Un ado crée une imprimante braille avec des LEGO

Par  |  | 4 Commentaires

Shubham Banerjee, 13 ans, c'est le nom de l'inventeur de la Braigo, une imprimante braille qui facilitera l'accès à la lecture aux personnes non-voyantes.

Un ado crée une imprimante braille avec des LEGO
C’est la journée mondiale du braille ! L’occasion de (re)découvrir cet article.

– Article initialement publié le 29 décembre 2014.

Shubham Banerjee, c’est le nom d’un adolescent de treize ans qui a mis au point une imprimante braille faite à base de LEGO, pour permettre aux non-voyant•e•s d’accéder à la lecture. 

À lire aussi : J’ai perdu la vue à 19 ans — Témoignage

Le tout jeune Californien et son invention, Braigo (contraction de « braille » et de « LEGO »), faisaient déjà parler d’eux au début de l’année 2014. Il faut dire aussi qu’une telle création à son âge (au même âge, je ne faisais que jouer avec mes LEGO) pour des raisons aussi altruistes laissent à penser qu’il s’agit d’un esprit sain dans un cerveau malin. C’était déjà une excellente idée à la base, c’est désormais un projet qui a de grandes chances de voir le jour et d’être commercialisé !

Dans un reportage de PBS relayé par Actualitté, on en apprend un peu plus sur la démarche du jeune homme. C’est suite à la visite d’un organisme de charité en faveur des personnes aveugles que l’idée a germé dans l’esprit de Shubham, qui s’est mis à poser des questions et a pris conscience des difficultés qu’elles ont parfois pour accéder à la lecture. Il a entendu parler des imprimantes braille et de leur coût beaucoup trop élevé (au moins 2000$, soit environ 1650€) pour une grande partie des personnes qui en ont besoin. Il a donc eu envie d’en créer une low cost, en utilisant un kit de LEGO Mindstorm, la gamme robotique de la marque.

Le Brago est composé de trois moteurs :

  • le premier fait tourner le papier
  • l’autre bouge vers la droite et vers la gauche
  • le troisième moteur bouge de bas en haut.

Henry Wedler, un doctorant en chimie à l’université de Californie, lui-même aveugle, aide Shubham dans son projet. Il l’a lui-même contacté après avoir entendu parler de Braigo dans un journal local. Il a donné des conseils à l’adolescent pour améliorer sa création – et c’est devenu d’autant plus simple que Shubham a trouvé des fonds auprès d’Intel, qui a mis à disposition son processeur Edison afin qu’il puisse « ajouter des fonctionnalités de connectivité et de reconnaissance vocale à la machine », comme on peut le lire sur Actualitté.

Et voilà comment on passe d’une création dans sa chambre à un projet soutenu par une entreprise énorme et largement médiatisé. Shubham (qui a 13 ans, donc, rappelons-le !) espère pouvoir commercialiser son imprimante braille pour 500$ (410€).

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires
  • MsOriginalDoll
    MsOriginalDoll, Le 30 décembre 2014 à 18h00

    C'est souvent chez les âmes innocentes que les plus beaux projets se révèlent !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!