Trois rebelles qui me fascineront toujours #2

Amélie est loin d’être la plus rebelle de la Terre mais elle tente d’y remédier. Elle te présente sa seconde liste des trois rebelles qui ont le don de la fasciner (et c'est toujours garanti sans Kurt Cobain).

Trois rebelles qui me fascineront toujours #2

Je pense qu’il se cache toujours en toi quelque chose de vraiment badass. Après Ruffio, Ronnie Radke et John Cage, voici trois nouveaux rebelles qui seront toujours dans mon coeur.

Mohawk dans Gremlins 2, la Nouvelle Génération

Comme tu as déjà pu le remarquer, les films que j’ai vus dans mon enfance font partie intégrante de ma vie quotidienne — un genre de traumatisme, quoi. Laisse-moi donc te présenter un des rebelles qui m’a sans doute le plus marquée, et fascinée : Mohawk.

D’habitude, « mohawk » désigne une crête, ou une tribu indienne. Là, pas du tout. Que tu aies vu le film ou pas, ce nom ne doit rien te dire du tout, vu que dans la franchise Gremlins, à part pour Guizmo, les prénoms, on s’en tamponne un peu le coquillard.

Je n’aime pas Guizmo d’ailleurs. C’est une couille molle mignonne et sans âme. Non, je préfère les gros vilains. Et ça tombe bien, Mohawk est sans aucun doute le pire.

Tataaaaam. 

J’avoue, il aurait pu faire partie de mon top dix des animaux sexy de dessins animés — en admettant qu’un gremlin soit un animal, et qu’il soit sexy. J’étais alors, et je suis toujours, partagée entre un sentiment proche de celui que j’éprouve pour mon chien, et un respect incommensurable à l’égard de sa fourrure soyeuse.

Dans le film, qui conjugue la prouesse avec la nullité, la drôlitude et la terreur de mon moi de cinq ans, Mohawk est le pire de la bande. Dans le premier Gremlins on avait déjà affaire au même schéma : Guizmo est gentil, celui avec la crête est assoiffé de sang et tous les autres sont bêtes.

Sauf que cette fois-ci, le méchant est noir et blanc et beaucoup plus fâché. C’est un rebelle qui s’affirme jusqu’au bout. Il est né rebelle. Il mourra de la même façon.

Ce qui me fascine chez cette bestiole c’est sa détermination et la pourriture de son âme. C’est un vilain tout ce qu’il y a de plus fielleux et dangereux, caché dans un corps d’animal de compagnie. C’est un peu la vision que j’avais de moi-même… quand j’avais 14 ans.

Polyuréthane, latex et fausse fourrure se transforment en caoutchouc huileux lorsque Mohawk trouve que boire une fiole dans un laboratoire scientifique, c’est plutôt cool. Ensuite il se transforme en araignée et je l’aime beaucoup moins.

N’empêche que Gremlins 2 est un film mythique qui fait référence à des dizaines de chefs-d’oeuvres du cinéma (comme Dracula, SOS Fantôme ou E.T). Et ça c’est un peu la classe.

Arabella Drummond

Il y a beaucoup de chances que son nom ne te dise rien du tout. Si ça résonne dans ton esprit, je te fais un bisou sur la fesse — tu verras, c’est plutôt de circonstance.

Bref, Arabella Drummond c’est elle :

Je pars actuellement m’acheter un couvre-chef en forme de sac en papier (mais un joli quand même). 

On pourrait dire « Ouais, trop facile, tu la mets dans cette sélection parce qu’elle a une pirate tatoué sur le bras et des piercings, trop cliché ». N’empêche que c’est un piercing AU TÉTON. Et qu’il faut déjà être badass pour laisser un corps étranger pénétrer ta chair à cet endroit-là, crois moi.

Arabella fait partie du grand mouvement des Suicide Girls, ces filles qui posent nues sur Internet pour prouver que tous les corps sont beaux et sexy. Bien que le site soit interdit aux moins de dix-huit ans et qu’il faille payer pour y avoir accès, tu n’y verras en aucun cas un étalage de frifris en gros plan prêts à accueillir la virilité de ces messieurs. Petite parenthèse : bien que les rumeurs veuillent qu’il FAUT être tatouée et avoir un look de punkette vénère pour poser chez SuicideGirls, c’est absolument faux.

