Sam Mendes dévoile ses 25 règles à destination des réalisateurs

Sam Mendes a donné ses 25 règles à destination des réalisateurs et réalisatrices. Y a du bon à prendre, et puis aussi quelques trucs à laisser de côté.

Sam Mendes est un réalisateur aussi acclamé par la critique que bien reçu par les spectateurs. Ses films, d’American Beauty aux Noces Rebelles en passant par, plus récemment, Skyfall, le dernier James Bond en date, font généralement un carton. Ses conseils de cinéaste sont donc plutôt bons à prendre pour ceux et celles qui souhaitent faire le même métier que lui.

Et justement, Vanity Fair a retranscris 25 de ses règles pour réalisateurs/réalisatrices, qu’il a présentées lors du Theater’s Company Spring Gala. Au milieu de conseils vraiment bons à prendre, je t’avoue qu’il y a également des choses qui risquent de moins t’intéreser. Parce que, bon, faut admettre qu’acheter un théâtre ou être nommé aux Oscars, ça n’arrive pas à tout le monde.

Et pour plus de conseils, tu peux aussi relire les 22 précieux dogmes, plus parlants encore, de Pixar !

  1. Choisissez toujours de bons collaborateurs. Ça paraît évident, mais en fait, les meilleurs collaborateurs sont ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Ça veut dire qu’ils ont leurs propres opinions, et que quand ils disent « oui », ils le pensent vraiment.
  2. Essayez d’apprendre comment rendre le familier étrange, et l’étrange familier. Mettez en scène du Shakespeare comme si c’était une toute nouvelle pièce, et traitez chaque nouvelle pièce comme si c’était du Shakespeare.
  3. Si vous en avez la chance, merci de travailler avec Dame Judi Dench.
  4. Apprenez à dire « Je ne sais pas, je n’ai pas la réponse ». Ça peut marquer le début d’une très bonne journée de répétitions.
  5. Allez voir l’amphithéâtre antique d’Epidaurus, en Grèce. Ça vous aidera à comprendre de quel univers vous faites partie, et à changer votre vision du monde. Si vous êtes un artiste, là-bas vous vous sentirez au centre des choses, et plus jamais en périphérie de la vie.
  6. Je vous en supplie, évitez tout ce qui compare une pièce ou un film à un « tournant », à un « cap » ; traitez avec le mépris le plus absolu le mot « définitif » ; et si quelqu’un utilise le terme « chef-d’oeuvre », alors cette personne ne sait pas du tout de quoi elle parle. La quête de la perfection, c’est bon pour les couillons.
  7. Si vous travaillez sur une pièce ou un film, il faut que vous ayez un secret caché dans votre façon de la mettre en scène ou de le réaliser. Parfois ce sont des choses importantes. Pour moi, American Beauty parlait de mon adolescence. Les Sentiers de la Perdition parlait de mon enfance. Skyfall parlait de la cinquantaine et de notre destin de mortels. Parfois ce sont de petites choses, parfois même ce n’est qu’une simple idée. « Et si on faisait tout ça dans un nightclub ? », par exemple. Admirer un scénario ne suffit pas : il vous faut trouver un moyen de vous l’approprier, de faire en sorte qu’il n’appartienne qu’à vous.
  8. La confiance en soi est essentielle, mais l’ego ne l’est pas.
  9. Le théâtre est le média des auteurs et des acteurs ; le metteur en scène arrive loin derrière, en troisième position. Si vous voulez un vrai ego trip, réalisez des films.
  10. Achetez de bonnes oeillères. Ne lisez pas les critiques. Il vous suffit de savoir si elles sont positives ou négatives. Quand j’ai commencé dans le métier, il y avait bien plus d’artistes que de gens commentant leur travail, et maintenant, chaque oeuvre a droit à un millier d’opinions. Peu importe votre force d’esprit, la confiance en soi est essentielle à votre travail… et la confiance en soi est une chose fragile. Il vous faut la protéger. Comme l’a dit T. S. Eliot : « Apprenez-nous l’amour et le détachement ».
  11. Dirigez un théâtre. Une pièce est temporaire, un immeuble est permanent. Alors essayez de créer quelque chose qui restera derrière vous, et qui sera utilisé et aimé par d’autres.
  12. Vous n’êtes jamais trop vieux pour apprendre quelque chose de nouveau, comme j’ai pu m’en souvenir quand j’ai appris à skier avec mon fils de 10 ans. Lui, bien sûr, a réussi en 10 minutes, alors que j’ai passé quatre jours à slalomer en ayant l’air d’un con. Mais n’ayez pas peur d’avoir l’air d’un con.
  13. Il n’y a pas de notion de bien ou de mauvais, il n’y a que des choses plus ou moins intéressantes.
  14. Les peintures, les romans, la poésie, la musique sont des formes d’art supérieures. Mais le théâtre et le cinéma peuvent voler des choses à chacune d’entre elles.
  15. Il n’y a pas d’avant-première à Broadway.
  16. Peter Brook a dit « Le voyage est la destination ». Ne pensez pas au produit, ou, Dieu m’en garde, à la réaction du public. Pensez seulement à la découverte et le processus. L’une de mes citations préférées dans Hamlet (du personnage Polonius) c’est : « By indirections find the directions out ».
  17. Apprenez à la fermer. J’ai toujours des efforts à faire sur ce point…
  18. Quand vous travaillez avec une équipe de vingt personnes, ça signifie qu’il y a vingt imaginaires dans la salle en plus du vôtre. Utilisez-les.
  19. Merci de vous souvenir que les Oscars sont une émission de télé.
  20. Continuez. Robert Frost disait « Racontez tout un peu plus vite ». Il n’avait pas tort.
  21. La seconde représentation d’une comédie musicale est toujours meilleure que la première.
  22. Apprenez à accepter d’être responsable de tout. Si le script était mauvais, vous n’avez pas assez travaillé avec l’auteur. Si les acteurs ont échoué, vous les avez fait échouer. Si les plateaux, la lumière, l’affiche, les costumes sont mauvais, vous leur avez donné votre accord. Alors musclez un peu vos épaules, elles ont besoin d’être plus larges.
  23. À l’écran, votre héros peut défoncer 500 méchants, mais s’il fume une seule putain de cigarette, vous êtes vraiment dans la merde.
  24. Ayez toujours une carrière alternative. La mienne, c’est commentateur de cricket. Vous ne ferez jamais ça, mais ça pourra vous aider à trouver le sommeil la nuit.
  25. N’oubliez jamais, jamais, jamais, la chance que vous avez de faire quelque chose que vous aimez.
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire