A quoi sert le bac ?

La mission sénatoriale a rendu hier ses conclusions concernant le sujet "A quoi sert le bac" ? Pour les sénateurs, les conclusions sont évidentes : bien que dévalorisé dans l’opinion publique, le baccalauréat reste un diplôme irremplaçable qui est loin d’être acquis pour tout le monde, puisque comme ils le rappellent, le seuil de réussite […]

A quoi sert le bac ?

La mission sénatoriale a rendu hier ses conclusions concernant le sujet "A quoi sert le bac" ?

Pour les sénateurs, les conclusions sont évidentes : bien que dévalorisé dans l’opinion publique, le baccalauréat reste un diplôme irremplaçable qui est loin d’être acquis pour tout le monde, puisque comme ils le rappellent, le seuil de réussite plafonne à 64% d’une classe d’âge (l’un des plus faible d’Europe).

Pour garantir le prestige de cette épreuve, ils préconisent un certain nombre de mesures au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos.
Leur solution, c’est un bac passé sur deux annnées : les épreuves relatives à l’acquisition de connaissances générales (comme les langues vivantes) rejoindraient l’épreuve de français à la fin de la classe de première. Les éléves ayant raté ces épreuves pourront les repasser à l’issue de la classe de terminale. Le reste des épreuves, celles basées essentiellement sur la capacité de réflexion, restera au programme de la terminale.
Les sénateurs proposent également de supprimer les oraux de rattrapage pour les remplacer par des rattrappages à l’écrit en septembre. Ceci dans l’idée de permettre aux éléves de rattrapper leur retard.
Plus généralement, en reprenant la volonté de Nicolas Sarkozy, les sénateurs se sont prononcés pour la suppression des différentes filières qui deviendraient seulement des options.

Et toi, que penses-tu de ces propositions ? Efficaces ou inutiles ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kirkja
    Kirkja, Le 4 juillet 2008 à 18h54

    Pour le tronc commun, je suis pour, mais tout en ne supprimant pas les filières L, ES et S. Ce tronc commun serait donc une quatrième filière, où toutes les matières seraient à niveau égal, un peu comme une continuité de la 2nde.
    Parce que les élèves qui ne savent pas du tout ce qu'ils veulent faire, qui se débrouillent aussi bien en physique qu'en français ou en SES, ils vont où ? La plupart vont donc en S, parce que c'est ce qui ouvre (soi-disant) le plus de portes, patatati, et parce que c'est tes parents qui te le conseillent (voire te l'obligent).
    Et qu'on ne me dise pas que la filière ES correspondrait à mon idée du tronc commun, parce qu'on me l'a déjà dit, et non, 4-5h d'SES, ça fait peut-être beaucoup quand même..

    Après pour le contrôle continu, je suis pour, mais plutôt comme le brevet, qu'il y ait également une épreuve à la fin de l'année. Ça permettra aux bons élèves de ne pas se planter, et aux élèves notés trop sévèrement par leurs professeurs ou qui ont rien foutu de l'année de se rattraper, ou même de bosser plus régulièrement à force.

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)