AaRON (Lille, 24 octobre 2007)

Je peux mourir tranquille. J’ai vu Simon*, chanteur d’AaRON, danser-gigoter-virevolter-sautiller sur scène. M’enfin, il paraît qu’Olivier, le pianiste-guitariste-compositeur du duo est mieux (pire ?) encore. Bref. Trève de plaisanteries. AaRON avait donné rendez-vous à son public lillois au Théâtre Sébastopol. Ambiance cosy, sièges confortables, tout le monde assis. Ajoute à ça l’ambiance feutrée de la […]

AaRON (Lille, 24 octobre 2007)

Je peux mourir tranquille. J’ai vu Simon*, chanteur d’AaRON, danser-gigoter-virevolter-sautiller sur scène. M’enfin, il paraît qu’Olivier, le pianiste-guitariste-compositeur du duo est mieux (pire ?) encore.

Bref. Trève de plaisanteries.

AaRON avait donné rendez-vous à son public lillois au Théâtre Sébastopol. Ambiance cosy, sièges confortables, tout le monde assis. Ajoute à ça l’ambiance feutrée de la musique d’Aaron et tout ça pourrait vite tourner au sieston général. Sauf que, non, en fait. Au contraire.

Mais avant d’aller plus vite, revenons au commencement.

Cocoon et des doigts de pied en moins

AaRON avait donc invité Cocoon pour faire leur première partie. Bénéficiant d’un sympathique buzz sur MySpace, le duo (encore un) a fait découvrir son univers bisounours et panda à un public plutôt enthousiasmé. Faut dire que les deux sont fort sympathiques – ça donne envie d’applaudir. Et comme leur musique n’est pas du genre mollassonne, on se laisse prendre par les histoires de panda ou d’alpiniste qui a perdu ses doigts de pied (c’est embarrassant).

Cocoon sort d’ailleurs son premier album ce lundi 28 octobre 2007, on t’en reparlera sans doute très vite sur madmoiZelle.

Un duo à trois

Part two. Aaron. Déjà, surprise : le duo est un trio sur scène, puisqu’Olivier et Simon* sont accompagnés de la belle Maëva, au violoncelle. Et mamma, elle et son violoncelle apportent réellement une dimension supplémentaire à l’interprétation live des morceaux d’Aaron.

Premier truc, qui frappe : j’ai rarement vu un groupe ayant pris autant de soin à adapter leurs titres à la scène, aussi bien visuellement que musicalement. La mise en scène, de la lumière notamment, est simple, sans grands artifices, mais diablement efficace.

Et pour les amoureuses de l’album… vous prendrez un vrai pied à rédécouvrir vos morceaux préférés réarrangés, retravaillés pour le live. Magistral.

Bouge ton boul, Simon*

Et puis il y a la prestation scénique de Simon*, le chanteur. Comme je le disais en intro, je l’ai enfin vu danser sur scène. J’avais réclamé une démo lors de notre interview vidéo, mais j’avais « bien craqué », dixit Simon*. Bon ben voilà. Ca fait plaisir à voir, autant de bonheur sur scène et une telle choré sans doute pas signée Kamel Ouali.

Rappel. Rappel. Re-rappel. Que du bonheur. Des reprises, de Björk – Bachelorette – et de Leonard Cohen, magnifique – Famous Blue Raincoat. Des moments de calme profond, de chair de poule et des périodes d’explosion. Assis. Debout. Assis. Debout. Pas mieux qu’à la messe du dimanche matin. Sauf que là, on y vient pour écouter la voix – magique – de Simon*. Et ça, je ne peux que te le conseiller.

Vite, va sur leur site officiel et checke les dates de leur nouvelle tournée. Tu m’en diras des nouvelles.

* Chère jeune fille qui criait sans arrêt « Guillaaaaaaume !!! » derrière moi, prends note : tu peux continuer à l’appeler comme ça, mais y te répondra pas. Il s’appelle Simon. Si-mon. (à moins que Simon, ça soit son prénom de scène et là, je m’incline…)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lisoren
    Lisoren, Le 26 octobre 2007 à 18h45

    Eh bien, en ce qui me concerne, j'aime leur musique (l'univers mélancolique, la voix de Simon, les paroles), j'aime leur humour (y a qu'à voir l'interview de madmoizelle) et leur modestie (ce n'est pas un groupe sur-médiatisé, qui se la pète, etc.)

    J'ai regardé les dates de leurs concerts, ils ne passent près de chez moi que le 7 juillet!!

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)