Trois adaptations surprenantes parmi les dessins animés de notre enfance

Les années 1980 et 1990 étaient le berceau des adaptations les plus improbables. Retour sur ces dessins animés qui se sont aventurés sur des terrains scénaristiques où personne ne les attendait vraiment...

Trois adaptations surprenantes parmi les dessins animés de notre enfance

Les dessins animés de mon enfance m’ont marquée à tout jamais. Les émissions comme le Club Dorothée, les Minikeums ou M6 KID étaient littéralement mes baby-sitters. Je me souviens de dessins animés adaptés d’oeuvres littéraires, de vieux films ou de jeux vidéo, qui donnaient des résultats plutôt surprenants… Certaines de ces séries animées étaient géniales, mais je me demandais souvent ce qui était passé par la tête des scénaristes, pour qu’ils aient pu imaginer de tels scénarios.

À lire aussi : Trois dessins animés qui trichent avec l’Histoire

Avec vous, je reviens sur ces dessins animés, parfois cool, quelquefois nuls, souvent étonnants… mais qui ont réussi l’exploit de me marquer suffisamment pour que je m’en souvienne encore aujourd’hui  !

Ulysse 31, le dessin-animé : l’Odyssée d’Homère futuriste

Prenez l’Odyssée d’Homère, transposez-la au 31è siècle (Ulysse… 31… tu saisis…), transformez le navire d’Ulysse en vaisseau spatial, les tenues de la Grèce antique en combinaisons futuristes, et vous obtiendrez le dessin animé Ulysse 31. Plus petite, je ne me rendais pas compte du côté WTF de ce dessin animé.

À lire aussi : Petite sélection de vieux dessins animés un peu étranges

Je me rappelle du générique de la seconde version du dessin animé où tout commençait bien, avec une chanson pop beaucoup plus sympa que certaines musiques qu’on peut écouter aujourd’hui… Et là, en plein milieu du générique, sans prévenir : un petit solo électro improvisé par Nono, le robot cadeau d’Ulysse pour son fils Télémaque. Déjà que le dessin animé franco-japonais a complètement saboté l’oeuvre originale, ils ont décidé de rajouter un sidekick vraiment improbable, un robot maladroit avec une voix insupportable. Je veux juste demander POURQUOI ?

Le truc le plus bizarre en fin de compte, c’est qu’Ulysse 31 c’était vraiment cool ! En plus de retracer l’Odyssée, célèbre épopée grecque, le dessin animé racontait plusieurs histoires de la mythologie grecque. J’ai appris les histoires d’Achille, d’Héraclès ou de Méduse, plus facilement que si c’était un professeur qui me les avait racontées !

Super Mario Bros, ou ta console de jeu qui prend vie

Je n’ai jamais regardé ce dessin animé quand j’étais petite. C’est bien plus tard, une fois adulte, que je l’ai découvert… Pour mon plus grand malheur ! Il y a quelques années, j’ai surpris mon petit frère devant la télé en train de regarder un dessin animé très étrange avec les personnages de Mario et de Luigi. Comme hypnotisée, je me suis assise à coté de lui, ébahie par tant de graphisme dégueulasse et ce scénario tiré par les cheveux.

À lire aussi : Super Mario Bros. 3 chanté a capella !

Super Mario Bros est un dessin animé qui date de 1989, adapté du jeu Super Mario sur Nintendo. Quand on connait l’univers imaginaire et coloré de Mario, on peut se dire qu’une adaptation en série animée est impossible ! Eh bien, c’était sans compter sur l’imagination débordante des américains ! Super Mario Bros raconte de la vie de deux plombiers italo-américains, tombés accidentellement dans une canalisation et se qui se retrouvent dans un monde virtuel… Je vous épargne les détails, vous devez juste savoir que c’était bien nul. Et puis ce générique quoi…

Les personnages évoluaient dans le célèbre univers de Mario et Luigi,  qui perdait tout son charme une fois transposé en série. L’intrigue était vraiment molle et inintéréssante, et je suis certaine que les scénaristes nous trollaient allègrement avec cette devise ridicule prononcée par les deux héros :

« Pâte feuilletée, pâte brisée et pâte à choux, donnez-nous le pouvoir Super Pâtes, et pas de potiron, mon garçon! »

Je vous laisse juger par vous même.

Moi Renart, «chenapan, chacripouille, sacré vaurien »

Le dessin animé Moi Renart, c’était surtout un générique trop cool avec un tas de punchlines plus recherchées que certaines paroles de rap d’aujourd’hui.

Inspiré du Roman de Renart, le dessin animé nous racontait les aventures de Renart, personnage rusé, malin et fourbe qui roulaient les gens dans la farine. Au 12e siècle, les auteurs dénonçaient les dérives de la société dans de courts récits, en prenant des animaux comme protagonistes afin d’éviter toutes représailles.

À lire aussi : Quand Disney adapte des bouquins #2

Le dessin animé gardait ce ton satirique employé dans l’oeuvre de base et montrait des personnages aux traits de caractère forcés afin de souligner leur bêtise. Ce dessin animé était vraiment intéressant et même s’il contenait une part de fiction, ils nous permettait de découvrir les courtes histoires du Roman de Renart. Et je ne le dirais jamais assez : distraction + littérature = combo gagnant.

Et vous, quelles adaptations WTF de votre enfance vous ont marqué-e-s ?

À lire aussi : Top 10 des dessins animés oubliés de notre enfance

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gadda
    Gadda, Le 3 août 2015 à 11h39

    Quand j'étais petite mes soeurs avaient le 45 tours de la chanson de Nono :rire:

    Comme @PrincessCookies, Moi Renart me rappelle quelque chose, je ne suis pas sûre de l'avoir vu mais le générique, oui je suis sûre de le connaître.

    Edit : je ne sais pas si vous vous rappelez de cette version du Livre de la Jungle



    Quand j'étais petite je me souviens que je trouvais les épisodes plus complets que le Disney, et avec le recul je trouve que les dessins sont vraiment chouettes.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)