Comment aider les victimes du séisme au Japon ?

Coralie était l'une de nos madmoiZelles expatriées au Japon au moment du séisme. Revenue en France par la force des choses, et profondément touchée par la détresse des japonais, elle nous explique comment les aider et par quel biais le faire.

Comment aider les victimes du séisme au Japon ?

Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon ont ravagé une grande partie de la région du Nord-Est, laissant des centaines de milliers de Japonais sans abri. La situation est toujours extrêmement grave : la centrale nucléaire de Fukushima n’est pas sous contrôle.

Cela fait plus d’une semaine que le tremblement de terre a eu lieu, et les informations s’espacent. D’autres sujets, non moins graves, tels que la guerre en Libye, prennent de la place dans les médias. Cependant, il ne faut pas s’y tromper : aucune amélioration n’est en vue, et au contraire, de plus en plus de Japonais se sentent abandonnés. Le manque de soins aggrave même la situation de beaucoup. Il faudra des années pour que la vie quotidienne revienne à la normale. Pour le moment, l’urgence c’est pour eux d’avoir de la nourriture, de quoi se chauffer, de l’essence pour circuler.

Que peut-on faire pour aider ? Je me permets d’en parler car je fais partie des si nombreux Français qui se disent « amoureux » du Japon. En fait, j’étais même sur place, pour un an, et aujourd’hui de retour en France par la force des choses, je ne veux pas rester inactive.

Les dons de sang ou les propositions d’hébergement seraient inutiles, il n’y a pas de demande pour cela. Quant à être bénévole pour aider sur place, les problèmes logistiques sont énormes et les incompréhensions entre équipes japonaises et étrangères semblent compliquer les choses.

La seule possibilité d’action est donc d’envoyer de l’argent. Vous avez déjà vu sur Madmoizelle des liens vers le site de la Croix-Rouge. Il est important de cliquer dessus et de donner, dans la mesure de ses moyens. En effet, les organisations caritatives remarquent que la solidarité pour le Japon se fait bien plus mince que celle survenue spontanément suite, par exemple, au séisme en Haïti. Le Japon a une image de pays riche, et cette image lui nuit : les gens sont réticents à donner. Aucun spot à la télévision, aucune campagne de masse pour recueillir des dons. Or, les organisations comme la Croix-Rouge ont besoin de moyens, pays riche ou pas, pour pouvoir porter secours aux populations.

Vous pouvez donc donner sur le site de la Croix-Rouge française, ou directement à la Croix Rouge japonaise (le site de l’ambassade du Japon en France donne les coordonnées de leurs comptes ici).

Par ailleurs, les initiatives artistiques semblent éclore un peu partout. Selon les moyens de chacun, il est donc possible d’agir et de ne pas rester simple spectateur des images de destruction. J’ai ici une petite liste d’événements et d’actions possibles, mais je vous invite toutes à l’actualiser et la compléter en réagissant à cet article, car je pense que beaucoup de choses sont en train de se créer et qu’il est difficile de tout répertorier.

Comme le rappelait déjà un article publié ici-même, vous pouvez acheter aux enchères des dessins sur ce site . Les bénéfices seront reversés à Give2Asia, pour les victimes du tsunami.

Le jeudi 31 mars à 19h aura lieu une vente de peintures, photographies et vêtements de créateurs au bénéfice des sinistrés. Organisée par l’association Yuai, la vente se tiendra au 14, rue de la Fontaine au Roi, dans le 14ème arrondissement (plus de détails ici)

Pour 5,99€ vous pouvez acheter un album en mp3, The Sun Still Rises In The East, sur Playforjapan . Les bénéfices iront à la Croix Rouge Anglaise, qui les reversera au Japon.

Vous pouvez vous rendre à l’Espace Japon, au 12 rue de Nancy dans le 10ème arrondissement à Paris. Vous pourrez y acheter des origami (prix libres à partir de 1€) ou même aider à la confection des grues de papier, symbole de paix et d’espoir. Informations ici.

Et tout simplement, vous pouvez aussi cliquer sur ?????? ????????? / Supporting Japan Earthquake – Donation Project sur Facebook : 1 clic sur « je participe » entraîne un don

Enfin, ça n’engage pas à grand-chose mais Fool & Scissors, un petit groupe de rock de Tokyo que je connais bien, a enregistré une chanson pendant les coupures d’électricité. Leur message d’espoir est sobre et dépouillé, ils disent simplement : « nous sommes en vie ». Cela reflète bien l’état d’esprit de beaucoup de personnes au Japon : être en vie, c’est le principal pour l’instant. Un clic et une pensée de soutien pour eux…

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)