American Apparel se sépare de Dov Charney, son sulfureux PDG et fondateur

Le règne du patron de la marque American Apparel est enfin fini ! En effet, Dov Charney, à l'origine de campagnes de pubs très critiquées, a été gentiment remercié...

Mise à jour du 30 septembre 2014 — Un peu plus de 3 mois après le licenciement de Dov Charney, le PDG et fondateur de la marque, American Apparel a annoncé hier la nomination de son nouveau patron : Scott Brubaker. Ce dernier succède à John Luttrell, nommé président provisoire depuis le 19 juin, date à laquelle Dov Charney a gentiment été reconduit chez lui.

Et Scott n’a pas été choisi au hasard : il vient du cabinet de conseil spécialisé dans les entreprises en difficulté Alvarez & Marsal. Tiens donc !

J’espère que Brubaker aura, de ce fait, de bonnes idées pour redresser non seulement la marque mais aussi son image, par exemple en arrêtant de publier des publicités aussi explicites… Mais c’est juste une idée.

On te surveille de près, Scott.

Article du 20 juin 2014 : Le Wall Street Journal l’a rapporté hier : pendant le conseil d’administration de la marque, les votants ont tranché. American Apparel préfère se séparer de son fondateur et PDG, Dov Charney, connu pour se comporter en véritable gourou au sein de son entreprise.

Le conseil d’administration ne nous cache rien : Dov Charney quittera officiellement ses fonctions dans un mois, et les raisons de ce licenciement ne sont autres que les nombreux scandales entourant le futur ex -DG.

Entre des accusations de harcèlement et même d’agressions sexuelles, de discrimination à l’embauche (les employées étaient choisies sur des critères physiques), et son comportement plus que discutable dans les locaux de la marque (il aimait se balader en sous-vêtements et avait un langage plus qu’explicite à l’égard de ses employées), c’est plutôt une bonne nouvelle pour le monde de la mode.

Notons qu’il était évidemment à l’origine des fameuses campagnes de pub American Apparel, qui ont été censurées plusieurs fois, tant elles étaient (inutilement) explicites, sexuelles et dégradantes pour les mannequins et l’image des femmes en général.

Une façon assez spéciale de mettre en valeur des chaussettes.

Entre les problèmes économiques de la marque, qui a frôlé la banqueroute et s’est effondrée en Bourse en 2011, et les nombreux scandales qui l’éclaboussent depuis des années, je souhaite bien du courage à John Luttrell, successeur de Dov Charney à la tête d’American Apparel, en espérant qu’il arrive à redresser la barre, et surtout, à redorer un minimum son image.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 20 juin 2014 à 23h49

    J'ai toujours boycotté cette marque, si ils arrivent à redresser la barre je changerai peut-être d'avis

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)