Alloresto x Katsuni : les publicités censurées

Le jury de la déontologie publicitaire estime que les publicités Allo Resto mettant l'actrice de films X Katsuni en scène nuisent à « l'image de la personne humaine ».

En octobre 2012, la chaîne de livraison à domicile Alloresto faisait sensation en dévoilant ses publicités mettant en scène Katsuni. On y voyait l’actrice de films pornographiques tourner en dérision les clichés du genre. La campagne se composait de trois petites scènes dans lesquelles elle apparaissait déguisée en « soubrette » avec un vieux monsieur lui demandant de se baisser pour mieux regarder ses fesses, en médecin qui doit s’occuper de la « rigidité suspecte » au niveau de l’aine d’un patient ou en secrétaire chargée de prendre en main les « liquidités de l’entreprise » d’un patron qui desserre déjà sa cravate. À la fin de chaque publicité, avant que les choses n’aillent « trop loin », elle finissait par dire « Stop. Pas ce soir ». C’était bien fait, drôle, et suffisamment soft pour que les novices du porno ne soient pas choqué-e-s.

Mais ces publicités n’ont semble-t-il pas plu à un « particulier » qui s’est plaint auprès du jury de déontologie publicitaire le 12 novembre dernier, estimant qu’elles portaient atteinte à l’image de la femme, l’humiliaient et la réduisaient au rang d’objet, « de faire-valoir au service d’hommes concupiscents et dominateurs ». Sur le site Internet de l’instance, on peut lire l’argument de la société Alloresto répondant à ce plaignant :

« La société Allo Resto estime que la publicité litigieuse revêt manifestement un caractère parodique et humoristique, qu’elle ne suggère pas l’accomplissement d’actes sexuels et qu’elle ne porte aucune atteinte à la dignité de la femme, habillée de vêtements communs et non stéréotypés. Elle ajoute que toute relation de subordination hiérarchique ne saurait être regardée comme dégradante ou avilissante, et encore moins comme empreinte d’un sous-entendu sexuel. »

Et le jury de rendre une décision qui va dans le sens du plaignant : les publicités Alloresto feat Katsuni ne sont d’ores et déjà plus disponibles sur Internet (la décision complète est lisible ici).

Faut-il regretter que l’aspect caricatural, s’il n’est pas écarté par le JDP qui l’évoque dans son rapport, n’ait pas suffit à donner raison à Alloresto ? Faut-il réellement y voir une atteinte à l’image de la femme quand on sait que Katsuni assume totalement son métier et en connaissant la maîtrise qu’elle semble avoir sur son image ? L’humour devrait-il tout excuser ? Notre société sent-elle un peu trop le gel douche est-elle un peu frileuse ? Je t’en laisse juger par toi-même.

Mise à jour 20h42 — Magnifique réponse d’AlloResto. Bien joué.

http://www.youtube.com/watch?v=QR-fVu_jaXw

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pantoufle
    Pantoufle, Le 18 janvier 2013 à 0h43

    Han j'adore sa voix, elle est super apaisante (oui je suis une novice du porno, je découvre sa voix :cretin:) et j'aime beaucoup ces pubs !

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)