Anna Karenina, la bande-annonce

Le premier trailer de l'adaptation ciné du roman culte de Leon Tolstoï est sorti !

Voici la première bande-annonce de l’adaptation du roman de Leon Tolstoï, Anna Karenina (Anna Karénine chez nous), réalisée par Joe Wright (Reviens-moi, Orgueil et Préjugés). On y retrouve (forcément) Keira Knightley qui a probablement signé un contrat avec son sang la liant à la fois à Joe Wright, aux adaptations de classiques littéraires et aux films d’époque. Mais on y verra également Jude Law, Aaron Johnson, Domhnall Gleeson ou encore Matthew Macfadyen.

Anna Karenina nous plonge dans les méandres de la haute société russe de la fin du XIXème, au cœur d’une histoire de triangle amoureux – forcément, y a Keira Knightley j’vous rappelle – qui part en vrillasse totale. Anna est mariée à Alexis mais elle fricote avec le Comte Vronsky – mais comme niveau discrétion, c’est pas trop des flèches, tout le monde se retrouve bientôt au courant de la petite histoire et Anna se voit forcée de faire un choix. Et après, c’est le bordel, bien évidemment.

Chargement du lecteur...

Le film sortira le 3 octobre 2012 en France, pile le temps qu’il vous faut pour relire Anna Karénine au bord de la piscine parce que ça fait du bien par où ça passe. D’ailleurs, pour celles qui ont un Kindle, vous pouvez récupérer onze romans de Tolstoï pour moins de 2€ et les emporter partout !

Tous les articles Cinéma , Culture , Livres
Les autres papiers parlant de Bande-annonce , Cinéma , Russie
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 28 commentaires !

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • CoffeeBee
    CoffeeBee, Le jeudi 21 juin 2012 à 22h13

    Gilmorified;3308690
    quand on fait une adaptation il faut garder selon moi au moins l’âme et le sens premier de l'histoire (même si celle ci est profondément machiste et anti-féministe... Si on aime pas ça on est pas obligé de l'adapter lol)
    C'est marrant, à chaque fois que je réfléchis à l'intérêt d'une adaptation j'en viens à conclure qu'il n'y en a pas.
    Mais en fait justement j'avais découvert Jane Austen par le film de Joe Wright et je suis vraiment reconnaissante, donc en fait je me dis que c'est pas mal pour faire découvrir quelque chose aux gens, mais est ce qu'il faut absolument faire un film pour faire découvrir quelque chose qui nous tient à cœur?
    Et justement je trouve qu'il y a un côté narcissique dans l'adaptation d'un livre, parce que le réalisateur force les gens à avoir sa vision de l'œuvre. Je trouve des fois que c'est très choquant (bon j'exagère un peu) de se servir d'un classique quasi parfait pour avoir un scénario original qui tient la route, ou carrément se faire connaitre. Et surtout que puisqu'ils ont le pouvoir de le faire ils le prennent.
    C'est marrant parce que tu utilises le mot américaniser alors que Joe Wright est anglais et s'organise pour ne prendre que des acteurs anglais en général, mais je comprends ce que tu veux dire. En fait je ne sais pas d'où ça vient. Est ce que c'est lui qui a vu le roman comme ça en le lisant ou est ce que ce sont les producteurs qui l'ont forcé à faire un film édulcoré? Il a peut être eu des fantasmes en lisant le livre qui l'ont complètement aveuglé.

