Air France KLM, un concurrent sérieux à la SNCF ?

La compagnie aérienne Air France KLM est face à un problème : elle se fait chiper son marché des trajets de moins de trois heures par la SNCF, l’Eurostar et Thalys. Pour changer la donne, Air France a décidé de réagir, en se plaçant comme concurrent direct face au réseau ferroviaire national. Pour ce faire, […]

Air France KLM, un concurrent sérieux à la SNCF ?

La compagnie aérienne Air France KLM est face à un problème : elle se fait chiper son marché des trajets de moins de trois heures par la SNCF, l’Eurostar et Thalys. Pour changer la donne, Air France a décidé de réagir, en se plaçant comme concurrent direct face au réseau ferroviaire national. Pour ce faire, la compagnie est en pourparlers avec Alstom, qui pourrait la fournir en AGV, l’automotrice à grande vitesse, capable de filer, de fieuter, de fendre l’air à 350 km/h.

Et s’il y a plus de concurrents, le prix du billet va-t-il baisser ? Pour ça, il faudrait qu’Air France KLM se positionne sur des trajets déjà desservis par la SNCF, afin d’entrer en situation de concurrence directe. Ce n’est que pour 2010, mais cela aura peut-être une incidence directe sur nos portefeuilles… (Jean-Pierre Pernault state of mind !)

Ca te fait quelque chose l’entrée d’Air France KLM dans le réseau ferroviaire ? En voiture Simone, on attend tes réactions !

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lisa-loup
    Lisa-loup, Le 15 septembre 2008 à 1h36

    En Angleterre, le train est assez cher justement parce que privatiser. Enfin, c'est mon responsable à la sncf qui m'avait expliqué ça.
    Et d'ailleurs, quand on voit le prix d'un trajet en Angleterre, c'est vrai que c'est cher.

    Ensuite, si la Sncf a crée une nouvelle gamme il y a un an, c'est justement pour se préparer à la concurrence.
    Ce qui fera la différence, ce sont les services à la personne proposée par la SNCF.

    Le truc,et c'est comme partout, c'est que pour avoir des bons tarifs, il faut prévoir son voyage à l'avance.
    Par exemple, sur un trajet toulouse-paris, si vous prévoyez 3 mois à l'avance avec la SNCF, vous avez des billets à 20?. Si vous prevoyez 3 mois à l'avance sur easyjet, c'est pareil. Sur easyjet, la veille, vous payez la peau des fesses, alors que sur le train, il y a encore moyen parfois de trouver des bons tarifs.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)