3 webcomics en français à suivre

Pour celles qui adorent lire des bandes dessinées, mais qui n’ont pas forcément les moyens de les acheter à leur sortie, nous proposons une petite sélection de BD à lire en ligne sous forme de feuilletons.

3 webcomics en français à suivre

Depuis des années, les blogs BD n’en finissent plus de confirmer leur succès. Internet a par ailleurs servi de tremplin à pas mal d’auteur-e-s éminemment reconnu-e-s depuis. Mais certains ne se contentent pas de raconter ce qu’ils ont envie de dire sur eux, sur leur vie. Certains décident de raconter une histoire. Avec un scénario et des rebondissements et tout et tout. Folie ! Les trois bandes dessinées en ligne que nous avons choisies sont d’univers différents, d’inspirations diverses et variées. Elles sont publiées à raison d’un épisode par semaine sur des sites dédiés, histoire de bien faire monter la pression dans votre esprit.

Evolution, de Timtimsia : science-fiction et aventure

Tu connais déjà sans doute l’univers de Timtimsia, mais tu ne connaissais peut-être pas l’aspect de son art qu’elle nous laisse à voir dans Evolution. Une bande dessinée en ligne avec de l’aventure et relevant de la science-fiction. C’est beau, c’est efficace et plein de suspens et de réflexion. Timtimsia nous explique :

« Evolution, c’est une dystopie, une société qui a évolué différement de la nôtre mais basée sur le même modèle, où les gens ne peuvent pas vraiment être heureux.

Laetitia [le personnage principal, qui porte par ailleurs le même nom que Timtimsia] a été beaucoup protégée par ses parents pendant toute sa vie, jusqu’au jour où ils ne peuvent plus assurer sa protection et lui demandent de fuir. Durant sa fuite, elle va se rendre compte qu’elle vivait en marge de cette société, qu’elle n’en connaît rien, et que les gens qui sortent du moule sont parqués dans une sorte de ghetto. »

Le plus fou, c’est que cette idée lui est venue en rêve. Je croyais que ce genre d’expérience était une légende qui n’arrivait jamais aux auteur-e-s. Evolution est la preuve que si. Je veux dire, moi, quand je fais des rêves, je me retrouve à avoir des relations intimes avec Gérard Depardieu et à tirer sur une mongolfière avec des boules de pétanque. Je peux rien faire avec ça. Timtimsia, elle, a eu l’inconscient hyper productif :

« Ce rêve était vraiment particulier, il m’a laissé un sentiment étrange pendant plusieurs jours après… et tout avait l’air tellement vrai, je ressentais tout ce qu’il y avait à ressentir, sans surjouer, rien n’indiquait que c’était vraiment un rêve…

Alors je me suis dit qu’il fallait en faire quelque chose. C’était un challenge. […] Les rêves, si on y prête vraiment attention, on peut y trouver beaucoup de matière ! Il n’y a qu’à voir les carnets de rêves de Julie Doucet (que je conseille à tout le monde de lire d’ailleurs) ! »

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le personnage principal porte le même nom que Timtimsia : c’est un vrai choix. « Dans le rêve, tout ça m’arrivait à moi », explique-t-elle. « Je voyais tout à la première personne, mais comme dans un souci de réalisme, je me regardais parfois dans un miroir ou dans un reflet de vitre, et c’était bien moi que je voyais. Et puis, je pense que ce récit retranscrit toutes mes peurs les plus ancrées… celle de l’aliénation au travail par exemple. »

>> Les conseils BD en ligne de Timtimsia

Elle a deux références en matière de lectures BD en ligne : en français, le formidable Chicou Chicou et Nimona de Noelle Stevenson en anglais.

Evolution est mis à jour tous les lundis. À lire sur le site qui lui est dédié ou sur Delitoon pour un meilleur confort de lecture.

Les Chroniques du canapé, par Silver et Nine

Changement total de style avec les (très drôles) Chroniques du canapé, scénarisées par Nine et dessinées par Silver. La bande dessinée n’était pas prévue pour être dévoilée de la sorte. Silver nous explique :

« C’est venu avec la maison d’édition Makaka, qui voulait se lancer dans le numérique, et qui m’a proposé de travailler sur un album numérique. Je suis tout de suite venu vers Nine pour voir si elle voudrait pas qu’on tente ça ensemble.

C’est par la suite, quand la partie numérique de la maison d’édition a fermé et qu’on s’est retrouvés avec l’album sur les bras, qu’on a décidé tous les deux de le distribuer en ligne. »

Silver nous résume l’intrigue :

« Chroniques du canapé, c’est l’histoire de trois colocataires, Max, Camille et Daphné, qui emménagent ensemble sans vraiment se connaître. Et c’est un prétexte pour suivre leur quotidien et l’évolution de leurs vies de jeunes vingtenaires un peu paumés. Et de leur caméléon domestique aussi, Waldo. »

Le feuilleton BD est donc ancré dans le monde d’aujourd’hui, et la vie des trois protagonistes pourrait bien être la nôtre ou comparable à celle d’un-e ou plusieurs ami-e-s. Ce n’était pourtant pas une volonté des auteur-e-s de parler des galères des jeunes d’aujourd’hui. Nine, la scénariste, explique :

