Les allergies printanières

Aaaah le Printemps, le soleil, des pâquerettes, les oiseaux qui cuicuitent…! C’est beau, sandalettes à fleurs et mini shorts sont de sortie… mais toi, oui TOI tu ne penses qu’à une chose : plier bagages et partir hiberner dans ta chambre. Pourquoi ? Parce que comme moi, tu es ALLERGIQUE, tu as le RHUME DES […]

Les allergies printanières

Aaaah le Printemps, le soleil, des pâquerettes, les oiseaux qui cuicuitent…! C’est beau, sandalettes à fleurs et mini shorts sont de sortie… mais toi, oui TOI tu ne penses qu’à une chose : plier bagages et partir hiberner dans ta chambre. Pourquoi ? Parce que comme moi, tu es ALLERGIQUE, tu as le RHUME DES FOINS.

Pour celles qui ont la chance de ne pas connaitre, avoir le rhume des foins et/ou être allergique au combo graminés/pollen c’est ne pas supporter les champs de céréales fraichement coupés, le gazon et l’herbe tondus et séchés (transformés en foin donc), toutes les mauvaises herbes (dont celles qui ressemblent à des espèces d’épis de blé, et le fameux pissenlit que quand tu souffles dessus y’a plein de moumoutes qui volent) et donc le pollen des fleurs. Le vent transporte tout ça et fait que l’air est saturé de particules allergisantes… Résultat : le simple fait d’être dehors déclenche des symptômes pas cools (s’il fallait se rouler nue dans un champ de blé coupé pour être allergique, on n’en ferait pas tout un plat).

L’enfer, c’est le pissenlit

Les symptômes des allergiques ? Tu te réveilles tous les matins, les yeux dégoulinants de conjonctivite. Tu as des crises d’éternuements (record perso : 14 atchoum de suite sans respirer ou presque) à n’en plus finir. Ton nez ressemble à une tomate flétrie, et tu n’as comme unique moyen de respirer que ta bouche entre-ouverte H24. En bonus les jours de very beau temps : ça gratte, ça démange, tu as envie de t’auto-dépecer la couenne tellement ça devient insupportable.

Impossible de faire comme si ça n’existait pas bien sûr, puisque ça se voit sur ta tronche comme un troupeau d’éléphants au milieu de la banquise. Petite, j’essayais de faire genre « Naaooon t’inquiète, c’est rien JE GÈRE », mais je gérais que dalle. Je revenais de chez mes copines après avoir passé l’après-midi à gambader dans les prairies avec mes yeux au bord du suicide collectif  et le nez qui avait triplé de volume. Je me faisais engueuler un bon coup par ma mère, elle prenait 30 minutes pour me nettoyer les mirettes au collyre et je passais ma douleur à l’aide d’un gant de toilette congelé sur la tronche le reste la soirée.

Mauvais terrain de jeu

Maintenant que j’ai passé la vingtaine, mes allergies se sont pas mal atténuées. Alors que petite j’étais shootée aux médoc à 400 francs par mois + comprimés + gouttes pour le nez + collyre par bidon de 5 litres, maintenant un petit coup de Virlix et une goutte de collyre le matin et ça va déjà mieux.

En conclusion, je souhaite un énormissime courage à toutes nos madmoiZelles allergiques aux choses de l’été ! Je compatis, et je serai dans la même douleur que vous…!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charmion*
    Charmion*, Le 7 juillet 2011 à 20h12

    Leshayaa;2354186
    Ça s'achète où par contre? En pharmacie?
    Merci!
    Non, je n'en avais pas trouvé en pharmacie, mais ca ne coute rien d'aller voir quand même. Mon chéri en avait acheté dans une herboristerie à Lille. Je pense que les magasins bios en vendent aussi, je sais qu'on avait beaucoup cherché.
    Attention, certains pharmaciens se sont moqués de nous quand on expliquait pourquoi on voulait ce sirop mais il ne faut pas les écouter, ça a marché sur plusieurs personnes de mon entourage. Je ne garantie pas que ca fonctionnera ou que ca ira aussi vite que pour mon chéri, mais ca vaut vraiment le coup d'essayer et c'est à base de plante, donc ca ne peut pas faire de mal.

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)