Premiers talons, premières emmerdes…

Samedi après midi, Mulhouse centre. (et si tu te dis que ce cadre se suffit à lui même niveau lose, tu vas être servie). Mes super copines et moi, on a 15 ans. Et comme toutes les filles de 15 ans à Mulhouse, on traîne au centre ville fringuées comme des figurantes de Willy Denzey. […]

Premiers talons, premières emmerdes…

Samedi après midi, Mulhouse centre. (et si tu te dis que ce cadre se suffit à lui même niveau lose, tu vas être servie). Mes super copines et moi, on a 15 ans. Et comme toutes les filles de 15 ans à Mulhouse, on traîne au centre ville fringuées comme des figurantes de Willy Denzey.

Mais là, nouveauté : je suis chaussée d’escarpins neufs (comprends « trop petits ») et c’est ma toute toute première fois. Je galère passablement, n’ayant pas été briefée au préalable sur la difficulté du mariage talon/pavé.

Mais je fais bonne figure. De toute façon, the show must go on, comme disait l’autre, et pis youpi, voilà le Mac Do à 25 m, l’occasion de faire une pause.

Une commande plus tard…

Je me charge du plateau qui doit peser 27 kgs et ferait l’affaire dans une compét’ officielle d’épaulé jeté. Evidemment, faut monter au premier. Ca serait trop facile sinon. Faut savoir que l’escalier du MacDo dont je vous parle ressemble plus à une échelle de service qu’aux marches du Palais des Festivals.

Pour fignoler le tableau, tout le monde te voit d’au-dessus, et apparemment, le tiers de la population du Grand Est a que ça à foutre que de squatter ici.

Je me lance. Mais pas pour longtemps, puisque mon 3ème pas est un triple loots backflip avec atterrissage extrêmement gracile sur mon noble séant. Je me demande illico ce que dirait Nelson Monfort d’une telle figure libre.

Je me relève – aussi digne que Brian Joubert – et reprends mon ascension. Evidemment, tous les squatteurs (que leurs artères se bouchent de gras !) se fendent la bille en me regardant continuer, noble et belle, si si.

Et puis deux marches plus loin, une putain de sa mère de frite s’incruste sous mon talon : reZouiiip et second backflip. Et merde. Merde parce que j’ai de la sauce sur ma veste et du coca plein les doigts, et que j’ai honte. Une honte intracommunautaire.

Choisis la moralité qui te convient parmi ces 4 propositions

– mettre des talons trop tôt, c’est dangereux et pas que pour la scoliose. – La Junk Food c’est mal, José Bové a bien raison de casser des Mac Do.
– La honte, ça forge. Ca forge quoi ? A toi de voir.
– C’est toi qui sait pas marcher, arrête de nous rabattre les esgourdes avec tes histoires.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chloé***
    Chloé***, Le 3 septembre 2009 à 1h08

    Mes premiers 'vrais' talons, c'est-à-dire de plus de 2 cm, je le ai eu vers 14 ans ½ .
    C'étaient des bottes (en hiver, donc). Mais elles avaient un méga talon, genre 16cm².
    Super stabilité, grâce à ça. Je ne suis jamais tombée.

    Sinon, je pense que ces 3 moralités conviennent:
    * mettre des talons trop tôt, c'est dangereux et pas que pour la scoliose.
    *la Junk Food c'est mal, José Bové a bien raison de casser des Mac Do.
    *la honte, ça forge. Ca forge quoi? A toi de voir.

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)