Agricola et ses petites fermes (+ interview) — Jouons en société !

Agricola est à l'honneur dans ce nouvel épisode de notre série d'articles « Jouons en société » ! En fin d'article, retrouvez une interview de Guillaume, un professionnel du secteur qui travaille chez Filosofia.

Agricola et ses petites fermes (+ interview) — Jouons en société !

Attention, fans de Jungle Speed : fuyez pauvres folles ! Aujourd’hui, je vous présente un jeu qui risque de vous faire plus mal à la tête qu’aux doigts, Agricola (paysan en latin). Labourer, planter et semer, élever des animaux, agrandir sa maison, fonder une famille et la nourrir : telles seront vos tâches en tant que paysanne vivant dans la dure réalité du XVIIème siècle…

Agricola (2008)

  • Difficulté : passionné/expert, à partir de 12 ans
  • Mécanismes : placement d’ouvrier, gestion de ressources
  • Univers : Moyen Âge, ferme
  • Joueurs : 1-5
  • Durée : 30min / joueur
  • Prix : 45€
  • Editeur : Filosofia
  • Auteur : Uwe Rosenberg
  • Illustrateur : Klemens Franz

Plateau personnel + boîte de jeu (j’ai une ancienne version, les nouvelles boîtes sont éditées par Filosofia)

Agricola est un jeu à « l’allemande », (jeu de stratégie et de gestion de ressources, sans grosses méchancetés dedans) proposé en VF par une maison d’édition québécoise, Filosofia. Si vous vous promenez en boutique spécialisée et que vous désirez tâter la boîte, préparez vos biceps à une séance intense de musculation, car elle est remplie à ras bord !

Le matériel pour la version « familiale » comporte :

  • 5 plateaux personnels représentant un corps de ferme à aménager au cours de la partie
  • 3 plateaux à placer au centre de la table pour y effectuer les actions
  • 1 plateau « annexe » où sont disposées…
  • 10 cartes « Aménagement Majeur » (fours pour cuisiner ses légumes, faire du pain et cuire ses animaux).

Le jeu se déroulant sur 14 tours, vous y trouverez également 14 cartes « action », puisqu’on dévoile une nouvelle carte action à chaque tour, mais nous y reviendrons.

Chaque joueur aura accès à ses propres pièces en bois :

  • 5 pions « membre de la famille »
  • 4 étables
  • 15 clôtures.

Ajoutez-y des disques de différentes couleurs représentant :

  • bois
  • argile
  • roseau
  • pierre
  • céréales
  • légumes.

Et enfin…des animaux en bois ! Vous pourrez faire paître vos moutons, sangliers et bœufs dans votre corps de ferme.

Agricola ne serait pas aussi célèbre sans ses centaines de cartes pour le mode de jeu « expert » : les cartes « savoir-faire » (des métiers que vos paysans peuvent apprendre) et les cartes « aménagement mineur » (des innovations techniques les aidant à mieux vivre). Pour vos premières parties, je vous conseille de jouer à la version familiale. Vous pourrez vous familiariser avec les concepts du jeu tout en vous amusant. Le challenge est déjà assez relevé !

Comment jouer ?

Agricola est un jeu de « placement d’ouvrier » : lorsque c’est votre tour, vous placez un de vos pions « fermier » sur une case « Action » non-occupée et vous résolvez son effet. Ce système possède l’avantage d’être fluide et permet des tours de jeu rapides et dynamiques.

Même si le jeu se complexifie au cours de la partie, il est assez simple au départ, ce qui permet de prendre rapidement ses marques. Dix minutes suffisent pour présenter le matériel, les principes généraux et les premières actions disponibles. Il vous suffira d’expliquer les actions suivantes lorsqu’elles apparaîtront sur le plateau !

Le plateau principal et ses dilemmes : sur quelle case placer mon pion ?

Pour des personnes non-habituées, le jeu peut comporter de nombreuses règles, mais l’auteur a eu l’idée géniale de proposer deux modes de jeu : familial (sans cartes) et expert (14 cartes par joueur). Vous les expliquer serait fastidieux, mais sachez que tout est tellement logique que j’ai pu y jouer avec deux amies pas du tout habituées à ce genre de jeu stratégique. Il faut dire que l’idée de gérer une ferme avec des petits animaux vivant dans les pâturages les a tout de suite séduites !

