2009 : Paris sous… les caméras de surveillance

D‘ici à la fin 2009, la capitale sera équipée de 1000 caméras qui auront la tâche de surveiller les allées et venues des passants. Selon Michèle Alliot-Marie, la ministre de l’Intérieur, le but n’est pas de fliquer les parisiens, mais de « mettre les moyens où le bon sens l’exige« , notamment la gare du Nord, le […]

2009 : Paris sous… les caméras de surveillance

D‘ici à la fin 2009, la capitale sera équipée de 1000 caméras qui auront la tâche de surveiller les allées et venues des passants. Selon Michèle Alliot-Marie, la ministre de l’Intérieur, le but n’est pas de fliquer les parisiens, mais de « mettre les moyens où le bon sens l’exige« , notamment la gare du Nord, le Champ-de-Mars, ou encore le XIXème arrondissement.
Une charte accompagnera ces engins, prévoyant entre autres de ne garder les images stockées que 30 jours après enregistrement. Le contrôle des bandes serait confié (attention lis bien, c’est drôle) à un comité d’éthique nommé à parité par le maire et le préfet.

Des questions, des commentaires ?…

Sources : Europe 1, Le Figaro

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moossye
    Moossye, Le 26 octobre 2008 à 23h27

    j'imagine que ça donne numéro de pass = nom = casier / dossier etc.
    Simplement que chez eux ton nom est surement rattaché à toutes tes cartes, dossiers, inscription ou je ne sais quoi...

    Ce qui m'inquiète en plus ce sont toutes les dérives... ça commence par ça et on ne sait pas où ça s'arrête... il y a quelques mois encore ils faisaient des tests pour créer des comportements qui détectaient les comportements suspects ou non.. A partir du moment où l'on passe beaucoup de temps à définir "ce qui est suspect", je trouve ça très dangereux.
    (là ils montraient que même quelqu'un qui se mettait à courir pour avoir son train était automatiquement considéré comme suspect.)

    moi ça m'inquiète toutes ces "petites" choses qui se multiplient... à force il suffit de les connecter toutes ensembles pour avoir un aperçu un peu trop précis de la vie de chacun.
    J'ai rien à me reprocher en particulier, et d'une part, c'est bien pour ça que j'aimerai vivre ma vie tranquillement, et d'autre part, plus les mois passent, plus la définition des choses "suspectes" ou "judiciables" (je sais pas si c'est le bon mot.) devient large (cf, les procédure pour outrage.) et j'ai pas forcement envie que ma vie soit analysée selon tout ces critères.
    Parce que dans les débats par rapport à Edvige, on entendait souvent que, par exemple, des jeunes (de la cité, comme disait le porte parole.) qui se réunissaient dans la rue, même pour rien, c'était suspect. Je vois pas pourquoi ils n'appliqueraient pas ce principe à la vidéosurveillance.
    Avec une caméra, on peut voir. de loin. même pas entendre. à mon avis, on peut facilement se faire des films sur ce qu'on est censé voir à l'écran.

    (ça me rappelle un connard de vigile qui m'avait dit "la caméra elle vous a vu voler".)

    Et puis, ça va pas arranger les choses. On se plaint déjà des problèmes "relationnels" entre la police et la population, vous imaginez rajouter des caméras par dessus ? Déjà qu'une grosse partie de la population se sent stigmatisée, si en plus on leur rajoute des caméras dans la gueule, ça va vraiment pas résoudre les conflits ou instaurer un climat de confiance.
    Dans les quartiers relativement calmes, on se dira surement "oh on n'a rien à se reprocher", mais ailleurs ça reste à voir..Quand je viens sur Villiers le Bel, que je vois déjà les cars de CRS (alors qu'il ne se passe rien par rapport à l'image qu'on nous en donne), les contrôles policiers à la gare et ce p***** d'hélicoptère à projecteur qui te braque toute la nuit, j'imagine déjà la situation si on rajoute en plus des caméras de surveillance dans les rues. (sans compter l'introduction des tasers dans certaines villes ou encore les citoyens volontaires qui aident la police.)
    (et non je ne parle pas de Villiers le Bel "parce que c'est là bas qu'il y a eu les émeutes" mais simplement parce que c'est la ville de banlieue où je vais le plus souvent)

    Et quant au fait que "ça se fait dans d'autres pays", franchement, si c'est pour atteindre des degré qui frôlent la science fiction, comme aux états unis ou en angleterre, non merci. C'est pas "parce que les autres le font" qu'on doit suivre.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)