mon genre, il est bien difficile d’aller aux toilettes ailleurs que chez soi.

Mais rends-toi compte : si tu vivais dans la peau d’un chien, tu devrais attendre qu’on t’ouvre la porte ou qu’on t’emmène promener pour pouvoir faire tes besoins, parfois devant les yeux d’indiscrets bipèdes. Tu dépendrais totalement d’autrui pour la chose la plus naturelle du monde. Et pire : si, n’ayant pas l’habitude de devoir attendre à ce qu’on accepte de te sortir pour te délester de tes détritus corporels et n’y tenant plus, tu te lâches à l’intérieur, on te mettrait le nez dedans pour que tu comprennes que c’est pas quelque chose qui se fait.

LE NEZ. DEDANS.

Merci mais non merci.

Parce qu’il y a pas de loi pour leur prénom

En France, tu peux pas faire n’importe quoi avec le prénom des gens qui viennent de naître. Moi-même, si je donne naissance un jour, j’ai conscience que je ne pourrais pas prénommer ma descendance Guy-Arrosoir, même si c’est pratique pour éviter les usurpations d’identité ou les erreurs administratives. Cela ne se fait pas. Cela n’est point gentil.

Pourtant, c’est sans cruauté que j’ai bataillé pendant des semaines avec mes parents pour qu’ils prénomment leur chaton Rondelle. Fort heureusement pour l’animal, qui ne m’a pourtant rien fait de mal, ils ont choisi un autre patronyme. Car cette boule de poils mérite-t-elle d’être l’homonyme d’un rectum, ou la désignation d’une tranche de saucisson ?

Non.

Ainsi, être humain, s’achève mon plaidoyer pour qu’on réalise la chance qu’on a de ne pas avoir été écoutés par une force surnaturelle chaque fois qu’on a dit « J’aimerais tellement être à sa place » en regardant un chien, un chat ou que sais-je encore glander, alors qu’on avait des papiers à remplir pour la CAF.

Qu’on s’en souvienne toute notre vie et que nos existences soient jouasses.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Puffin
    Puffin, Le 20 août 2014 à 21h36

    @Mymy miracle merci pour l'astuce :free:


    Et de rien pour le repérage de typos, c'est de la pure déformation professionnelle (et ça peut devenir handicapant, je fais ça partout tout le temps :ko:)

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)