Les APL bientôt réservées aux étudiants boursiers ? (MÀJ – démenti officiel)

Le gouvernement cherche à faire des économies pour réduire le déficit. Les allocations familiales - et plus proche de vous, les APL - pourraient être touchées.

Les APL bientôt réservées aux étudiants boursiers ? (MÀJ – démenti officiel)

Mise à jour du 14 avril à 17 heures :

La ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a publié un tweet, confirmant que le gouvernement n’envisage pas de supprimer les APL pour les étudiants non boursiers :

Il se sera écoulé quelques heures entre le refus de démentir de Michel Sapin ce matin sur Europe 1, et la publication d’un démenti officiel par Najat Vallaud-Belkacem sur ses comptes Twitter et Facebook.

Article initialement publié à 11 heures :

Les Aides Personnalisées au Logement, connues sous l’acronyme APL, pourraient être réservées aux seuls étudiants boursiers, selon une information de MetroNews.

Ce n’est qu’une piste d’économie envisagée pour l’instant, mais le fait même qu’une telle mesure puisse être considérée par un gouvernement socialiste a de quoi surprendre. En effet, réserver l’aide au logement aux boursiers contribuerait à accentuer davantage la pression sur la fameuse classe moyenne qui gagne trop pour être aidée, mais pas assez pour soutenir financièrement ses enfants.

Cette mesure, si elle était confirmée, pourrait permettre de dégager 800 millions d’euros d’économies, une somme insuffisante (et dérisoire) pour atteindre l’objectif de réduction du déficit de 50 milliards en 2017.

Une mobilisation en réaction à cette rumeur a déjà commencé sur les réseaux sociaux, à l’initiative de l’UNEF : « Non à la suppression des aides au logement pour les étudiants ».

D’autres pistes sont également envisagées :

  • Désindexation de la revalorisation des prestations sociales : au lieu d’être revalorisé à minima pour suivre l’inflation, leur montant sera gelé l’année prochaine. En cas de gel des allocations familiales par exemple, l’économie réalisée est estimée à 600 millions par Les Échos.
  • Réduction des aides à l’accueil des jeunes enfants (PAJE) pour les foyers dont le revenu excède un certain seuil (supérieur à 48 000 € selon MetroNews). Le montant de l’aide à la garde des enfants pourrait prendre en compte les ressources du foyer.

Invité du Grand Rendez-vous du 13 avril, le député socialiste Jean-Marie Le Guen a déclaré qu’une loi de finances rectificative portant des mesures d’application du pacte de responsabilité serait votée en juin. Nous saurons donc rapidement si ces mesures d’économies sont confirmées ou non par le gouvernement Valls (à 10 minutes) :

« Le plan de stabilisation des finances publiques sera voté à la fin du mois d’avril. Ce vote sera un témoignage de ce que nous voulons faire, et de ce que nous disons à nos partenaires européens. Et nous allons dire quelle sera la trajectoire des finances publiques dans les trois ans à venir.

Le pacte de responsabilité sera intégré dans les différents projets de loi de finances. […] Il y aura un projet de loi de finances rectificatif dès le mois de juin. » 

Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach ce matin sur Europe 1, Michel Sapin, le ministre des Finances et des Comptes publics, a refusé de répondre clairement sur le sujet (dans la dernière minute de l’interview) :

« Parmi les mesures envisagées, il y a la suppression des allocations de logement pour les étudiants non boursiers. Vous confirmez oui ou non ? 

– Non mais je ne vais pas parler d’une des mesures, mais –

– c’est sur la table ? 

– mais vous avez vite fait de lancer des choses comme ça… euh… voilà, au hasard, non. Moi je ne fais rien au hasard.

– Ce n’est pas sur la table ? 

– Tout sera précisément annoncé, et je ne suis pas là pour lancer des pétards qui ensuite deviennent mouillés. »

Actuellement, quelle place prennent les APL dans ton budget étudiant ? Si tu es non boursière, comment t’en sortiras-tu si tu n’as plus droit aux APL à la rentrée prochaine ?

Pour en savoir plus :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 75 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Meianne
    Meianne, Le 19 avril 2014 à 1h14

    Humf ouais c'est pas la même en effet oO après je sais pas comment marchent les bourses, s'il y en a ?
    (Après c'est pas parce que d'autres ailleurs sont plus mal lotis qu'il ne faut pas se plaindre quand on s'attaque à nos droits nan ?)

    Mais c'est aussi ça qui est appréciable chez nous, des études secondaires (théoriquement) accessible à tous, du moins pour le public... Ce qui permet (en théorie toujours :P) à tous les bacheliers de s'instruire !
    Par contre au prix d'un système incroyablement compliqué en terme d'orientation, et d'une certaine vision péjorative de l'enseignement public. Mais c'est un autre débat x)

    Par contre effectivement le problème c'est que rien n'est fait pour nous aider (étudiants) à travailler à côté de nos études. Une secrétaire m'a même dit un jour que "bon entre vos études et travailler à côté faudrait choisir..." (Genre on a vachement le choix)

    Clairement y a des progrès à faire dans l'implication des différents personnels de fac (secrétaires qui te jettent quand tu demandes quand ton emploi du temps de dans 3 jours va sortir, prof qui se fait remplacer par son interne, examens annulés le jour même...) et je pense que pour ça, y a besoin de lutter contre le mépris des administrations et différents responsables contre la jeunesse en général...

Lire l'intégralité des 75 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)