Trois films à voir cette semaine, entre romance anglaise et horreur glaçante

Comme chaque mercredi, Kalindi te propose sa sélection des films de la semaine. Pour que tu te repères dans le dédale infernal des salles obscures !

Trois films à voir cette semaine, entre romance anglaise et horreur glaçante

C’est l’heure de la sélection ciné !

Le Cercle littéraire de Guernesey, l’adaptation d’un monument littéraire

Juliet Ashton, une jeune auteure en mal d’inspiration, reçoit une lettre d’un club littéraire secret créé en pleine Occupation, à Guernesey, une île située entre la Normandie et le sud de l’Angleterre.

Elle décide alors de se rendre sur place, pour rencontrer les membres excentriques de ce club mystérieux.

De leurs confidences naît une vraie complicité, qui très vite renforce l’amour de Juliet pour l’île et surtout l’un de ses habitants.

Mais l’amour peut avoir des issues bien tragiques.

C’est le cas pour l’une des jeunes femmes dont il est question dans l’intrigue, qui a payé le prix fort pour être tombée amoureuse de la mauvaise personne au mauvais moment. 

J’ai aimé tendrement Le Cercle littéraire de Guernesey, l’adaptation par Mike Newell d’un best-seller au titre un poil plus farfelu : Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Tendre et brutal à la fois, il m’a fait voyager pendant 2h, d’émotion en émotion. Chez madmoiZelle, on est très fières d’en être partenaires !

Hérédité, la chose la plus flippante au monde

Si tu prends le métro de temps en temps, ou que tu mets juste le nez dehors, tu as déjà du tomber sur les affiches d’Hérédité.

Dessus, tu peux y lire :

« L’Exorciste de cette décennie. »

Ou encore :

« Le film le plus fou de ces dernières années. »

En somme, c’est une pluie de compliments diaboliques qui s’abat sur le film d’Ari Aster. Et ce ne sont pas les festivaliers de Sundance qui donneront tort aux critiques puisqu’ils en sont quasiment tous sortis effrayés.

Alors de quoi ça parle ? 

Ellen, la matriarche du clan Graham meurt. Toute sa famille décide alors de s’installer dans sa demeure.

Mais ils étaient loin de se douter qu’il leur faudrait démêler de nombreux mystères, une fois installés dans la maison.

Car ils ont hérité d’un lourd et sinistre destin…

Ocean’s 8, la version 100% féminine

RihannaAnne Hathaway et Sandra Bullock (entre autres talents) se glissent dans la peau de braqueuses intrépides dans la relecture entièrement féminine des films de Steven Soderbergh Ocean’s Eleven / Twelve / Thirteen. 

Dedans, Debbie Ocean, la sœur de Danny, s’occupe de rassembler une équipe de professionnelles de l’arnaque pour dérober un collier d’une valeur considérable : 150 millions de dollars lors du Met Gala de New York.

Un plan ambitieux, qui n’est pas sans rappeler celui de la saga originale.

Je te conseille grandement cette version de Gary Ross, qui, en quelques coups de caméra, sublime ses actrices et livre un long-métrage dense et puissant.

Voilà mon bel esturgeon, on se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles découvertes ciné !

À lire aussi : Trois films à voir cette semaine, entre crêpage de chignon et plongée en eaux profondes

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!