2 Broke Girls : la nouvelle sitcom prometteuse

2 Broke Girls est une sitcom qui a fait ses débuts le 19 septembre sur la chaîne CBS aux États-Unis. Avec Kat Dennings et Beth Behrs dans les rôles principaux, cette série promet de belles choses...

2 Broke Girls : la nouvelle sitcom prometteuse

2 Broke Girls (2 Filles Fauchées en VF), c’est l’histoire de Max (Kat Dennings), serveuse cynique et sarcastique dans un diner paumé, et de Caroline (Beth Behrs), ex-riche héritière dont la famille vient de perdre toute sa fortune à cause des agissements de son père (un Madoff-like), forcée de devenir serveuse elle aussi pour subvenir à ses besoins. Max et Caroline n’ont vraisemblablement aucun point commun, mais vont bien être obligées de s’apprivoiser, puisqu’en plus de travailler ensemble, elle vont également cohabiter.

Chargement du lecteur...

Présentation

Vous vous en doutez, avec un synopsis pareil, la phase « on se rencontre, on se découvre, on a du mal mais on finit par bien s’aimer » ne dure que le temps du pilote. La série ne tourne pas uniquement autour des différences de caractère des deux personnages, donc cet aspect a vite été mis de côté par le pilote. Ce contraste donnera sans doute lieu à moult gags tout au long de la série, mais disons qu’il ne fera pas totalement obstacle à l’amitié de Max et Caroline.

Produite par l’homme qui nous a apporté Sex & The City, Michael Patrick King, la série s’annonce prometteuse, mais tout le monde reste un peu sur ses gardes pour l’instant. Rappelons que nous n’avons pu voir que le pilote, et que nous espérons fortement que la série ne fera que gagner en qualité et en succès par la suite. Une suggestion cependant, valable pour TOUTES les sitcoms du monde : les rires enregistrés, c’est has been. C’est bon, ça saoule tout le monde depuis belle lurette, ça aurait dû s’éteindre avec Friends et va vraiment falloir penser à arrêter maintenant. Nous sommes assez grands pour savoir quand il faut rire, et nous en avons assez de culpabiliser quand les rires retentissent mais que nous restons stoïques.

La créatrice de la série, c’est Whitney Cummings, bien connue pour ses talents comiques aux États-Unis, et qui est à l’origine d’une autre série à surveiller cette année, Whitney, dont la diffusion commence aujourd’hui mercredi 22 septembre aux États-Unis. Nous y reviendrons peut-être, si le verdict est concluant.

Des personnages pas chiants

La série a beaucoup de potentiel, notamment – et il se peut que je ne sois pas tout à fait objective – grâce à la présence de Kat Dennings, toujours excellente. Pour l’anecdote, elle avait fait une petite apparition dans Sex & The City :

Chargement du lecteur...

Le potentiel du personnage de Max est bien plus évident à voir que celui de Caroline, pour des raisons évidentes de profondeur, mais quelque chose me dit que ça va changer au fil des épisodes. Caroline n’est pas qu’une blonde écervelée, elle a plus d’un tour dans son sac, ce que la conclusion de l’épisode nous fait entrevoir. Ça nous permet également de comprendre très vite dans quelle direction s’oriente la série, et d’avoir directement une trame à suivre. Alors How I Met Your Mother nous avait fait le coup, le pilote était là pour nous annoncer la quête ultime de Ted, mais au final on commence tous à en avoir un peu ras le cul de ne pas voir débarquer la Mèèère, mais bref (je passerai d’ailleurs sur l’ouverture de la saison 7 ambiance « vous savez quoi les mecs ? on va vous faire poireauter encore loooooooooongtemps hahahahahaha »).

Max et Caroline nous sont sympathique d’entrée de jeu. C’est pas toujours évident de créer des personnages qui attirent la sympathie du public dès le pilote, donc 2 Broke Girls part avec un énorme avantage.

Un humour qui décape

L’humour de 2 Broke Girls s’appuie en grande partie sur des évènements/mouvements actuels. On se fout de la gueule des hipsters, on met un petit taquet à Schwarzenegger à propos de ses aventures extra-conjugales, on multiplie les références, et ça baigne dans une marinade de cynisme et de sarcasme. C’est la classe populaire qui est à l’honneur, et les riches s’en prennent plein la gueule – notamment avec la jeune maman pétée de thune pour qui Max travaille (en plus de son boulot de serveuse, on vit dans un monde où il faut avoir deux jobs pour payer ses factures), qui a appelé ses jumeaux Brad et Angelina et qui ne daigne jamais poser un doigt sur eux.

A croire que les gens se sont lassés des dépenses outrancières de Carrie Bradshaw, des soucis de riches de la clique de Gossip Girl, de voir défiler toutes ces choses qu’on ne pourra jamais effleurer du bout de l’index… Et c’est tant mieux. 2 Broke Girls est une sitcom comique, les situations présentées ne sont évidemment pas à l’image du quotidien du commun des mortels, mais disons que ça s’en rapproche un peu plus. Sans être révolutionnaire, la série s’annonce – on l’espère – rafraîchissante, et porteuse d’un humour plus corrosif et du coup, plus cohérent.

PS : je conseille à tout le monde de se jeter sur cette série rien que sur le passage des « machins en V sur les ventres des mecs qui rendent les filles stupides ».

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • .Aria
    .Aria, Le 14 décembre 2011 à 21h15

    L'épisode 12 est génial, j'ai adoré ! Je crois que c'est le premier qui me fait autant rire :d

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)