Alyssa Milano et sa sex tape éducative

Une sextape d'Alyssa Milano a été dévoilée. Mais elle est finalement beaucoup plus éducative qu'elle en a l'air pendant les premières secondes.

Je crois ne pas trop m’avancer si je dis qu’on s’est presque toutes posé la question de savoir comment faire passer nos messages au mieux. Comment attirer l’attention sur ce qu’on s’apprête à dire, comment être sûre d’avoir tous les regards rivés sur soi, tout ça tout ça.

Alyssa Milano semble avoir trouvé la réponse avec l’aide de Funny or Die. Tout commence comme une sex tape entre elle et un homme ; ils sont visiblement un peu éméchés. Elle est en sous-vêtements, il la chauffe, elle laisse la caméra branchée et bim. Je te laisse observer la suite.

C’est totalement safe for work en tout cas, tu peux y aller. Notons que je m’apprêtais à tout traduire et que je commençais à pleurer des larmes de sang. Fort heureusement, 20minutes l’a fait avant moi. Amour éternel et tartines de chocolat fondu pour toujours sur eux.

Commencer comme une sex tape et finir sur un discours des plus pédagogiques sur la guerre en Syrie : je crois bien qu’on tient le combo de la mort de la vidéo éducationnelle. Pouce vert en l’air.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Emel-
    Emel-, Le 6 septembre 2013 à 21h28

    denis;4342298
    L'enjeu, en Syrie et en arrière plan en Iran, c'est de signifier aux régimes totalitaires du coin que l'utilisation d'armes chimiques, bactériologiques et nucléaires (l'Iran est en train de se doter de la bombe), c'est niet. Hollande l'a dit et redit, c'est avant tout nos intérêts qu'il cherche à protéger dans cette affaire.
    L'Iran un régime totalitaire ? Comparé à l'Arabie Saoudite, c'est plutôt cool...

    Je ne vois pas en quoi ça nuirait à nos intérêts que l'Iran dispose de l'arme nucléaire. A ceux des Etats-Unis et d'Israël, je ne dis pas mais la France... pas vraiment à la base (et je suis pour une démilitarisation complète mais la refuser à l'Iran alors qu'on l'a nous-mêmes, que les Etats-Unis sont les premiers à l'avoir balancer sur des populations civiles, que le Pakistan l'a également ainsi que l'Inde, dont on connaît les relations respirant l'amour... c'est une vaste plaisanterie. Quand en plus, les budgets de l'armement sont passés de 1200 à 1800 milliards de dollars en moins de dix ans, les Etats-Unis dépensant 1/3 de la somme, je ne sais pas de qui on se moque au juste. Il est normal que l'Iran cherche à l'avoir ou alors on a qu'à montrer l'exemple à moins que... non, impossible).

    Si c'était qu'une question d'intérêt "national", nous ne chercherions pas à intervenir en Syrie. Va pour le Mali qui est situé à côté du Niger où il y a intérêt à laisser des gouvernements sous tutelle mais pour le reste, non (pareil pour l'invasion débile en Afghanistan). Aller apporter la paix à coups de drones, ça me parait un peu contradictoire quand même, invoquer la souffrance de ces gens alors que les objectifs sont dégueulasses (et il le sont pratiquement toujours), c'est à vomir. Les images qu'on a pu voir glacent le sang mais je pense que si on voyait des personnes se faire trancher la gorge à coups de machette, la sensation serait la même et pourtant ça se passe encore aujourd'hui, en RDC par exemple, mais dépassé le million, ça devient une statistique... Ce conflit est silencieusement soutenu par un certain nombre de pays européens, le Canada, les Etats-Unis ou encore la Chine. Et après, on veut quand même descendre Bachar al-Assad en prétextant le gazage de civils, mouais, pourquoi pas. Toujours plus loin dans l'ignominie.

    La seule chose qui me rassure, c'est que les Etats-Unis sont une puissance déclinante, que des pays comme la Russie ou la Chine (dont je n'attends rien de généreux dans leurs agissements avec les pays les plus faibles) pèsent maintenant assez pour dissuader les va-t-en guerre (quand ça les arrange) qui nous ont quand même fait intervenir dans plus de trois pays en moins de dix ans (et peut-être bientôt quatre) avec les conséquences que l'on connaît : l'Afghanistan ? Les talibans reprendront sûrement le pouvoir, la Libye ? Majestueux, les clans se bouffent entre eux, le Mali ? Temporaire. Bref, des interventions au bilan globalement négatif et à la place d'une remise en question, une autre guerre en perspective avec des conséquences qui engendraient bien plus de maux que de solutions.

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)