Dans une partie d’Agricola, vous commencez la partie avec votre couple de fermiers, ce qui signifie deux actions par joueur et par tour. Vous pourrez agrandir votre famille au cours de la partie, ce qui est fortement recommandé pour jouer plus d’actions dans un même tour. Le jeu se déroule sur 14 tours, dont certains se terminent par une « récolte ».

Lors d’une récolte, vos graines et vos légumes poussent, vos animaux se reproduisent et surtout : vous devez nourrir votre famille ! À la fin du 14ème tour, on compte les points : il faudra avoir fait un peu de tout (agriculture, élevage, bien développer son corps de ferme…) pour espérer l’emporter.

C’est le souci posé par ce jeu : il est impossible de faire tout ce que l’on veut ! Il vous faudra faire des choix et dès la fin de votre 1ère partie, vous aurez envie d’en recommencer une autre pour essayer une stratégie différente.

Ma ferme en fin de partie

En conclusion…

Agricola est une légende des jeux de société modernes ! C’est un jeu que tout bon amateur doit posséder, auprès des classiques comme Les Aventuriers du Rail, 7 Wonders ou Dixit. Avec ces 4 jeux, vous pouvez satisfaire tous les profils possibles.

Agricola vous permet de jouer des parties radicalement différentes grâce à ses 400 cartes, il est aussi passionnant à deux qu’à cinq, et ses deux modes de jeu permettent une initiation en douceur. J’ai une préférence pour le jeu expert qui, même s’il paraît plus complexe car on commence la partie avec 14 cartes en main (il faut tout lire et voir les synergies entre elles), rend également le jeu plus facile pour nourrir ses fermiers. Mais j’aime beaucoup jouer à la version « famille » pour initier des amis !

La notoriété du jeu a dépassé les frontières des joueurs avertis et rencontre un franc succès. C’est désormais un classique des ludothèques. Il est d’ailleurs classé 3ème meilleur jeu de tous les temps sur le site de référence BoardGameGeek !

Du coup, le jeu a été décliné à toutes les sauces : extension, version 2 joueurs et reboot. La gamme Agricola comprend :

  • Agricola (45€)
  • Les Fermiers de la Lande (25€) : l’extension d’Agricola. Elle introduit un nouvel animal (cheval) et votre corps de ferme devra être défriché car en début de partie il sera occupé par des forêts et des tourbières…Cette extension ajoute évidemment de nouvelles cartes « savoir-faire »/« aménagement mineur » et complexifie un peu le jeu tout en allongeant sa durée. À réserver aux fans !
  • Agricola : Terres d’Élevage (29€) : cette version simplifiée pour 2 joueurs exclusivement se focalise sur l’élevage d’animaux et la construction de petits bâtiments. Elle a ses deux extensions : Agricola : Terres d’Élevage : Nouveaux Bâtiments et Agricola : Terres d’Elevage : Plus de Nouveaux Bâtiments.
  • Caverna (65€) : le monstre ! Le jeu le plus lourd que j’ai jamais porté, je le soulève péniblement avec mes deux petits bras ! Il s’agit d’une version mise à jour d’Agricola, jouable de 1 à 7 joueurs. Pourquoi 7 joueurs ? Car cette fois-ci nous incarnons une famille de nains ! Le matériel est incroyable et le jeu est moins impitoyable et stressant qu’Agricola. Vous y trouverez de nouveaux animaux (chiens et ânes) et toutes les ressources possèdent leur forme particulière (le légume est une citrouille, le bois en forme de branche, etc.). On peut vraiment se spécialiser dans une stratégie. Si vous ne voulez faire manger que des légumes à vos nains, c’est possible et vous pourrez gagner !

Interview de Guillaume (Filosofia)

  • Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

J’ai, à l’heure actuelle et bien que cela change chaque année, allez savoir pourquoi, 37 ans ! Papa comblé de trois enfants, joueur invétéré et éclectique, je suis interprète de conférence Français – Langue des Signes Française de formation, métier que j’ai exercé pendant 12 ans.

  • Quel rapport entretiens-tu avec les jeux de société modernes ? Si c’est ton métier, peux-tu le décrire en quelques lignes ?

