Les violences sexuelles dans les jeunes couples, ça ressemble à ça

Les violences sexistes et sexuelles touchent particulièrement les jeunes femmes. Une campagne les dénonce, accompagnée de conseils et d'outils pour chercher de l'aide.

Les violences sexuelles dans les jeunes couples, ça ressemble à ça

Les jeunes femmes sont une cible privilégiée des violences sexistes et sexuelles.

Mais l’imaginaire collectif les identifie rarement comme telles… Les formes de violences dont elles pâtissent ne sont pas celles qui sont communément représentées.

Et pourtant.

Arrête, la campagne contre les violences faites aux jeunes femmes

Pourtant, un jeune homme même pas majeur qui frappe sa copine, ça existe.

Un ex qui balance des nudes sans permission sur les réseaux sociaux, c’est possible.

Un prof qui abuse de sa position pour obtenir des « faveurs » d’une étudiante ce n’est pas si rare.

Un « pote » qui viole son amie en profitant de son état d’ébriété non plus.

Ce sont ces violences, souvent minimisées et éludées (« non mais t’étais pas vraiment contre ? ») qui sont au centre de la campagne Arrête. C’est de la violence. mise en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

De la prévention d’abord, avec une Web série dont voici le premier épisode :

Les suivants sortiront dans les jours et semaines qui viennent, autour du 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Arrête : des ressources pour les jeunes femmes victimes de violences

La campagne n’est pas uniquement constituée de ces spots vidéo. Sur le site arrete.be, on peut trouver quantité de ressources pour s’informer sur les formes de violence qui touchent les jeunes femmes.

Il y a notamment un questionnaire permettant de s’identifier ou non comme victime, des numéros et sites pour trouver de l’aide et des conseils en cas de besoin. Il existe aussi un chat qui remplit la même fonction.

Bien sûr, la campagne s’adresse aux jeunes femmes belges : les définitions juridiques qui y sont données et les ressources sont belges. Mais le message de prévention est valable littéralement partout.

En France, si tu fais face à ce type de violences, tu peux aussi t’adresser :

  • Au Collectif féministe contre le viol, que tu peux joindre au 0 800 05 95 95
  • Au numéro 3919, gratuit, anonyme, qui ne laisse pas de trace sur les factures téléphoniques et dont tu peux quitter le site en effaçant l’historique en deux clics
  • À l’association En avant toutes !, via son chat, dédié spécifiquement aux jeunes femmes
  • Au CIDFF de ton département

Si tu as un doute, un malaise, n’hésite jamais à chercher de l’aide !

À lire aussi : Focus sur les violences conjugales « invisibles » dans les jeunes couples

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Svobode
    Svobode, Le 16 novembre 2018 à 12h11

    Je trouve ça super chouette que vous partagiez cette campagne mais ça serait peut-être bien d'identifier plus tôt et plus clairement que c'est une campagne belge. Pas pour faire genre "oh regardez comme on lance de bonnes initiatives chez nous" mais pour que les Belges qui lisent Madmoizelle puissent tout de suite identifier que ça a une application pratique dans leur vie.

    On lit beaucoup de choses sur des campagnes françaises, ce qui est génial pour s'informer et comprendre ou partager pour sensibiliser, etc mais les ressources ne nous sont pas toujours super utiles (numéros de téléphone, cadre légal par exemple) et on n'a pas à la fin de chaque article sur le sujet un rappel des ressources disponibles dans notre pays (pas pour critiquer le fait que vous rajoutiez ces infos pour les Françaises, c'est super important).

    Personnellement, je suis belge et c'est la première fois que j'entends parler de cette campagne, j'aurais très bien pu passer à côté de l'info. Indiquer que la vidéo mène à des ressources pour nous dans le chapeau qui apparaît quand on fait défiler les articles pourrait peut-être augmenter la visibilité de l'information et permettre à ces vidéos de mieux toucher leur cible première.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!