« Voyager à moto c’est un truc de mec », selon l’ex fraîchement célibataire de cette voyageuse à moto

Par  |  | 3 Commentaires

Nikki Misurelli aka Alaska Moto Girl parcourt le monde en solitaire à moto. Et tout est parti de son ex petit-ami, qui lui a dit qu'elle ne pouvait pas le faire, parce que c'est un truc de mec. LOL.

« Voyager à moto c’est un truc de mec », selon l’ex fraîchement célibataire de cette voyageuse à moto

Nikki Misurelli a 30 ans et c’est mon nouveau rôle modèle.

Oui j’ai tendance à me trouver un nouvel exemple inspirant tous les 4 matins, mais que voulez-vous, je suis fan de toutes ces meufs qui défoncent les obstacles que la vie place sur leurs chemins, les grandes montagnes comme les petits cailloux.

À lire aussi : L’empouvoirement, le concept féministe qui manquait à la langue française

Et Nikki, c’est vraiment juste un gravillon que le destin lui a collé dans les pattes. En gros, en septembre, son mec a l’idée de partir en moto, et aller de l’Alaska à l’Argentine.

Un sacré voyage, en plus à moto, à avaler la piste pendant des jours et des jours… Même moi, qui suis terrorisée à l’arrière d’un scooter bridé, je suis alléchée par ce programme.

Ce fut également la réaction de Nikki, qui a naturellement voulu accompagner son petit-ami dans ce road trip épique. Problème, le jeune homme en question lui a fait, en l’essence, cette réponse fort peu pertinente (oui je juge) (mais tu vas juger aussi dans 5 secondes) :

« Je lui ai demandé si je pouvais faire ce voyage avec lui, il m’a dit non, qu’un tel voyage c’est un truc de mec.

C’est trop intense et trop dangereux, il m’a dit que je ne pourrais probablement pas gérer ça »


OK MERCI POUR CET AVIS ÉCLAIRÉ ET FORT PERTINENT MEC.

C’est toi qui ne peut pas gérer ça, mec

Face à cette réponse pour le moins déroutante, Nikki « ma reine » Misurelli a eu la meilleure réaction du monde, en 3 étapes :

  1. Plaquer ce mec (la base)
  2. Tout plaquer, en fait (version premium)
  3. Faire ce voyage elle-même en solo et conquérir l’Internet (et mon coeur)

Celle qui est désormais surnommée « Alaska Moto Girl » (le pseudo de son compte Instagram) est toujours sur les routes du monde, et publie régulièrement des clichés de ses voyages.

Ceci n’est donc pas une femme, qui n’est pas sur une moto ?

Nikki « Alaska Moto Girl » Misurelli, en vadrouille sur le globe

Nikki Misurelli a vidé ses comptes d’épargne (notamment son plan de retraite), vendu la plupart de ses affaires, et elle s’est lancée sur la route. De l’Alaska au Panama, elle a parcouru près de 20 000 km sur sa moto.

Je suis absolument fan du sourire qu’elle étale sur ses photos de voyage, cette meuf transpire le bonheur et l’éclate de façon tellement communicative que je n’ai qu’une seule envie présentement : lui poser mille questions sur sa vie.

CE SMILE <3

J’ai notamment lu dans l’article que lui a consacré The Independent qu’elle confiait :

« Je n’ai pas d’appart et presque aucune possession matérielle ».

Elle travaille à temps partiel entre ses voyages pour pouvoir les financer, s’héberge un peu partout où elle trouve, avec plus ou moins de confort selon les opportunités.

Mais je me demande où elle est actuellement, comment elle gère le fait de voyager en solo, si elle n’a pas peur parfois et comment elle vit ça ?

« Oui, je conduis comme une fille (tu veux un cours ?) »

Du coup je lui ai envoyé un mail pour lui dire que j’étais absolument fan d’elle et que j’adorerais qu’on se Skype pour disserter de sa vie son oeuvre. Bien sûr je vous tiendrai au courant.

En attendant, je vais me perdre sur son compte Instagram, rêver aux grands horizons d’Amérique, aux couchers de soleils féériques, tout en ayant une petite pensée pour les gens qui pensent que les voyages en moto, « c’est un truc de mecs seulement ».

Mdr.

« Il vaut mieux marcher seule que dans une foule qui va dans la mauvaise direction »

Ma nouvelle star, je vous dis.

À lire aussi : Voyager seule, mais pourquoi (et comment) donc ?

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Misara
    Misara, Le 17 avril 2017 à 21h44

    J'ai une collègue qui sur un coup de tête est partie seule une semaine en Afrique du sud.
    Depuis qu'elle me l'a dit, j'essaie de trouver le courage de partir une semaine à Rome seule en septembre ...
    Les filles qui voyagent solo, je vous admire grave grave !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!