J’ai toujours joué, et à tout ou presque ! Enfant, c’est avec ma grand-mère paternelle que je jouais au Menteur ou au Nain Jaune, ainsi qu’avec mes frères et sœurs : une fratrie de 5 enfants, ça aide à avoir toujours des motivés pour jouer. J’ai fait des belles découvertes comme La Vallée des Mammouths, Heroquest, Space Crusade, Fief, Cry Havoc, sans oublier La Bonne Paye, Dix de Chute, Power, etc.

Ensuite, passage par les « Livres dont vous êtes le héros » puis du jeu de rôle (collège et lycée), un peu de Magic et de jeux à collectionner à l’université, pour retomber de plus belle dans les jeux de société avec Les Colons de Catane, Citadelle, Elixir, Loup-Garou autour de l’année 1998.

J’ai eu envie de travailler dans ce milieu qui me passionne depuis si longtemps. Après avoir été vendeur en boutique spécialisée, animateur à plusieurs reprises, et même avoir eu la grande chance de participer à l’élaboration de l’extension De Profundis pour Claustrophobia avec CROC, j’ai postulé pour une annonce passée par Filosofia et… me voilà !

Je suis depuis un an chargé de la communication et des évènementiels pour Filosofia France… en débordant un peu sur nos voisins ! Je m’occupe de la relation presse, relation public, relation distributeur (Asmodée), jeux organisés (tournois) et autres participations aux divers festivals… étant seul pour le moment, je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

  • Quels sont tes jeux préférés, ou (si ta liste est trop longue) ton type de jeu de prédilection ?

Le jeu de rôle, pour l’infinité de ses territoires à explorer et la richesse de ses aventures vécues à plusieurs, tient une place particulière dans mon coeur. Du coup, je suis sensible aux jeux qui racontent une histoire… ou plutôt qui m’emportent dans leur univers ! Tout en étant conscient que ça reste très subjectif.

Le plus chouette pour moi, c’est de vivre un instant d’exception avec des personnes autour d’un jeu, avec tout ce que ça implique de discussions, de découverte de l’autre, de soi-même, de rigolades et autres souvenirs : pratiquement tous les jeux en tant que médium me plaisent ! Rien ne me procure plus de satisfaction que de voir les participants autour d’une table de jeu passer ensemble un bon moment.

  • As-tu l’occasion de jouer régulièrement avec des femmes aux jeux de société modernes ? L’expérience est-elle différente ?

J’ai la chance d’avoir des joueuses dans mon entourage, dont ma dulcinée… même si nous ne jouons jamais assez à mon goût !

Oui, l’expérience est différente, mais ce n’est pas tant par la/les joueuses en elles-mêmes que par le déplacement que ça amène au sein des joueurs… comme si les joueurs se mettaient à jouer différemment dès les femmes s’installent à la table. L’ambiance devient moins barbare et plus adoucie…

Ça, c’est pour le stéréotype car dans les faits, les femmes sont des joueuses comme les autres, tout à fait capables de se montrer fourbes et sans pitié !

  • Pourquoi, selon toi, y a-t-il plus de joueurs que de joueuses ?

Les « jeux sur ordinateur » d’il y a quelques années, qui auraient eu pour conséquence de décomplexer les futurs adultes envers le monde (vidéo-)ludique, étant des jeux plutôt pensés pour les mecs, les ont peut-être amenées à se tenir éloignées des tables de jeux de société… Mais je pense que tout ça s’équilibre très vite et je peux déjà le remarquer sur les festivals et autres salons.

La vague des jeux de sociétés modernes est une activité partagée par toutes et tous et intergénérationnelle !

  • Le monde du jeu est majoritairement masculin : as-tu des idées pour attirer davantage de femmes vers ce loisir, cette passion ou cet univers professionnel ?

Il me semble que le mieux reste encore de partager notre passion, avec humour et générosité, pour passer des moments conviviaux et chaleureux… ça fait un peu « fleur bleue », mais sincèrement, lorsqu’on passe de bons moments autour d’une table de jeu de société, on y revient au galop, même quand on porte des escarpins ! Alors je me ferai une joie de vous retrouver autour d’un plateau, mesdemoiZelles !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mathilde-n
    Mathilde-n, Le 19 mai 2014 à 16h59

    caldra;4744472
    J'adore cette serie d'articles :)
    Merci, ça me fait plaisir :happy:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)