Deux albums jeunesse pour replonger dans les hivers de votre enfance

Lucie vous parle aujourd'hui de deux albums jeunesse qui ont pour point commun de se passer dans le froid et la neige. Le port des moufles n'est pas nécessaire pour la lecture de cet article.

Deux albums jeunesse pour replonger dans les hivers de votre enfance

Les chers bambins qui nous entourent sont, ou seront bientôt (selon la zone où vous vous trouvez) en vacances d’hiver. Qui dit hiver dit NEIGE (enfin en théorie). Voici un album pour les tout-petits et un album pour les plus grands, deux livres qui vous donneront une folle envie d’enfiler un gros pull en laine bien douillet !

À lire aussi : Les tendances mode automne/hiver 2015-2016

Neige ! de Terkel Risbjerg

neige-terkel-risbjerg

La neige est fraîchement tombée, alors une joyeuse bande de matous décide de faire un bonhomme de neige. Mais des petits plaisantins ne cessent de les bombarder de boules de neige : il leur est impossible de le terminer tranquillement !

L’un d’entre eux décide de proposer une session luge, à l’approbation de tous. Mais du haut de la colline, c’est la dégringolade, et le bonhomme de neige final n’est pas celui espéré…

neige-terkel-risbjerg-visuel2

Cet album tout carré est à la portée des plus jeunes (et j’entends par là celles et ceux qui ne savent pas encore lire puisqu’il est sans texte). Les illustrations se chargent de raconter l’histoire, et les paroles dans les bulles des personnages sont remplacées par des pictogrammes qui ne laissent aucun doute sur le sens de ce qui est dit. Ces illustrations sont d’ailleurs très vives et rythmées, ce qui donne l’impression plutôt agréable de regarder un petit film d’animation.

neige-terkel-risbjerg-visuel1

On assiste donc à une franche tranche de rigolade grâce à ces petits chats aux mimiques adorables, traversant toute une palette d’émotions pour le plus grand plaisir du lecteur, qui se délectera de leur mine ahurie et des situations absurdes dans lesquelles ils se retrouvent.

Un album qui permet aux enfants des autonomes et qui rappelle que surtout en littérature jeunesse, les images ont du sens !

À lire aussi : Sélection de livres pour les tout-petits

Anya et Tigre Blanc, Fred Bernard, illustré par François Roca

anya-et-tigre-blanc-bernard-roca

Dans un royaume où le froid domine, les Hommes vivent en harmonie avec les animaux et parlent le même langage. Mais un jour, les enfants du même âge dans le village commencent à disparaître mystérieusement. C’est le cas notamment du frère jumeau d’Anya, disparu lorsqu’il était bébé et remplacé par un tigre blanc, qui dès lors la suit partout.

Un jour, Anya disparaît à son tour. Elle retrouve son frère, et se retrouve obligée de travailler dur, exploitée jusqu’à l’épuisement. Elle découvre alors qui est la personne à l’origine de l’enlèvement des enfants : il s’agit d’une sorcière, mandatée par le roi lui-même. Menacé par la prédiction qu’il se ferait destituer du trône par un enfant né la même année que son fils, il avait alors demandé à la sorcière de faire disparaître tous ceux susceptibles de lui nuire.

anya-et-tigre-blanc-visuel2

Anya et Tigre Blanc est un grand album qui, par la densité de son texte, est à destiner plutôt aux enfants bons lecteurs. Il construit un univers riche, fantastique, épique et inquiétant (qui peut rappeler celui du Monde de Narnia) dans un récit qui ne manque pas de tenir le lecteur en haleine.

Il faut ici porter une attention toute particulière à Anya, un personnage comme je les aime : une fille forte, déterminée à élucider les mystères qui entourent la disparition des enfants et à ne pas se laisser soumettre par la sorcière.

anya-et-tigre-blanc-visuel1

Les illustrations de François Roca sont (comme toujours) très impressionnantes, et chaque image donne très envie de l’avoir affichée dans son salon. On peut souligner le travail spectaculaire sur le blanc et la luminosité, tout en nuances et en subtilité, qui magnifie l’atmosphère oppressante et glaciale du récit.

Anya et Tigre blanc est un conte qui renoue avec les histoires populaires, et qui n’hésite pas à installer une ambiance de cauchemar très loin de laisser indifférent•e.

À lire aussi : Trois livres pour enfants qui ne les prennent pas pour des zozos

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)