Un an sans pilule, les changements physiques, et la peur du DIU racontés par Sophie Riche

Par  |  | 12 Commentaires

Sophie Riche a arrêté la pilule il y a un an, et envisage de passer au DIU... même si elle a très peur d'avoir mal ! Évolutions physiques, sautes d'humeur, pinces de Pozzi : elle raconte tout en vidéo.

Un an sans pilule, les changements physiques, et la peur du DIU racontés par Sophie Riche

Vous avez été nombreuses à commenter l’annonce du documentaire Génération No pilule, sur les jeunes femmes qui décident de se passer de cette méthode de contraception.

Eh bien il est l’heure de reparler du sujet grâce à la dernière vidéo de Sophie Riche !

Sophie Riche arrête la pilule

Sophie Riche avait déjà publié deux vidéos au sujet de son arrêt de la pilule : l’une publiée 3 semaines après sa dernière plaquette, et l’autre 3 mois plus tard.

Elle y évoquait déjà quelques changements, notamment au niveau de sa peau. Car arrêter la pilule peut causer des variations hormonales dans le corps, qui se remet gentiment à un rythme « naturel » !

Ces témoignages avaient donné lieu à un article dans le Nouvel Obs : « J’ai arrêté la pilule pour voir à quoi ressemblerait mon corps sans ».

Et cet article, Sophie Riche l’évoque dans l’introduction de sa nouvelle vidéo. La boucle est bouclée !

Un an sans pilule, par Sophie Riche

Voilà un an que Sophie a arrêté la pilule, et elle envisage actuellement de passer au DIU (parfois appelé « stérilet »).

Elle évoque les divers changements qui se sont manifestés chez elle, comme des poils un peu plus présents, une envie d’enfants très forte qui s’est depuis atténuée…

Sophie parle aussi d’un sujet qui résonne en moi : l’angoisse à l’idée de se faire poser un DIU. Au moment d’aller me faire poser le mien, j’ai failli vomir tellement j’avais peur.

J’avais entendu tellement d’histoires de femmes qui avaient souffert comme jamais, avaient fait des malaises…

Résultat, c’était désagréable et un peu douloureux, mais pas du tout aussi horrible que ce que je craignais. J’ai été voir Anthony Agbele, déjà interviewé chez madmoiZelle, qui n’utilise pas la fameuse pince de Pozzi évoquée par Sophie.

La vidéaste évoque le médecin bienveillant, et auteur, Martin Winckler. Alors pour en savoir plus, je vous conseille Tout savoir sur la contraception, son article publié… sur madmoiZelle !

À lire aussi : La contraception 1/2 (pilule, capote et stérilets) – Marion & Sophie

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Barbanini
    Barbanini, Le 2 avril 2018 à 15h35

    Deux poses ici aussi, et pas plus qu'un pincement (et sans les fameuses pinces). Et pourtant, je suis une douillette de première catégorie et une baliseuse en chef....
    Pour retirer le deuxième, j'ai douillé bien plus, mais le coquin s'était enfui au fond de l'utérus et il n'y avait plus les fils.... mais la gynéco a fait ça tout tranquillement, on a pris le temps qu'il faut, et j'ai enchaîné les règles derrière, pas plus de douleurs qu'habituellement. Pour le coup, elle a utilisé les fameuses pinces, mais ça n'a pas été si traumatisant.
    A l'arrêt de la pillule, j'ai aussi perdu du poids et retrouvé ma libido, et arrêté, accessoirement, de faire des kystes aux ovaires.... (et de flipper parce que je l'avais oubliée) : plus jamais de contraception hormonale pour moi.
    Dommage, je ne supportais pas non plus le stérilet cuivre.... (inflammation chronique au bout d'un an, j'avais mal tout le temps.....), mais visiblement c'est plutôt rare.
    Bon courage à celles qui ont peur, on respire un grand coup, c'est pour tellement plus de confort au quotidien.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?