  • Gilmorified
    Gilmorified, Le vendredi 22 juin 2012 à 00h36

    CoffeeBee Tout à fait d'accord par rapport aux adaptations... C'est aussi vrai que ca peu aider certain a découvrir un auteur mais en même temps combien finissent par lire l'auteur comparé au nombre qui va justement pouvoir se passer de lire en se disant que regarder le film sera suffisant? :/
    C'est vrai que "americanisé" n'est pas forcement le bon terme lol... Même si ça reste des films "hollywoodiens" malgré tout et puis si il prend des acteurs british c'est surtout parce que dans la tête des americains comme des anglais, un "period movie" ne peut être fait qu'avec un accent british (et ça que ce soit un film qui se passe en Russie, en France ou ailleurs. Si c'est vieux c'est accent british ou rien! lol. C'est pour ça aussi que tous les acteurs de Game of thrones sont anglais ou prennent un accent anglais)
    Par contre de toute façon le scénario/screenplay n'est pas de Joe Wright, il ne fait que réaliser donc je suis pas sure qu'il avait une 'vision' du film à la base. Le screenplay c'est Tom Stoppard qui l'a faite (Il a ecrit Shakespeare i love, entre autres)


    Tiens, en checkant sur IMDB les producteurs (voir si eux n’étaient pas americains) j'ai vu en premier de liste... 'studio canal'! C'est donc aussi de notre faute tout ca aha...
    Et on pourra donc aussi voir arriver Keira, Jude & co au grand journal d'ici quelques mois~ Et plein de ""critiques"" disant que c'est un film géniaaaaal même venant du mec qui est sensé critiquer des livres~ J'ai hâte!

  • Somewhere
    Somewhere, Le vendredi 22 juin 2012 à 21h29

    Joe Wright, Keira Knightley, adaptation d'un roman historique soit... absolument tout ce que j'aime. La bande-annonce est impressionnante, il ne fait aucun doute que j'irai le voir :)

  • Estrella.
    Estrella., Le samedi 23 juin 2012 à 22h33

    Rien à voir mais au début, j'ai lu: pour le prix d'un kinder au lieu de "pour celles qui ont un Kindle" :yawn:

  • Sacha Polonium
    Sacha Polonium, Le dimanche 24 juin 2012 à 16h37

    Gilmorified;3308154
    Je crois qu'il y a un scénariste (un réalisateur et un producteur aussi en fait) qui n'a pas lu le bon bouquin...... Anna Karenine c'est une femme détestable, c'est l'exemple de LA mauvaise femme pour Tolstoi, c'est la femme qui abandonne son fils, qui déteste sa fille... etc. Ce bouquin n'est pas une "epic story about love" (cf l'affiche) et NON Jude Law ne peut pas être Alexis Alexandrovitch qui est sensé être plutôt moche et très froid. Jude Law en plus d'être quand même très bien voir très beau selon les goûts il a un regard "de braise", qu'il le veuille ou non. Je ne vois aucune scène du trailer ou il ressemble un temps soit peu au Alexis Alexandrovitch de Tolstoï... Je râle sur ce film depuis hier sur un autre site mais sérieusement ça sert a quoi de faire ce genre d'adaptation qui change complètement tout le sens du bouquin? J’espère vraiment que je me trompe et que ce film ne va pas essayer de nous faire aimer le personnage d'Anna (qui, au passage, est sensé être un peu ronde... Donc Keira qui est une des femmes les plus maigres d'Hollywood... ok mais non.) ça serait vraiment dommage mais de toute façon tout ce livre c'est une façon d’écrire, c'est Tolstoï qui exprime les pensées profondes des personnages, qui ne les expriment jamais (Car ce sont les rois et reines de la communication de couple foireuse) donc ca ne se transpose juste pas en film quoi...
    Et Bill Weasley en Levine??? Pauvre Levine...

