America is Beautiful, la pub Coca qui choque les racistes

Les xénophobes se déchaînent sur le hashtag #SpeakAmerican après une publicité multilingue pour Coca Cola, diffusée pendant le Superbowl.

America is Beautiful, la pub Coca qui choque les racistes

Les publicités du Superbowl sont toujours décortiquées en long, en large et en travers. Cette année, c’est le spot de Coca qui fait le buzz, attirant à la fois éloges et commentaires racistes.

http://youtu.be/443Vy3I0gJs

Dans cette vidéo d’une minute, on voit une Amérique racialement et culturellement diverse, incluant notamment une femme musulmane voilée et des hommes portant la kippa. On note également une famille homoparentale. En bande-son, un hymne patriotique, America the Beautiful, chanté dans plusieurs langues différentes.

C’est ce dernier point qui a déclenché les foudres des xénophobes, et fait naître le hashtag #SpeakAmerican (« Parlez américain »). En guise de protestation contre Coca, des conservateurs se sont pris en photo avec des bouteilles de Pepsi ; ironie du sort, les mêmes avaient boycotté le soda rouge et bleu en 2009 pour son soutien au droit des homosexuel-le-s, et en 2011 pour sa collaboration avec une entreprise utilisant des cellules embryonnaires.

Heureusement le hashtag a vite été envahi par des internautes plus ouverts, choqués de la xénophobie de leurs compatriotes. Ils relèvent les raisons pour lesquelles #SpeakAmerican est stupide :

« A moins que vous ne parliez Sioux, Cherokee, Navajo ou un autre langage autochtone, « parler américain » n’existe pas. »

(Le lien renvoie vers un article parlant du hashtag.) « Si vous dites #ParleAméricain vous êtes au-delà de la bêtise. Ça s’appelle « de l’anglais ». »

« L’Amérique compte 36 pays, je suis Mexicaine, je suis Américaine et l’espagnol est un langage américain aussi donc je #ParleAméricain ! »

« Katherine Lee Bates, auteure d’America is Beautiful, était une lesbienne qui a quitté le parti Républicain en 1924 car il devenait de plus en plus xénophobe. »

Dans l’ensemble le buzz est donc plutôt positif pour Coca-Cola, puisqu’il lui donne une image progressiste. La marque avait été critiquée dernièrement car elle sponsorisait les J.O. de Sotchi, malgré les lois homophobes récemment passées en Russie ; un positionnement peu cohérent avec leur communication gay-friendly.

Alors Coca, progressiste ou hypocrite ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Anthrax
    Anthrax, Le 5 février 2014 à 14h28

    Jouer la carte progressiste c'est clairement une manœuvre commerciale. Mais même commercial, c'est plutôt pas mal. Et on peut difficilement reprocher à une marque de vouloir faire du marketing. Je prend les pubs positive attitude et célébrant la diversité n'importe quand au lieu des ''Mais mr Cilit comment je vais laver toute cette crasse fossilisée sur ma cuisinière?''.

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)