Amandla Stenberg (Rue de Hunger Games) écrit un poème sur la différence

Amandla Stenberg a partagé sur son compte Instagram un poème qui interroge la sexualité, la norme de la peau blanche et la différence.

Amandla Stenberg, c’était l’adorable Rue dans Hunger Games. Aujourd’hui adolescente, l’actrice a partagé sur son compte Instagram un poème de son cru, sur « sa relation en changement permanent avec son corps » et « la honte [qu’elle ressent] vis-à-vis de la sexualité noire ».

À lire aussi : Lupita Nyong’o et son discours poignant sur la beauté des femmes noires

some thoughts on my consistently shifting relationship w my body/feeling shame for black sexuality

A photo posted by amandla (@amandlastenberg) on

Voici une proposition de traduction du poème :

1. QUELLE EST LA MALÉDICTION DE LA MAÎTRESSE NOIRE* ?

J’ai appréhendé le corps d’une femme blanche
Avant d’avoir appréhendé le mien.

J’ai appris par cœur la Pureté du Teint Clair
Et j’ai appris la Dysmorphie parce que je suis Différente

2. MAIS

J’ai été dotée d’un atout secret.
J’ai le pouvoir d’exhumer mes membres pour moi-même.

*minority dans la version originale

Une belle réflexion qui questionne la norme et les standards de beauté, et met en avant la possibilité qu’a chacun•e de s’en affranchir

big-soins-peau-noires-metissees

À lire aussi : Beauté : sommes-nous aliénés par notre rapport au corps ?

Et toi, qu’en as-tu pensé ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Blaiize
    Blaiize, Le 25 mars 2016 à 9h37

    @FloriaDmngs I Know Right ! J'aurais adoré grandir avec ce genre d'exemple, j'aurais été moins crétine à 16 ans et je me me serais surtout beaucoup plus assumée. :)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)