« Je voulais faire des personnages qui sonnaient le plus vrai possible. Alors forcément, pour les rendre plus crédibles, il fallait leur créer de vrais problèmes. Et puis, il y a des morceaux de vraie vie, dedans : la collègue de Daphné, elle existe vraiment. Même chose pour une de leurs voisines qui m’a été inspirée par une personne que je connaissais. »

Les Chroniques du canapé évoquent et évoqueront des problèmes rencontrés par les gens d’entre 20 et 30 ans mais avec beaucoup de légèreté et d’humour qui font passer la pilule. « On voulait faire quelque chose de comique et d’assez délirant tout en abordant parfois des vrais problèmes », explique Silver. « Il y aura des périodes bien plus sérieuses dans la suite de l’histoire par exemple, même s’il y a toujours ce côté loufoque qui reste. »

Silver et Nine ont également ouvert un compte Paypal pour que les lecteurs qui le désirent puissent leur faire un don, de la valeur qu’ils souhaitent, pour leur permettre de rembourser le nom de domaine du blog. Si ça vous dit, c’est par ici !

Silver, Nine et Waldo.

>> Le conseil BD en ligne de Silver

Le dessinateur avoue ne pas avoir encore pris le temps de se pencher sur la multitude de webcomics en anglais (« Shame on me », rigole-t-il). Il conseille État des lieux, de Monsieur To/Antonin Gallo, publié depuis en version papier. Désormais, il suit Evolution de Timtimsia et ZMPL d’Ibi, « à mi-chemin entre le blog et le webcomic ».

>> Le conseil lecture BD en ligne de Nine

Nine avoue ne pas lire énormément de BD mais aime vraiment beaucoup suivre le blog BD de Boulet et L’ostie d’chat.

Les Chroniques du canapé sont mises à jour tous les lundis, vers 10h du matin !

Les Autres Jambes, par Elosterv mais pas que

Elosterv est derrière Les Autres Jambes, un webcomic dont elle a écrit le scénario et dont chaque épisode est dessiné par un dessinateur/une dessinatrice différent-e. Tout est parti d’un jeu, comme elle nous le raconte :

« Au Festiblog de septembre 2012, on jouait à créer des personnages débiles avec quelques dessinateurs. On donnait des noms à la con, on imaginait leurs personnalités et on les dessinait chacun à notre sauce (on a des jeux vraiment chouettes). Ça a fini par me faire penser Aux Autres Gens, alors j’ai proposé l’idée de faire une série à suivre sur le même principe mais parodique. Les 5/6 dessinateurs présents étaient tous partant mais au fond ils n’imaginaient pas que j’irais réellement jusqu’au bout de la blague. Ça me plaisait vraiment alors j’ai écrit un scénario avec tous les personnages qu’on avait créés ce jour-là. Ensuite j’ai proposé le projet à d’autre dessinateurs et voilà. »

Les Autres Jambes s’inspire donc des Autres Gens, une bédénovela créée par Thomas Cadène. Elle racontait l’histoire d’une étudiante en droit qui gagnait à l’Euromillions et a été publiée tous les jours ouvrables de mars 2010 à juin 2012. Désormais, Les Autres Gens est accessible pour quelques petits euros sur Internet ou en version papier. Une centaine de dessinateurs dessinaient chacun leur tour l’épisode du jour.

Les Autres Jambes, c’est l’histoire d’Yvette Palavas qui rencontre Roger Citadelle alors qu’ils font leurs courses chacun de leur côté. Roger est quelqu’un de très enthousiaste, qui propose à Yvette de partager un an de courses gratuites si jamais il remporte ce prix. Ce qui est plutôt sympa.

Dessin de Thomas Mathieu

Yvette est l’heureuse propriétaire de nains pas très dociles, ce qui ne l’empêche pas de les emmener avec elle faire du camping. Sur le chemin, elle décide également d’embarquer Antoine Deltaplane qui accepte son invitation malgré le fait qu’elle l’ait renversé en voiture. En parallèle, nous suivons les pérégrinations de Hervé Sanglure, un très jeune psychologue…

Dessin de Zedig

>> Les conseils lecture en ligne d’Elosterv 

  • Thunder Paw, avec deux, euh, chiens dans un univers post-apocalyptique. C’est beau et ça bouge.
  • Lastman de Bastien Vivès en collaboration avec Mickaël Salaville et Balak, dans lequel le jeune Adrien veut participer au tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira.
  • Le Ruban Bleu, par Fibre Tigre et Aseyn.
  • Et enfin, Jerusalem, d’Elosterv et Mirion Malle, un récit façon « ping pong » où les deux dessinatrices se répondent. Le tumblr (et donc, l’intrigue) est actuellement en veille pour des raisons techniques mais devrait bientôt revenir. En attendant, allez tout lire depuis le début. Tout ce que je peux vous dire, c’est que le personnage principal est un coq qui confond un speed dating avec une séance de kiné.

Alors, ça vous tente ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Phlaurianne
    Phlaurianne, Le 12 mars 2013 à 11h56

    J'ai lu Evolution, par curiosité curieuse, et pareil, J'EN VEUX BORDEL J'EN VEUX !

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)