4 juin 09 : Benjamin Siksou au Splendid de Lille

Je sais ce que tu veux : tu veux des filles qui pleurent, du out of control, des trucs sales et des joues rouges comme les rideaux qui entouraient la scène. Tu vas donc en avoir pour ta curiosité, et bonus, y’en aura aussi pour tes oreilles. Je suis allée au concert de Siksou en […]

4 juin 09 : Benjamin Siksou au Splendid de Lille

Je sais ce que tu veux : tu veux des filles qui pleurent, du out of control, des trucs sales et des joues rouges comme les rideaux qui entouraient la scène. Tu vas donc en avoir pour ta curiosité, et bonus, y’en aura aussi pour tes oreilles. Je suis allée au concert de Siksou en tant que personne morale, puisque n’étant pas attirée sexuellement par le garçon.

Et première impression en arrivant, quand on kiffe on n’est pas wide open. Je m’explique : devant la salle, des amas de fans attendent, la dragonne de leur appareil photo fébrile. Si elles levaient la tête à 38° vers les cieux, elles verraient leur chouchou au premier, en train de fumer une cigarette par la fenêtre…

benjamin siksou

A l’intérieur, il faut faire mentir le cliché, il n’y a pas que des filles qui viennent voir Benjamin Siksou. Entre autres personnes alpaguées, une bande de potes qui aiment le jazz et les concerts pas chers, une maman et sa fille dont il sera impossible de savoir laquelle a traîné l’autre au concert et des couples, si si, des couples venus kiffer le concert de concert…

Une voix comme une tranche de pain grillé

Dès qu’il arrive, Benjamin Siksou a tout bon, avant même d’ouvrir la bouche. La bonne nouvelle, c’est qu’il a toujours tout bon quand il se met à chanter. Une voix de tranche de pain grillée : ça croque, c’est juste chaud, agréable à entendre, le tout accompagné de mouvements de tête à la Stevie Wonder, il assure.

Au fil des minutes, je découvre un Siksou interprète et amoureux, ce qui ne déroute pas ses fans, au contraire. Les filles s’en foutent qu’il ne dise pas « mon amour » pour elles, tant qu’il le dit… Le garçon fait des vagues entre l’anglais, le français, les reprises et les compositions, toujours avec délicatesse.

Au final, je ressors avec l’envie de revenir le voir dans dix ans, parce qu’à mon avis, son répertoire va se bonifier comme un Côte rôties prend de la saveur avec le temps (si ça embête quelqu’un que je me la pète oenologue pendant deux secondes faut dire).

Et comme on fait bien les choses sur madmoiZelle, on a même une acoustique avec Benji qui chante dans un ascenseur. Ué.

benjamin siksou acoustique

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lisoren
    Lisoren, Le 10 juin 2009 à 12h22

    C'est super qu'il n'ait pas pris la grosse tête, parce qu'il y a de quoi. Son album va sortir cet automne je crois. J'ai hâte!!

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)