    Tolstoï va surement créer de l’électricité pour toute la Russie a se retourner dans sa tombe à cause de ce film..
    Je ne trouve pas que Anna Karénine soit une femme détestable. C'est une femme passionnée "qui a besoin d'aimer et de vivre". Le poids des conventions qui pesait sur les femmes à cette époque va l'écraser. D'un côté elle veut vivre sa passion pour Vronski, et de l'autre elle veut pouvoir garder la tête haute en société et s'occuper de son fils. D'où l'impression qu'on a dans le livre que Anna est un peu schizophrène. Tolstoï se prend de passion pour cette femme brisée par sa nature, alors qu'au début il n'aimait pas son héroïne, qu'il présentait comme une femme futile. A la fin du roman, elle est devenue une victime, une héroïne tragique.
    De même, elle n'abandonne pas Serge (son fils). Elle a une véritable vénération pour son fils, sans doute parce que avant qu'elle ne rencontre Vronski, Serge était sa seule joie. Elle en est très fière et le materne complètement. Ce n'est que quand la vie auprès de son mari devient intolérable et qu'il refuse qu'elle emmène son fils que Anne "l'abandonne". Ce n'est donc pas de son plein gré. Elle essaie ensuite par tous les moyens de le voir, de lui glisser quelques mots. Elle s'introduit même chez son mari le matin de l'anniversaire de Serge afin de pouvoir l'embrasser ! Elle a été forcée de "choisir" entre Serge et Vronski, sachant que quelle que soit sa décision ce serait un déchirement.
    Ensuite, elle ne déteste pas sa fille ! Quand Anna présente sa fille à Dollie, elle est très fière de son bébé. Seulement, elle se sent coupable de ne pas l'aimer autant qu'elle aime son fils. Elle reste assez indifférente à cette enfant, alors qu'elle vénèrait Serge. Et puis
    Spoiler

    Quant au film, je reste dubitative. Anna Karénine est décrite comme une femme grande et opulente, à la peau d'albâtre, aux grands yeux noirs et humides, aux cheveux couleur aile de corbeau. Et c'est une très belle femme. Son physique reflète sa personnalité. Keira Knightley n'a pas du tout le physique pour ce rôle, elle est jolie mais sans rien de particulier.
    Quand j'avais lu il y a un an que Jude Law était de la partie, je pensais qu'il jouerai Vronski, l'amant de Anna. Jude Law lui correspond assez bien physiquement. Un homme beau, entre 30 et 40 ans, qui perd un peu ses cheveux. Jude Law était peut être un peu trop vieux pour le rôle, étant donné que Vronski a le même âge que Anna. Enfin toujours est il que donner le rôle d'Alexis Karénine à Jude Law est une hérésie.
    Je ne suis absolument pas convaincue par l'acteur qui interprète Vronski. Il fait trop jeune premier sûr de son charme et arrogant. Vronski est quelqu'un d'assez humble et naïf.

    L'actrice qui joue Kitty a l'air convaincante. Cela dit n'importe qu'elle petite blonde mignonne et un peu mièvre aurait convenu.

    Les décors ont l'air magiques cependant.

  • Elrewin
    Elrewin, Le dimanche 24 juin 2012 à 20h07

    Je suis d'accord avec Sasha Polonium. Pour moi, Anna Karénine n'est pas, comme le dit Gilmorified, " LA mauvaise femme pour Tolstoï ". Je trouve au contraire qu'il a cherché à représenter une femme déchirée entre son devoir, les conventions sociales, et son bonheur, l'amour, et qui choisit ce dernier. Elle n'est pas l'archétype de l'épouse et de la mère parfaite puisqu'elle choisit son amant au détriment de son fils, mais je trouve que Tolstoï, au lieu de dépeindre une mégère frivole et égoïste, montre parfaitement les remords et les contradictions qui peuvent l'agiter. Il cherche au contraire à "comprendre" ce qui a pu la motiver, et c'est justement ce qui nous empêche de la haïr complètement - notamment à la fin, lorsqu'elle fait ses crises de jalousie pénibles à ce pauvre Vronski. Alors oui, j'ai eu plusieurs fois envie de lui mettre une paire de claques et de lui crier d'arrêter son misérabilisme mais en même temps, je comprends la raison de ce comportement détestable : c'est une femme qui a tout sacrifié pour l'amour, si on le lui enlève il ne lui reste rien. C'est pour ça qu'elle cherche sans cesse à avoir des preuves d'amour toujours plus grandes.

