Trois questions à se poser pour bien clôturer 2016

Par  |  | 5 Commentaires

Pour terminer l'année 2016 et démarrer 2017 de la meilleure des façons, Clémence vous propose de répondre à ces trois questions sous forme de bilan pour ces douze mois écoulés.

Trois questions à se poser pour bien clôturer 2016

C’est une tradition familiale, abandonnée au fil des ans, que je trouvais salutaire : notre soirée du Nouvel An à nous, c’était un dîner à table, en petit comité, au cours duquel on faisait le bilan.

Un bilan personnel et collectif des 365 jours passés, couplé à une projection dans les 365 jours à venir : voilà mon programme du 31 décembre. Et puisqu’il est plus facile de se prêter à l’exercice en groupe que seule face à son écran, je te propose de partager tes propres réponses à ces 3 questions. Prête ? C’est parti pour le bilan…

1/ Ta « victoire » de 2016, c’est quoi ?

J’ai été élevée dans une famille d’optimistes, alors forcément, nos bilans s’ouvraient sur cette note positive : c’est quoi, ta victoire de l’année ?

Il ne s’agit pas nécessairement de conflit, bien au contraire. Une victoire, c’est un événement marquant, quelque chose dont tu ne te sentais pas capable, un moment de l’année, un progrès dans ta vie que tu as (enfin ?) réalisé.

Bref, quelque chose qui te fait dire : je suis allée plus loin que l’année précédente.

À lire aussi : notre dossier spécial sur « l’empouvoirement »

C’est une phrase que j’ai écrite un jour en préparant mes bonnes résolutions, et que je me répète souvent : « chaque mouvement que l’on fait dans l’espace est un déplacement… Chaque mouvement que l’on fait dans le temps est un choix ».

C’est plutôt limpide, quand j’y repense ; faire des trucs, c’est dur, mais en vrai, c’est facile de « juste » faire les choses. Faire des choix, c’est difficile.

Alors ma victoire de 2016, c’est ce choix que j’ai fait, d’écrire et d’envoyer à Fab, un beau jour de juillet, la lettre de motivation de ma vie.

C’est le jour où j’ai fait un choix et je suis allée le défendre auprès de la personne qui pouvait transformer ce choix en réalité.

Je suis devenue rédactrice en chef de madmoiZelle en septembre, et rien que le choix de rentrer en France pour prendre ce projet, c’était ma victoire de l’année.

Trois mois plus tard, je ne regrette rien, surtout pas ce choix. Mon seul regret est de ne pas avoir eu plus tôt le courage de réaliser que mon ambition avait toujours été là.

2/ Ton pire souvenir de l’année… et comment tu l’as dépassé ?

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, alors parfois, et souvent, même, on se mange des obstacles sur le chemin de nos ambitions.

Mais c’est normal, en fait. Et au fil des ans, je me suis rendue compte que réfléchir à mes obstacles n’était pas forcément quelque chose de négatif.

Au contraire, c’était plutôt l’occasion d’apprendre de mes erreurs.

Et clairement, en 2016, j’ai pris une leçon de communication. C’est compliqué, de faire passer un message.

À lire aussi : Comment critiquer sans braquer en huit conseils faciles !

Parfois, on parle la même langue mais on ne vit pas la même vie… Parfois on partage le même quotidien, mais on ne parle pas la même langue…

En 2016, je me suis pris des portes qui claquent, mais ça m’a appris à communiquer.

Tu veux des exemples ? Pas de problème. J’ai jamais appris une langue étrangère aussi vite que quand j’ai eu besoin de dire : « je ne mange pas de viande » en indonésien.

Mon pire souvenir de l’année, c’est le mercredi 9 novembre 2016, quand j’ai dû expliquer et tempérer auprès d’amies et de collègues une réalité qu’elles encaissaient comme un choc.

Comment peux-tu te prétendre amie de gens, que tu ne prépares pas à la dure réalité du monde dans lequel ils vivent ? C’est une vraie question que je me suis posée trop souvent en 2016…

3/ Tes ambitions pour 2017 ?

La question de l’obstacle est souvent étroitement liée à celle de l’ambition ; parce que réaliser qu’on a fini par dépasser son pire obstacle (sans même réaliser ce qui aura été son pire obstacle !) est encore le meilleur moyen de se rendre compte qu’on est invincible !

Alors cette année, mon ambition est toute simple, mais essentielle : réussir à mener la rédac de madmoiZelle à vous surprendre, vous informer, vous faire rire chaque jour, le tout en respectant les valeurs intrinsèques de chacune d’entre nous. L’important à mes yeux pour 2017, c’est de confirmer cette ambition affirmée en 2016.

À lire aussi : L’ambition et moi : histoire d’une révélation

Et la tienne, quelle est-elle ? Tu peux aussi te référer à ces 3 questions que j’ai posées à nos invitées lors de ce podcast sur l’empouvoirement pour te lancer :

  • Ta première ambition dans la vie, c’était quoi ?
  • L’échec qui t’a le plus marqué•e dans la vie, c’était quoi ?
  • Si tu avais 50 000€ sur ton compte courant et un an de vacances, qu’est-ce que tu ferais ?

Ça laisse une belle feuille blanche pour se projeter. Et comme il paraît qu’écrire ou formaliser une ambition, c’est déjà une partie du chemin parcouru, n’hésite pas, que ce soit de ton côté ou dans les commentaires de cet article, à la poser sur ton clavier ou sur un cahier : c’est quoi, ton ambition pour 2017 ?

À lire aussi : 3 conseils pour sortir de sa zone de confort

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.


Tous ses articles

Commentaires
  • Cutie ju
    Cutie ju, Le 4 janvier 2017 à 17h23

    @Ayrshire pour moi aussi, une de mes pires années si ce n'est la pire, du début à la fin! J'espère pouvoir enfin tourner la page avec 2017 et rebondir après toutes ses épreuves. Ce qui ne nous tue nous rend plus forts apparemment donc je compte là dessus x)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!