À vos marques #1 — (Re)découvrez une marque façon Julien Lepers !

Ça vous dit de (re)découvrir l'histoire d'une marque avec Julien Lepers madmoiZelle ?

À vos marques #1 — (Re)découvrez une marque façon Julien Lepers !

Dans cette nouvelle rubrique, découvrez l’histoire d’une marque connue façon Questions pour un champion !

NDLR : vous êtes prié-e-s de lire cet article à haute voix avec un débit de 600 mots par minute.

En 4 points

TOP. Marque textile, mes opérations de communications mettent fréquemment l’accent sur mon « savoir-faire français ». Cette année j’ai été mise à l’honneur dans ma ville natale, Troyes, à travers une exposition du photographe Stéphane Rémael. Encore aujourd’hui une partie de ma production est « made in Troyes ».

Mes produits sont tellement pratiques que je fus le fournisseur attitré du maréchal Joffre pendant la Première Guerre Mondiale. C’est en 1918 qu’Etienne, le fils de mon fondateur, invente le produit culte qui fera ma renommée et sonnera définitivement le glas des vêtements inconfortables du passé.

En 3 points

À l’origine, en 1893, j’étais une simple entreprise textile de bonneterie. Mon nom définitif n’est véritablement déposé qu’en 1920. Après une période difficile je suis finalement rachetée par Yves Rocher en 1988 alors que j’étais prête à déposer le bilan. Je dois aussi ma longévité à des créateurs comme Karl Lagerfeld qui ont su me remettre au goût du jour dans les années 90.

Mon succès n’est pas seulement dû à mes techniques de fabrication innovantes mais également à des campagnes publicitaires efficaces qui prônent le retour au traditionnel plutôt qu’à une mode qui se démode.

En 2 points

Marque initialement destinée aux enfants avec ma mascotte Marinette, ma collection en tailles adultes n’est créée qu’en 1998. Je fête mon 120e anniversaire cette année. À cette occasion j’ai collaboré avec Kitsuné pour une collection capsule. Depuis quelques jours vous pouvez également voir plein de poussins dans mes vitrines — la faute à Claude Ponti.

En 1 point

Etant d’ordinaire une marque peu polémique, je me suis fait remarquer en 2011 pour une histoire de bodys sexistes. Mes produits cultes sont la marinière mais surtout la petite culotte. Je fais dans le basique, en coton résistant car je pense que ça ne sert à rien de faire des vêtements si on ne peut rien faire dedans. Je suis, je suis ?

En récompense, une petite rétrospective des logos de la marque (que tout le monde a trouvé je pense) par Logorigine :

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • KBi
    KBi, Le 17 août 2013 à 13h50

    J'ai pensé que c'était olympia ou le coq sportif mais j'me suis bien planté jusqu'à lire body!

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)