    Quant à la distribution du film, moi aussi j'imaginais plus Jude Law dans le rôle de Vronski que dans celui de Alexis Karénine. A mon avis, il correspondait tout à fait au personnage... Quant à Keira Knightley, c'est vrai qu'elle joue toujours dans ce genre de films historico-romantiques (???) mais j'avais lu dans un magazine que c'était à cause de son physique qui apparemment se prêterait bien à ce genre d'époque. Pour ce que ça vaut. Mais je trouve que cette réputation peut lui faire du tort. Autant elle correspondait bien au personnage d'Elizabeth Bennet, autant là pas du tout. J'imaginais Anna Karénine plus mûre, plus "femme", plus... vénéneuse. Si on passe la couleur de cheveux qui est tout à fait différente, Keira a aussi cet air juvénile, innocent qui ne correspond pas au personnage. Moi j'aurais bien vu une actrice comme Andie Mcdowell, Eva Green ou même Angelina Jolie...

  • Hey Jules
    Hey Jules , Le dimanche 2 septembre 2012 à 23h13

    Gilmorified;3308154
    Je crois qu'il y a un scénariste (un réalisateur et un producteur aussi en fait) qui n'a pas lu le bon bouquin...... Anna Karenine c'est une femme détestable, c'est l'exemple de LA mauvaise femme pour Tolstoi, c'est la femme qui abandonne son fils, qui déteste sa fille... etc. Ce bouquin n'est pas une "epic story about love" (cf l'affiche) et NON Jude Law ne peut pas être Alexis Alexandrovitch qui est sensé être plutôt moche et très froid. Jude Law en plus d'être quand même très bien voir très beau selon les goûts il a un regard "de braise", qu'il le veuille ou non. Je ne vois aucune scène du trailer ou il ressemble un temps soit peu au Alexis Alexandrovitch de Tolstoï... Je râle sur ce film depuis hier sur un autre site mais sérieusement ça sert a quoi de faire ce genre d'adaptation qui change complètement tout le sens du bouquin? J’espère vraiment que je me trompe et que ce film ne va pas essayer de nous faire aimer le personnage d'Anna (qui, au passage, est sensé être un peu ronde... Donc Keira qui est une des femmes les plus maigres d'Hollywood... ok mais non.) ça serait vraiment dommage mais de toute façon tout ce livre c'est une façon d’écrire, c'est Tolstoï qui exprime les pensées profondes des personnages, qui ne les expriment jamais (Car ce sont les rois et reines de la communication de couple foireuse) donc ca ne se transpose juste pas en film quoi...
    Et Bill Weasley en Levine??? Pauvre Levine...

    Tolstoï va surement créer de l’électricité pour toute la Russie a se retourner dans sa tombe à cause de ce film..

    Sacha Polonium;3318067
    Je ne trouve pas que Anna Karénine soit une femme détestable. C'est une femme passionnée "qui a besoin d'aimer et de vivre". Le poids des conventions qui pesait sur les femmes à cette époque va l'écraser. D'un côté elle veut vivre sa passion pour Vronski, et de l'autre elle veut pouvoir garder la tête haute en société et s'occuper de son fils. D'où l'impression qu'on a dans le livre que Anna est un peu schizophrène. Tolstoï se prend de passion pour cette femme brisée par sa nature, alors qu'au début il n'aimait pas son héroïne, qu'il présentait comme une femme futile. A la fin du roman, elle est devenue une victime, une héroïne tragique.
    De même, elle n'abandonne pas Serge (son fils). Elle a une véritable vénération pour son fils, sans doute parce que avant qu'elle ne rencontre Vronski, Serge était sa seule joie. Elle en est très fière et le materne complètement. Ce n'est que quand la vie auprès de son mari devient intolérable et qu'il refuse qu'elle emmène son fils que Anne "l'abandonne". Ce n'est donc pas de son plein gré. Elle essaie ensuite par tous les moyens de le voir, de lui glisser quelques mots. Elle s'introduit même chez son mari le matin de l'anniversaire de Serge afin de pouvoir l'embrasser ! Elle a été forcée de "choisir" entre Serge et Vronski, sachant que quelle que soit sa décision ce serait un déchirement.
    Ensuite, elle ne déteste pas sa fille ! Quand Anna présente sa fille à Dollie, elle est très fière de son bébé. Seulement, elle se sent coupable de ne pas l'aimer autant qu'elle aime son fils. Elle reste assez indifférente à cette enfant, alors qu'elle vénèrait Serge. Et puis
    Spoiler

    Quant au film, je reste dubitative. Anna Karénine est décrite comme une femme grande et opulente, à la peau d'albâtre, aux grands yeux noirs et humides, aux cheveux couleur aile de corbeau. Et c'est une très belle femme. Son physique reflète sa personnalité. Keira Knightley n'a pas du tout le physique pour ce rôle, elle est jolie mais sans rien de particulier.
    Quand j'avais lu il y a un an que Jude Law était de la partie, je pensais qu'il jouerai Vronski, l'amant de Anna. Jude Law lui correspond assez bien physiquement. Un homme beau, entre 30 et 40 ans, qui perd un peu ses cheveux. Jude Law était peut être un peu trop vieux pour le rôle, étant donné que Vronski a le même âge que Anna. Enfin toujours est il que donner le rôle d'Alexis Karénine à Jude Law est une hérésie.
    Je ne suis absolument pas convaincue par l'acteur qui interprète Vronski. Il fait trop jeune premier sûr de son charme et arrogant. Vronski est quelqu'un d'assez humble et naïf.

    L'actrice qui joue Kitty a l'air convaincante. Cela dit n'importe qu'elle petite blonde mignonne et un peu mièvre aurait convenu.

    Les décors ont l'air magiques cependant.
    elrewin;3318567
    Je suis d'accord avec Sasha Polonium. Pour moi, Anna Karénine n'est pas, comme le dit Gilmorified, " LA mauvaise femme pour Tolstoï ". Je trouve au contraire qu'il a cherché à représenter une femme déchirée entre son devoir, les conventions sociales, et son bonheur, l'amour, et qui choisit ce dernier. Elle n'est pas l'archétype de l'épouse et de la mère parfaite puisqu'elle choisit son amant au détriment de son fils, mais je trouve que Tolstoï, au lieu de dépeindre une mégère frivole et égoïste, montre parfaitement les remords et les contradictions qui peuvent l'agiter. Il cherche au contraire à "comprendre" ce qui a pu la motiver, et c'est justement ce qui nous empêche de la haïr complètement - notamment à la fin, lorsqu'elle fait ses crises de jalousie pénibles à ce pauvre Vronski. Alors oui, j'ai eu plusieurs fois envie de lui mettre une paire de claques et de lui crier d'arrêter son misérabilisme mais en même temps, je comprends la raison de ce comportement détestable : c'est une femme qui a tout sacrifié pour l'amour, si on le lui enlève il ne lui reste rien. C'est pour ça qu'elle cherche sans cesse à avoir des preuves d'amour toujours plus grandes.

    Quant à la distribution du film, moi aussi j'imaginais plus Jude Law dans le rôle de Vronski que dans celui de Alexis Karénine. A mon avis, il correspondait tout à fait au personnage... Quant à Keira Knightley, c'est vrai qu'elle joue toujours dans ce genre de films historico-romantiques (???) mais j'avais lu dans un magazine que c'était à cause de son physique qui apparemment se prêterait bien à ce genre d'époque. Pour ce que ça vaut. Mais je trouve que cette réputation peut lui faire du tort. Autant elle correspondait bien au personnage d'Elizabeth Bennet, autant là pas du tout. J'imaginais Anna Karénine plus mûre, plus "femme", plus... vénéneuse. Si on passe la couleur de cheveux qui est tout à fait différente, Keira a aussi cet air juvénile, innocent qui ne correspond pas au personnage. Moi j'aurais bien vu une actrice comme Andie Mcdowell, Eva Green ou même Angelina Jolie...