Dans un tout autre style, tu peux également apercevoir Arabelle dans le clip de Glad You Came par The Wanted (bien que je te conseille un billiard de fois cette version).

J’ai vu Arabella pour la première fois à l’édition 2012 du festival belge Groezrock. La jeune femme était là pour lancer des goodies lors de la soirée d’ouverture et pour promouvoir Front Magazine, dans lequel elle pose.

Elle portait un long t-shirt Star Wars, des chaussettes d’écolière et une paire de Vans rutilante. Je peux te dire que j’avais plus envie qu’elle me lance un tanga sur la tête que d’aller boire une bière avec Jean-Eustache derrière sa tente Quechua.

Ce que je trouve tellement cool chez cette fille, c’est qu’elle ne se prend pas la tête. Elle n’a en aucun cas honte de ce qu’elle fait. Bien que ses photos soient toujours coquines, ça ne tombe jamais dans le vulgaire. J’aimerais avoir cette confiance en moi.

En plus elle collectionne les Air Max, et ça c’est vraiment la classe.

Rebelle, des Super Nanas

Forcément.

Comment, lorsqu’on élabore une petite liste des rebelles les plus inspirants, passer à côté de ce monument de l’histoire internationale ? Comment ?

Rebelle c’est le personnage qui apporte une bonne partie de la force de la série des Super Nanas. Celle qui prouve que les filles ne sont pas toujours là pour chouiner et mâchouiller des licornes en peluche.

Pas besoin de préciser de qui on parle. Tmtc. 

Comme toute petite fille baignée dans la sauce Cartoon Network, j’ai flippé et j’ai pleuré de rire avec les trois gamines en 2D les plus cools de l’univers. Il y avait Belle, mais elle se prenait un peu trop pour le nain Prof ; Bulle, mais elle couinait beaucoup trop à mon goût ; et Rebelle, qui paraissait totalement marginale. J’ai su tout de suite vers qui allait mon amour.

Déjà, Rebelle s’habille toujours en vert, et on s’en fiche totalement, mais le vert c’est ma couleur préférée. Un bon point.

En plus, elle détestait nettoyer/être propre. C’est un concept auquel j’adhère totalement. J’aime vivre dans un très juste milieu entre un  environnement poussiéreux, l’aisselle qui dégouline, et l’après-shampoing — quand même.

Rebelle a une réputation de fille farouche à tenir, c’est pour ça que tu la reconnaîtras toujours à son port de bouche très… bas. Car entrevoir un sourire sur son petit visage est un miracle qu’il faut mériter. Et quand elle tombe amoureuse, elle ne jette pas son dévolu sur n’importe qui.

Cette personne a la peau verte. Cette personne porte du topaze, du vermillon, du pourpre et du cobalt (et ce tout en même temps). Cette personne ne dispose que d’une canine. Cette personne n’a sans doute pas compris que la weed ne donne pas bonne mine. Mais cette personne est totalement sexy.

Bref, Rebelle en est vraiment une. C’est une héroïne badass dont je me suis employée à suivre le modèle. J’avais même un t-shirt à son effigie !

Et toi c’est qui tes héro-ïne-s badass ? 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mlle_C
    Mlle_C, Le 3 août 2013 à 14h19

    amelie;4277380
    mlle_c;4276686
    J'ai les 2 tétons percés, un bateau pirate tatoué sur la moitié du corps et 13 piercings en tout.

    Suis-je d'autant plus rebelle??

    A coté de moi Arabella c'est du pipi de chat si on va par là...
    Je suis également percée comme toi et tatouée, donc je sais de quoi tu parles. Je ne me considère en rien comme une rebelle. Ce n'est pas pour ça que j'ai mis Arabella dans cette sélection (je le précise un peu au début quand je parle de cliché d'ailleurs). C'est surtout sa démarche qui est intéressante, je trouve. :zizi:
    Je pense qu'il y a des démarches plus rebelles et plus intéressantes, sans avoir de réel propositions à te faire.

    Juste que jouer sur le cliché de la modif corporelle = rebelle, ca me fait toujours beaucoup tiquer ^^.

    ( après relecture mon commentaire peut paraître agressif, ce qui n'est pas le cas, c'était plutot sur le ton de la blasitude!)

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)