4 attractions touristiques un peu extrêmes

Jack Parker vous présente quatre attractions touristiques pour se faire pipi dessus. Au menu : des grosses bestioles, beaucoup d'altitude, du vertige, des précipices, de la lave en fusion, bref : des vacances bien tranquilles.

4 attractions touristiques un peu extrêmes

Marre du tire-fesses, des bombes dans la piscine et des randonnées dans la forêt ? Voici quatre idées d’attractions un peu plus extrêmes pour les touristes qui n’ont peur de rien, surtout pas de mourir dans d’atroces circonstances.

1. Le saut en élastique au-dessus d’un volcan – Chili

Parce que le saut en élastique basique où tu sautes d’un pont pour aller frôler l’eau d’une rivière en-dessous, c’est pour les flippettes, je vous propose le saut à l’élastique au-dessus de lave en fusion. Même Bear Grylls se ferait dessus.

À bord d’un hélicoptère, accompagné-e uniquement du pilote, d’un photographe et d’un type qui sait à peu près ce qu’il fait (un moniteur/superviseur qui t’empêche de mourir, grosso-modo) on vous emmènera faire un tour au-dessus d’un volcan. Et rien à avoir avec ceux de la pub Volvic – pas de jolie verdure toute fraîche pour recouvrir un géant majestueux et éteint. Nan, le volcan en question est totalement actif, avec plein de lave en fusion qui fait des bulles et tout partout dans son dedans.

Alors quand l’hélicoptère s’avancera dans le cratère, il se peut que votre vessie, votre sphincter et votre coeur lâchent en même temps. Mais tentez de tenir le coup : le but c’est de sauter de l’hélicoptère pour aller frôler la mort, en accomplissant le saut à l’élastique le plus extrême de l’histoire.

Petit bémol (ok, gros, maxi, énoooorme bémol) : ceci vous coûtera 12 500 $. Mais avant de crier, laissez-moi préciser un truc : le prix inclut le saut en élastique, un petit tour de rafting, une baignade dans les sources chaudes des environs, un jour de libre pour faire tout ce que vous voulez, vos repas, vos boissons et… un t-shirt (c’est la moindre des courtoisies) (perso j’aurais préféré un stylo qui fait de la lumière MAIS BON). Oui. Au total : 6 jours et 5 nuits d’aventures esstraordinaires pour douze mille boules, ça le fait.

Notez la petite précision super rassurante de la FAQ :

Could I die?
Yes. You could. You’ll be signing a waiver, so we’re cool.

« Est-ce que je pourrais mourir ?
Oui. Oui vous pourriez. Mais vous signerez une décharge avant, donc c’est cool pour nous. »

2. La cage de la mooooort – Australie (forcément)

Fun fact : pour tuer sa proie, un crocodile commence par la saisir dans sa gueule, puis l’entraîne au fond de l’eau pour la noyer, la secoue violemment pour que ça aille plus vite, puis la déchiquette en plusieurs morceaux pour qu’elle soit plus facile à consommer.

Voilà, maintenant que vous savez ça, laissez-moi vous présenter : la cage de la mort ! Qu’est-ce que c’est ? Oh, un simple petit récipient cylindrique dans lequel vous plongez… pour aller côtoyer des grooos crocrodiles. L’attraction dure 15 minutes, et ce qui est cool c’est que le personnel nourrit les crocos pendant que vous êtes dans la cage, histoire que vous puissiez bien observer la puissance de ces énormes prédateurs.

En plus, vous pouvez y aller à deux – c’est plus pratique pour se broyer mutuellement les mains de peur. Et puis pour tester la puissance d’un « Pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à ce que la mort vous sépare », c’est idéal.

Par contre, la vidéo postée par le site réduit vachement l’aspect flippant du bordel – d’abord parce que la musique utilisée est tout sauf appropriée, mais en plus parce que le croco qu’on y voit semble plus intéressé par ce qui se passe à la surface de l’eau. Su-per.

Heureusement, celle-ci est bien mieux :

3. El Caminito Del Rey – Espagne

Attention, si vous avez le vertige, merci de passer à la section suivante. El Caminito Del Rey, ou le Petit Chemin du Roi, est l’un des chemins les plus dangereux du monde.

Pourquoi ? Oh, bah je vous laisse deviner :

Situé à un peu plus de 100 mètres de hauteur, ce chemin, en plus d’être extrêmement étroit, est assez irrégulier. En effet, si une partie peut se traverser sur une petite plateforme pas bien large mais au moins solide, d’autres endroits se traversent en escaladant, en posant le pied sur de tout petits petits supports et globalement en essayant de ne pas décéder.

Ce parcours est-il réservé aux vrais professionnels de la grimpe ? Non. Il faut avoir au minimum douze ans et ne pas souffrir du vertige. C’est tout.

Tenez, y a même une petite vidéo pour vivre l’aventure par procuration et se faire un peu pipi dessus discrétos au boulot.

Bon par contre il paraît qu’ils ont entrepris des réparations et que le Chemin tel que les grimpeurs le connaissent est sur le point de disparaître, et ça c’est triste.

Mais heureusement, y en a un autre en Chine :

4. Marchez sur le toit du monde (ou presque) – Canada

Si vous êtes du genre à vous pencher un peu trop à la fenêtre pour vous offrir des petites montées d’adrénaline, alors ce truc-là devrait vous plaire.

Installée au sommet de la Tour CN à Toronto, cette attraction vous propose de marcher au bord, touuuut au bord de la corniche, située à plus de 350 mètres au-dessus de la ville. Alors forcément, vous êtes maxi-harnachés pour vous éviter de tomber vers une mort certaine, douloureuse et très très moche, mais quand même, ça doit chatouiller la vessie.

De là où vous serez perché-e, vous pourrez voir des avions :

Des oiseaux :

http://www.youtube.com/watch?v=nkSQG-yTHHw

Et marcher touuuuut au bord de la plateforme :

Brrrr.

En gros, même si vous n’êtes pas trop du genre à pleurer dès que vous atteignez la troisième marche de l’escabeau, y a quand même moyen de ressentir deux-trois trucs. Et peut-être de pleurer. Et de faire la mauviette en suppliant les gens, le monde, l’univers, de vous laisser repartir parce que non, vraiment, vous avez changé d’avis, mais rien à voir avec la peur hein, ça vous intéresse plus, c’est tout.

Voilà quatre premières idées pour commencer votre liste de choses à faire en 2013 (ou 2067 même hein, prenez votre temps). Si vous me cherchez, je serai en train de faire des doigts d’honneur aux crocrodiles, bien à l’abri dans ma cage, bisous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • M-arinette
    M-arinette, Le 26 avril 2013 à 13h05

    Heeeeeem.... Je vais en rester au petit train de Dumbo à Disneyland Paris moi hein... (courageuse mais pas téméraire!! :cretin:)

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)