    A lire les derniers commentaires, ma réaction serait plutôt "ne pas aller voir le film, mais lire le livre, histoire de se faire ma propre opinion".

    Mais...

    Mais...

    Je crois qu'Aaron me fera flancher.

    Mais en tous cas, malgré vos divergences vous m'avez toutes donner envie de le lire, alors pour ça, merci !

    Et on remercie qui pour le post de 3km ?!

  • Versus
    Versus, Le lundi 3 septembre 2012 à 01h11

    Les adaptations, je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire. Ca dépend de quoi et comment.

    J'ai lu Anna Karénine à 9 ans (ouais, j'avais de drôles d'idées à l'époque), je l'ai pas fini et je me rappelle de rien (étonnant, non ?) Mais tout le monde connait Anna Karénine. Ca fait partie de notre culture. C'est pas comme si ce film devait exposer le livre à l'univers. Le livre n'a pas besoin du film. Cela peut être, en toute justice envers l'art, deux choses indépendantes.

    J'attends ce film avec impatience car j'aime l'esthétique présentée, et surtout le parti pris très assumé du lyrisme et du fantasme. Pour moi ce film n'est pas une adaptation, mais une vision esthétique et une réflexion sur l'image - l'image amoureuse et sociale. L'omniprésence de la scène de théâtre n'est pas anodine. Et le réal a bien le droit : cela ne dénature pas les personnages, ils sont présents en chacun !

    Même si je comprends l'agacement des vrais amateurs du livre - l'idée de l'adaptation de "Belle du Seigneur" me donne de l'urticaire, pour des raisons que vous avez évoquée, notamment la distribution, l'oubli de l'écriture divine, et des passages honteusement coupés. Mais "Belle du Seigneur" n'a jamais été encore adapté, et Albert Cohen ne fait pas partie du patrimoine au même titre que Tolstoï. Tandis qu'Anna Karénine a été adapté je ne sais combien de fois, en lu encore plus, ce film pourra se rajouter au film, sans jamais pouvoir, ni même en avoir la prétention, de le cacher.

    Et du coup vous m'avez donné envie de le lire, aussi.

  • Philatela
    Philatela, Le lundi 3 septembre 2012 à 02h11

    lolo l'abricot;3308447
    Le livre est tellement magique que je ne prendrai certainement pas le risque de voir Keira Knightley et ses airs de greluche tout gâcher !!
    J'aurais pas dit mieux. J'aime pas du tout cette actrice qui à qui ses rôles sentimentaux ne vont pas du tout. Elle a un côté eau de rose qui me déplaît. Et je trouve que d'une manière générale les américains ont le chic pour bousiller le patrimoine culturel des autres. La culture russe est extraordianaire, Anna Karenine un des livres que j'ai le plus aimé lire c'est pour ça que j'irai pas contempler une adaptation médiocre.

    Et je suis tout à fait d'accord avec ce qui se dit plus haut, j'aimerais aussi voir un film innovant avec un scénariste suffisamment doué pour pondre un scénario tout seul (par exemple mon idole dans le genre Andrew Niccol) et pas se contenter d'adapter un bouquin. Certes ce n'est pas chose aisée non plus, mais trop d'adaptation tue l'adaptation.

  • Alecto
    Alecto, Le samedi 22 septembre 2012 à 00h03

    Je l'ai vu et je suis très sceptique. Je n'avais pas vu la bande-annonce.

    Spoiler réalisation

    Spoiler
    Les acteurs sont dans l'ensemble très bons mais je trouve Keira Knightley trop pâle pour ce rôle, il aurait fallu une actrice avec beaucoup plus d'intensité dramatique.

    Si j'avais su que c'était filmé ainsi, je n'y serais pas allée. Plutôt déçue donc.

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)